Marathon VTT

  • Grand Raid Godefroy 2010

    A5-NISSAN_GRG.jpg

    Grand Raid Godefroy 90 km BOUILLON

    Championnat FCWB de Marathon VTT 2010

    Dimanche 12 septembre 2010

     

    Distance : 87,73 km (21,0 km/h)

    Temps : 4h11'07"

    Dén. + : 2150 m

    Ce dimanche, direction Bouillon pour participer aux 90 km du G.R.G. qui faisaient office également de Championnat FCWB (Wallonie) de marathon. Je m'étais préparé un peu pour l'événement mais je n'avais comme objectif que de terminer l'épreuve d'abord et si possible, de prendre une place sur le podium Masters étant donné que je n'avais pas pu courir le championnat FCWB de cross-country. 

     

    P1040507.JPGP1040509.JPG

    Sur la ligne de départ

    Levé avec Fany à 5h30 pour le petit-déjeuner, nous sommes arrivés sur le site de l'événement à 7h ! Mon départ ayant lieu à 8h, j'avais le temps de m'apprêter et de m'échauffer un peu. Les licenciés FCWB étant placés dans le premier box, je me suis placé en première ligne. En regardant les coureurs présents, je constate que mes adversaires (en Masters) seraient Sébastien Defosse (tenant du titre), les liégeois Marc Detaille et Jean-Marc Monfort et d'autres têtes que je ne connaissais pas trop. Dès le départ, je vais prendre la tête durant 300 m avant de me faire déborder par tous les côtés. Arrivé sur la route, je  suis resté sagement dans le peloton pour me préserver pour la première côte que je craignais car le rythme allait certainement être élevé ! Et de fait, j'ai assez vite perdu quelques mètres et au sommet, je me suis retrouvé avec 2 autres coureurs à 20" du groupe de tête. Devant, c'était trop rapide et j'avais déjà compris que je n'allais pas jouer le titre FCWB et encore moins une belle place au général. Je vais en fait rouler avec 2 autres coureurs : Jean-Marc Monfort et Anthony Flinois (un français de la région de Lille-Lens).

    P1040511.JPG

    P1040512.JPG

    Le départ vient d'être donné et je prends la tête avec Thomas juste derrière moi. Il va réaliser une très belle course en ayant avec lui 2-3 "boulets" pas trop sportifs qui auront, malheureusement, raison de lui dans les derniers km.  L' année prochaine, il aura une licence ... allemande ! Toute une histoire ce Thomas ! :-)

     

    A Sensenruth, J-M. Monfort va accéléré dans une côte sur route et je serai le seul à pouvoir l'accrocher. On va rouler ainsi 20' avant que A. Flinois revienne sur nous juste avant la descente de Botassart, en compagnie de Ken Van Den Bulke et d'un autre coureur. Je vais tâcher de les suivre car je ne pouvais pas me lâcher entièrement dans les descentes rapides car je n'avais pas de freins très efficaces. Finalement, je vais revenir seulement que sur A. Flinois. Nous allons très bien rouler ensemble en se relayant régulièrement. Un peu avant  Rochehaut, on va se faire rejoindre par un néerlandophone, Pieter Bracke mais qui allait s'arrêter au 2e ravito, pas nous. 

    P1040518.JPG

    Nous sommes revenus sur les 130 km et 160 km au fil des km

    Entre Poupehan et Alle, à ma grosse surprise, nous allions revenir sur plusieurs coureurs du 90 km dont ... Marc Detaille. Je me savais sur le podium Master FCWB mais là, je revais pour la seconde place. Et de suite, j'ai vu  qu'il avait encore plus de soucis que moi dans les descentes. Toujours accompagné de Anthony Fl., nous allons de suite partir avant que M. Detaille et Th. Desonay reviennent sur une portion de route. Mais dès la traversée de Alle et après un portage de vélo, je suis de nouveau reparti avec A. Flinois et notre avance a de suite été importante. Tout se passait bien jusque là mais il allait se passer une drôle dde pièce de théâtre en 3 actes,  me faisant passé de la malchance, de la rage, de la frustration, de la démotivation à .... l'étonnement, à la joie et à des sentiments finalement mitigés !

    P1040522.JPG

    Avec Anthony Flinois (90055) qui finira ... 6e ! Il a même remporté le samedi, le CLM VTT !

    Acte 1 :

    Juste après le 3e ravitaillement (au lieu-dit "les Croisettes) où Fany m'avait passé un bidon (elle a fait toute la durée de la course en voiture pour me voir à plus de points possible), une nouvelle montée se présentait à nous. J'ai du assez vite lâcher prise derrière A. Flinois mais je gardais un bon rythme jusqu'à .... ce que je coince ma chaîne entre la cassette et la roue ! Je saute du vélo et impossible de l'enlever. Je vais tourner le vélo dans tous les sens sans résultats. Je vais voir passé assez bien de coureurs dont certains du 90 km comme M. Detaille, Th. Desonay, P. Bracke, ... Evidemment, personne ne veut s'arrêter pour m'aider. Je vais dévisser ma roue et malgré ça, rien ne bougeait. Après 5' de galère, je vais parvenir à la débloquer mais j'avais perdu énormément de temps, d'énergie et de motivation. J'étais au 65e km et le reste du parcours s'annonçait difficile d'autant que mes vitesses ne passaient plus.

    P1040523.JPG

    Changement de bidon ... et photo ! :-)

    Acte 2 :

    Après 2 grosses bosses dans le coin de Corbion (j'avais reconnu l'endroit où je m'étais fait une entorse lors de la course à pied voici 3 semaines), je commence sérieusement à peiner et je ne voyais personne devant moi, à part des coureurs du 130 ou 160 km. Mais voilà, après être revenu et lâché P. Brake sur une portion de route en faux-plat montant à la sortie de Corbion, dès le début d'un chemin dans les bois, je vais voir Marc Detaille entrain de regonfler son pneu, il venait de crever ! Je suis loin dans l'effort mais cela me motive un peu plus bien sûr. Je vais prendre la roue de Wim Tack qui était revenu sur moi mais dans la côte suivante, les crampes sont venues. Il ne servait à rien que je continue à vélo, je l'ai monté à pied pour me soulager. A la relance, les crampes avaient disparues. Je reconnais l'endroit où j'avais repéré la fin du parcours le samedi et je savais qu'il n' y avait plus aucune difficulté. Après avoir traversé un camping, le parcours nous faisait traverser ... la Semois ! 30 cm d'eau, portage de vélo et ... crampes ! J'arrivais plus à plier les jambes ! De retour sur le vélo, elles allaient mieux et après une dernière petite côte, c'était la descente vers la ligne d'arrivée. Je vais finalement terminer ce marathon en 4h11'07" et avec une vitesse moyenne de 21 km/h (en comptant mon arrêt), à une  11ème place mais sans ce soucis mécanique, je pouvais faire 8 ou 9e ! Je devais aussi remporter la médaille d'argent FCWB en catégorie Masters.

    P1040524.JPG

    P1040527.JPG

    Dernière descente avant l'arrivée !

    Acte 3 :

    Les classements du GRG 2010 sur le 90 km se font (je suis 7e SEN) mais, lors de la remise des prix FCWB, je suis appelé .... en 1ère position.

    Finalement, avec assez  bien de "si ..." et beaucoup de "mais ...", je suis donc devenu le nouveau champion de Wallonie Masters de Marathon. J'ai demandé avant de monter sur le podium s'il n'avait pas d'erreur et il s'est avéré que non car en fait, Sébastien Defosse (3e de l'épreuve) ne possèdait pas la bonne licence cette année pour pouvoir prétendre au titre ! Ca devient par la même occasion mon 4e titre wallon après mes 3 premiers obtenus en XC VTT et ça reste évidemment toujours un honneur de remporter un maillot distinctif ! 

     

    Mais voilà (encore un "mais" !), sur le plan de vue de l'éthique sportive, même si je ne peux quand-même pas cracher sur ce titre, je ne peux pas non plus et ne veux pas me considérer comme le champion de Wallonie ! Il y avait plus fort que moi devant ! A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! Je l'accepte mais je ne me vanterai pas en tout cas d'avoir obtenu ce titre car la façon ne plaît pas du tout, même s' il y a un règlement à respecter !

    SAM_0155.JPGSAM_0158.JPG

    Le rictus est là mais c'est juste pour la photo !

    11e / 328 partants

    Classements 90 km 

     

    En oubliant ce maillot, j'ai passé quand-même un très bon moment sur le vélo avec un très beau parcours et un balisage, pour une fois, très satisfaisant ! J'ai souffert un peu sur la fin mais j'ai surtout pris plaisir à rouler ces 4h. J'aurais espéré quand-même un top 10 et approché les 4h au final mais je pense que sans ce soucis mécanique, j'y étais proche. Et si l'année prochaine j'allais en faire plus des marathons VTT ? Moi je dis : "Et pourquoi pas !"

    En tout cas, c'est pas pour cette année car je vais terminer par des courses XC (challenge UFOLEP) et reprendre la course à pied pour préparer de belles courses à pied dont un semi-marathon (normalement). En plus, les duathlons vert vont débuter ! Pour résumer, ma saison est loin d'être terminée ! Désolé mon coeur :-) et encore merci d'être là et d'être venu avec moi ce dimanche !

  • Raid des 4 fils Aymon de Rulles

    Logo4FilsAymon3 copie.gifCe dimanche 18 juillet, mon club du B.C. La Rulles organisait son traditionnel "Raid des 4 Fils Aymon" (12e édition). 8 parcours étaient proposés : 15-25-35-45-55-65-80-100 km ! Les 3 grandes distances pouvaient être courues sous forme de brevet chronométré !

     

    dyn010_small150_469_254_jpeg_2675488_80ad562f9400bc3ad69ccfbfa44be8f8.jpgAprès avoir été flécher vendredi (2h) à la chaux et avec l'utilisation de flèches à agrafer, le gros du travail du fléchage se faisait réellement le samedi dès 8h du matin ! 4 groupes de 2 ou 3 membres du club devaient s'occuper d'une partie bien précise des parcours. Pour ma part, avec Dirk et Bill, nous devions nous occuper de la partie située dans les bois entre Rulles et Mellier, soit le début et la fin des grandes distances et le complet des 2 courts parcours. Comme il y a eu des orages le vendredi soir, nous avons dû refaire la partie que j'avais faite le vendredi pour remettre de la chaux. Après quasi 7h non stop de balisage, de debroussaillage, de nettoyage de chemins, de création de nouveaux sentiers pour éviter des arbres tombés, ... j'étais enfin de retour à la salle.

    Le soir, avec Fany, Olivier et des responsables du concessionnaire-garage Beau Site à Arlon qui nous ont fait le grand plaisir de sponsoriser notre organisation en mettant à notre disposition le jour J 4 véhicules de la marque Jeep (+ 4 autres en exposition), nous avons pu rouler en Jeep pour les amener d'Arlon en Rulles ! Si Fany a eu le luxe de se balader en "Grand Cherokee", moi j'avais la "Cherokee" avec une conduite en boîte automatique dont il m'a fallu le temps pour m'y habituer (Arlon s'en est rendu compte je pense ! lol)

    28087_1490736910685_1301864650_1353739_496807_n.jpg

    Dimanche, debout à 5h45 pour aller régler les derniers petits oublis ! Je ramène la "Cherokee" que j'avais gardée chez moi :-), et reviens avec mon vélo car je m'étais inscrit sur le 65 km chrono, motivé comme jamais à faire un temps ! Je pensais partir à 7h-7h15 pour être là à 11h car je proposais, à partir de cette heure, "le massage d'après Raid des 4 Fils Aymon" ! J'en parlerai un peu plus tard !

    Mais voilà, à 7h, Laïos m'appelle et me dit "tout le balisage entre Rulles et Mellier a été saboté" (on se doute un peu du responsable !) Il avait menacé notre président durant la semaine de ne pas passer à certain endroit alors que l'on avait toutes les autorisations de la DNF et qu'il n'avait en fait, rien à dire ! Ce c.... s'est amusé (sans doute samedi soir),

    - en utilisant sa chaux, il a fait des flèches dans toutes les directions, barré tous les chemins au niveau des carrefours, ...;

    - en utilisant une bombe de couleur de même couleur que celle qu'on a utilisée, il a fait de même au niveau de la route;

    - il a defléché les flèches aux arbres et les a reagrafé dans tous les sens !

     

    Je suis donc parti aussi vite que possible  avec la "Wangler" de chez Jeep (heureusement que nous l'avions !) et Bill avec un quad, pour tenter de corriger tout le parcours que nous avions tracé samedi en fait ! Nous avons fait de notre mieux pour aller le plus vite possible et pour que le balisage soit de nouveau correct ! Même si quelques vététistes se sont rendus compte de l'idiotie de cet individu mais sur une toute petite  distance heureusement, le reste des participants n'ont pas eu trop de soucis ! Nous avons quand même mis encore ... 3h pour refaire tout cela !

    Au final, je n'aurai pas trop rouler ce weekend mais j'aurai tracé ... 12h !!!! Sans compter que le lendemain, j'ai été debaliser à vélo  durant environ 3h15' !

    Malgré ce gros soucis qui, pour ma part, a gâché complètement la fête, les 625 vététistes présents (nous explosons notre record de participation) sont,  en grande partie, rentrés chez eux avec un grand sourire et ont été ravi des parcours, de l'ambiance, des ravitos, de la présence des hôtesses Redbull :-), ... donc, du Raid des 4 Fils Aymon en général !

    Pour ce qui est du massage que je proposais gratuitement à qui conque, je n'ai eu que.... 2 personnes ! snifffff

    Site du B.C. La Rulles (photos-classements ) :http://users.compaqnet.be/vttrulles/homefr.htm

    Site de la marque Jeep : http://www.jeep.be/

    Site du garage Beau Site Armon : http://www.fway.be/?utm_source=truvo&utm_medium=internet&utm_campaign=goudengidspagesdor

     

    ext_1.jpgext_2.jpgRD4FA 112.jpg
    La "Cherokee" (gauche) et la "Wangler" sous notre tente du départ-arrivée du chrono
  • VTT au Sart-Tilman

    dyn010_original_510_142_jpeg_2618983_7e75ff7fae2160bfe6204c79c4824b22Dimanche 21 mars 2010

    17ème VTT du Sart-Tilman

    randos VTT 15 - 25 - 35 - 45 km : départs de 8h00 à 11h00
    brevets VTT 45 - 55 km : départs de 8h00 à 10h00
    course VTT 55 km : départ à 8h30 précises

    HPIM5647
    Départ et arrivée des chronos.

    HPIM5646
    Le "Clos du Sart", à Angleur.


    a74

    Classement chrono 45 km

    trophees (21) (98 partants)




    HPIM5648
    Tracé du 45 km (selon mon Garmin : 45,4 km et 1190 m de dén +)

  • Trans Oesling MTB Marathon

    dyn003_original_231_232_jpeg_2622265_d858c9c9025312f593d2108b558c765dP1020844


    Ce samedi matin (24/10), j'ai pris la direction du Grand-Duché du Luxembourg et plus précisément de Wiltz, pour participer au Trans Oesling MTB Marathon.

    Rassurez-vous, je ne me suis pas mis au marathon lol, mais il y avait en plus du 80 km, un 35 km chronométré sur lequel je m'étais pré-inscrit. Avec le refroidissement que j'ai attrapé durant la semaine, c'est donc assez diminué que j'ai pris part à ce chrono à départ groupé (10h30). Heureusement, il ne pleut pas, c'est déjà pas mal. Mon Granville étant en ... montage chez mon mécanicien de coéquipier, c'est avec mon Scott que j'allais rouler, l'occasion pour moi de le tester sur une telle épreuve.

    P1020845
    Peu de monde sur les 2 distances, à peine 65 coureurs dont 9/10 sont luxembourgeois. Quelques Belges et des Allemands. Je ne les connais pas trop mais je me doute, vu leurs cuisses, que ce sont des routiers et que ça va bien pousser dans les parties roulantes et les montées.

    Dès le départ, je prends les devants pour mener un rythme sur le premier km qui se faisait sur de l'asphalte. Mais dès l'arrivée au pied de la première difficulté, je me suis fait dépasser de tous les côtés. Impossible à suivre, je n'avais pas les jambes et je ne les aurai jamais, du moins en montée. Au fil des km, je vais me retrouver seul à environ 45" d'un groupe de 4 et à 30" d'un duo.

    Le parcours est fantastique, des décors à se demander si nous étions bien au GDL et non en Suisse ou dans les Alpes françaises. Assez bien de chemins larges mais de temps en temps, de superbes singeltracks en flancs de collines, sur des crêtes, ... un total plaisir ! A mi-course (la petite distance), je vais revenir sur 2 coureurs. Un seul me suivra quelque temps, un jeune ... routier. Dans les côtes, il me déposait mais dès qu'on entrait dans du technique, il était à la rue.

    P1020846J'allais donc continuer encore seul. Après une très longue montée pour arriver vers le 25e km, le parcours est devenu moins physique. Il ne me restait plus qu'à m'amuser dans les dernières descentes, à faire attention au dernier passage très technique (photo) que j'ai fait évidemment à pied car trop dangereux. Après le passage d'un dernier pont où le 80 km devait tourner à gauche pour la seconde boucle (T2), moi j'ai viré à droite pour l'arrivée. Je boucle ces 33,92 km (Garmin) en 1h40'32", soit à la moyenne de 20,2 km/h et un dénivelé positif de 1241 m. A mon étonnement, je remporte même le chrono des 35 km car le petit groupe devant moi où se trouvait notamment un coureur qui faisait le court, était parti sur la boucle T2 (45 km), avant la T1.

    trophees (22)Une nouvelle victoire (ma 13e cette année en VTT), je ne vais évidemment pas cracher dessus lol, surtout que mes poursuivants sont loin, très loin. Après un petit repas pâtes offert par les organisateurs, j'ai eu droit à ma récompense sous forme de primes me permettant d'aller faire le plein d'essence pour rentrer chez moi ! lol Le lendemain, je me suis rendu à Arlon, pour un 3h VTT par équipe ... à suivre.

    Classement 35 km

    strecke1-hp

    strecke1

  • La Bastognarde

    Petit retour sur une rando-chrono que je n'ai pas su faire cette année suite à ma présence, le même jour, au G.R.G. de Bouillon.

    PHIL1 (22)PHIL1 (1)



    Mon frère (Jonathan) a participé également aux 60 km et termine a une belle 10e place. J'espère qu'il trouvera la motivation et le temps pour s'entraîner correctement pour 2009 car il peut réaliser de très bons résultats, à coup sûr ! Voici 2 photos de lui lors de son chrono.

    JM (135)
    JM (136)
  • Le Grand Raid Godefroid de Bouillon

    Ce dimanche, je me suis rendu de nouveau à Bouillon mais pour participer au Grand Raid Godefroy nouvelle version. Au programme : 40 - 70 - 90 -130 -160 km. J'ai décidé de participer au court, c'est-à-dire au 40 km qui fait en fait 46 km pour l'organisateur et 48 km pour certains bikers avec compteur. Pourquoi ? Je voulais enfin remporter une épreuve du GRG après déjà une 2e place sur 40 km en 2001 et une 4e place sur les 70 km en 2003. En plus, cela fait partie du x-free vtt trophy et je pensais bien que je pourrais prendre le max. de points sur ces 40 km.

    P1010755grgphoto1211890288



    Je suis arrivé sur les lieux vers 8h30 (mon départ avait lieu à 9h30). Le temps est exécrable : pluie souvent forte et il fait très froid ! Mais je suis motivé et j'ai l'intention de remporter cette épreuve. Le temps de croiser Gautier B., Frédéric H., ... qui partaient sur le 70 km, je suis parti m'échauffer un peu. A 9h20, je me rends sur la ligne de départ et me place en première ligne puisque je suis privilégié suite à mon CLM d'hier.

    Dès le start, je pars en tête. Je vais prendre quelques mètres mais un groupe va revenir sur la 1ère portion route. Dans la 1ère descente, je vais de nouveau creuser un petit écart : on ne voit rien, c'est très humide et au bas de cette descente, je dois déjà enlever mes lunettes ! Un bon km de route nous faisait revenir dans Bouillon pour la première grosse ascension. J'ai préféré attendre un petit groupe de 4 coureurs dont Raphael Villeval. Mais dès l'entame de la côte, je reprends les devants. Mon rythme n'est pas trop élevé, mais je sais que si j'accélérais un peu, on ne serait pas 5 au sommet.

    Mais voilà, parmi ces 5 coureurs, il y avait un coureur Français (je ne connais pas du tout) qui était pressé :-) C'est lui qui va accélérer dès que cette longue côte passa de la route au chemin (large). Je ne peux suivre mais je m'énerve pas. Je suis même en 3e position. Je voyais qu'il prenait tout de même un peu trop d'avance et j'ai commencé à accéléré. Je constate les dégâts : il n'y a plus personne derrière moi. Durant toute la descente (très large) qui suit, je vais revenir mètre par mètre sur lui mais c'est dans la petite côte suivante, à côté de la Semois, que je vais faire la liaison.

    Il pousse très fort et me fait mal, mais je m'accroche malgré la douleur à l'aine qui devient assez forte (de nouveau). Au premier ravito, au pied du col du Saty, je prends même les devants pour entamer la côte sur route vers Dohan. A ce moment là, on va bien calmer le rythme. Mais dès que l'on va remonter sur un gros chemin, c'est reparti. Il est très puissant et dans les petites côtes, il me fait très mal ! Je vois bien que c'est un routier car techniquement, c'est pas ça ! Mais malheureusement pour moi, on est Bouillon et au GRG : il n'a absolument rien de technique et ce n'est que des chemins larges !

    A Dohan, il possède 40 m d'avance sur moi mais il ne connaît pas le parcours et fait une erreur. Je l'appelle (il m'avait vu !) et je repasse devant pour débuter la longue ascension chronométrée. Il va repasser devant moi et je ne le reverrai plus ! Il monte vite, je ne peux plus le suivre. 2330,54 mètres plus loin et 126 m plus haut, (nous sommes au sommet), je suis seul pour entamer une portion très ch... : 4-5 km sur des chemins empierrés très monotones ! Cette partie enfin terminée, on redescend sur des portions très humides et grasses : enfin un peu de vtt ! La suite sera une succession de montées et descentes, tout cela pour nous faire revenir au pied de la 1ère descente du parcours que l'on va ... remonter. Il me reste donc 5568 m (220 m +). Mon tempo n'est pas trop mauvais et je n'ai pas la crampe que je pensais avoir. De retour sur le site "la Gernelle", je ne vois personne ! Je me doute un peu du chemin à faire : je passe sur un premier tapis de contrôle qui ne "bip" pas. Je continue un peu et arrive enfin à l'arrivée.

    Je termine en seconde position (400 partants) ces 46 ou 48 km en un temps de 2h06'40" (21,8 ou 22,7 km/h) à 2'20" du vainqueur. Je suis noir de chez noir !!!

    Si je vous disais que par après j'ai du attendre ... 6h00 pour la remise des prix où ma seconde place m'a permis de recevoir .... un polo (et oui encore et de taille XL, pourquoi pas !) et un petit bouquet de fleurs (2-3 fleurs), je trouve cela un peu, beaucoup très PEU !!!! Ils gagnent 4000 euros rien que sur les 40 km et ils ne peuvent offrir que cela ! J'ai encore plus reçu de la part de VOO qui donnait des t-shirts, bics, bonbons comme publicités !!!
    Sans penser à ces magnifiques prix, il disait "le nouveau Grand raid Godefroy" : c'est tout à fait vrai, ce fut le pire du pire ! Du grand n'importe quoi durant ces 2 jours !!! Ce n'est pas mon rôle de citer tout ce qui n'a pas été ou manqué ou que sais-je encore, mais s'il compte continuer l'aventure, ils ne pourront que faire mieux tant c'était, malheureusement, mauvais ! Sur papier, c'était grandiose mais en voulant en faire de trop, rien n'a été bien fait ! En tout cas, l'année prochaine, je ne serai plus là !!!!


    P1010016

    Il y a 3 choses tout de même de positif : le parcours du CLM, les moules de chez "le Roy de la moule" et ...

    LE TITRE
    DE CHAMPION DE WALLONIE MARATHON ELITES/ESPOIRS de THOMAS ACHOURI

    qui remporte les 130 km en 5h40'. Je suis super content pour lui car il mérite mille fois ce maillot et ça clouera le bec à certaines "pseudo-vedettes" :-).

    Félicitations Thomas !

    Je mettrai un autre article demain concernant les courses de Downhill qui se sont disputé le samedi : impressionnant !


    classements
  • Gomze-Andoumont : La bataille des Ardennes VTT

    Ce dimanche, le "VTT club de Trooz" organisait la 19e édition de "LA BATAILLE DES ARDENNES". Au programme : des randos de 16-22-35-45 km, mais surtout des brevets chronométrés sur les distances de 55 et 78 km.

    Le Granville M3 Team au grand complet avait fait le déplacement en terre liégeoise. Geoffray devait partir sur la grande distance, tandis que moi et Yannick avions choisi les 55 km.

    Des prix étaient attribués aux 1 , 2 , 3 de chaques catégories Juniors 16-18 ans, Séniors 19-32 ans et Masters 33-99 ans. C'est donc avec un espoir de podium que nous nous sommes tous les 3 inscrits. Beaucoup de monde était présent : 427 bikers pour les chronos dont de fameux clients aux podiums !

    graphique 2008 55kmcarte 60km

    Nous partons tous les 3 ensemble vers 9h20 mais dès la première descente, Yannick va perdre un peu de temps. Geoffray me dit de partir et que lui attend Yannick. En fait je vais faire les 15 premiers km seul avec environ 100 m d'avance sur eux-deux !

    Je ne trouve pas mon rythme, je n'ai aucune sensations. Mais malgré cela, mes deux camarades ne vont jamais pouvoir me rejoindre. C'est définitivement lors de la 1ère sérieuse bosse, que je vais vraiment enclencher la vitesse supérieure (mais pas la 5e, plutôt la 4e !). Mais dans les descentes rendues très humides (il a plu jusque 9h50 !), je perds beaucoup de temps car je me retrouve souvent dans les roues de bikers plus ... prudents que moi !
    Le fléchage est très bon mais je regrette tout de même, le manque de signaleurs à certaines traversées de route assez dangereuses. Un peu après le 1er ravito et 1er contrôle, une montée très longue était au programme. Je l'ai très bien monté, toujours au même rythme. Nous sommes aux alentours du 25e km. Par la suite, le parcours devient beaucoup plus roulant malgré les nombreux bourbiers.

    Après le 3e et dernier contrôle (km 47), je vais tout donner pour terminer à fond ce chrono qui au final, faisait pour certain 56 km (compteur en main) mais 53 km pour les organisateurs. Soit, je l'ai fait en 2h32'47''. Geoffray, vu le terrain boueux, a préféré faire aussi finalement le petit chrono et termine en 2h36'29" . Yannick terminera un peu plus loin en 2h39'48".

    Mais malheureusement, pas de podium pour nous ! On va échouer à la 4e, 5e et 6e places en Masters sur 120 partants. Au scratch, nous terminons respectivement 10e, 11e et 13e sur 180 partants ce qui finalement, n'est pas si mal que cela !

    dyn008_original_424_310_pjpeg_2621482_0b548ac21d98468769e7b69820e53e5bdyn008_original_426_313_pjpeg_2621482_d17215ef2746e1cf7c2e0ce5b6d66ada

    Même si je suis un peu déçu de n'avoir pas pu réaliser un podium pour le team et légèrement déçu du parcours (je m'attendais à mieux, c'est à dire plus ... technique !), j'ai passé un bon moment avec mes 2 coéquipiers et on se rattrapera les prochains weekends !
    A noter au passage que nous avons été filmés plusieurs fois par un amoureux du vtt et de ... Granville, Monsieur Fons Moors. Vous pouvez allee nous voir sur ses vidéos sur le site : www.fonsmtb.be


    Classement chrono 56 km