Namur - Saint-Hubert - Namur

Petit compte-rendu d'une randonnée sur route que j'ai réalisée ce samedi 21 mai qui me faisait partir le long de la Meuse vers Saint-Hubert, avant de revenir de nouveau dans la capitale de la Wallonie. 202 km de selle sur un joli parcours pas piqué des vers !

image.jpg

 

Ce samedi 21 mai, j'ai donc pris la direction de Jambes (Hall Omnisport Jambes Souvenir) pour participer à la randonnée cyclo organisée par CoProNam, la "Namur-Saint-Hubert-Namur". 6 distances proposées : 50, 75 104, 127, 172 ou 202 km. Dans ma préparation pour la cyclosportive des 3 Ballons (11 juin), c'est sur la grande distance que je me suis lancé sur le coup de 8h14' précisément ! Une première pour moi car la plus grande distance que j'avais faite auparavant devait être un 170 km. Avec 2850 m de den +, je m'attendais à quelques belles ascensions.

 

image.jpg

Je suis parti seul en dépassant quelques coureurs mais personne avec qui m'entendre réellement jusqu'au km12, où je me fais rattraper par un petit groupe après un arrêt à un feux rouge. Je vais les suivre quelques km avant d'arriver à Godinne où l'échauffement le long de la Meuse se terminait par la première ascension. Très vite, nous serons plus que deux et c'est donc avec ce cyclo néerlandophone que j'allais continuer ma balade matinale. Avec un rythme soutenu et des relais bien sympas, nous sommes revenus sur assez bien d'autres cyclistes. Aucun pour effectuer des relais mais nous n'avions pas besoin d'eux finalement ! A Chevetogne, lieu du  premier ravitaillement (km 49), je partage enfin quelques mots avec mon compagnon de fortune qui m'annonce, hélas, qu'il s'était lancé sur le ..127 km. Le temps de manger et boire un peu, et nous étions repartis ! Mais 4 km plus loin, je me suis retrouvé bien seul car le 202 km tournait à gauche, les autres distances, tout droit.

image.jpg

 

A partir de là, je savais qu'il était probable que  je roule seul un bon moment à moins de voir revenir de derrière moi certains cyclos, ce qui n'a jamais été le cas. Je suis bien revenu sur quelques cyclistes mais avec un rythme trop lent au mien. Les km vont s'enchaîner moins vite car le parcours était devenu beaucoup plus accidenté et j'avais aussi un vent de face bien gênant ! J'ai même failli faire un frontal avec une voiture : j'étais à l'arrêt à un stop et un vieux monsieur à voulu ... couper un peu les lignes blanches et si je ne n'hurle pas, je pense qu'il ne s'arrêtait pas !

Les commentaires sont fermés.