Trail du Tour Des Fiz 2015

Rigolant

Prog-Passy-Camp-de-base-26-juillet-2015-web-bd-2321-725x1024.jpg

Ce dimanche 26 juillet, j'ai participé à ma toute première course en montagne, le trail du Tour des 5 refuges, dans la montagne des Fiz, au départ de Plaine Joux, station au-dessus de Passy. Je tenais vraiment à découvrir la montagne de cette façon car j'entendais depuis quelques années des récits à gauche et à droite mais, sans l'avoir vécu, il m'est difficile d'en comprendre toute l'ampleur ! Je m'étais inscrit sur le 30 km, ce qui allait me demander un peu d'entraînement mais pas trop non plus ... Juste découvrir et contempler la montagne en temps que traileur .... et le parcours du trail des Fiz, ainsi que sa présentation, m'avaient vraiment donner l'envie de franchir le pas !

 

Arrivé le jeudi dans cette région tout simplement ahurissante, j'avais pris Saint-Gervais-les-Bains comme "camp de base". Le vendredi matin, j'ai pris la direction des Contamines-Montjoie pour une sortie en rando-course d'un peu plus de 20 km (3h50' et 1500 de den + environ) et l'ascension du Mont Joly comme objectif. (Photos et déroulement, dans un autre post, selon si ça intéresse quelqu'un Clin d'œil)

 

SITE DU TRAIL DES FIZ

Samedi, repos, repérage du site de départ et du trajet pour m'y rendre par la même occasion. Retrait de mon dossard pour ensuite le briefing de la course à 18h à Passy. Retour au "camp de base" pour un bon repas et une nuit courte.

 

Dimanche, debout à 4h45, je range toutes mes affaires, mange pas grand'chose car je n'arrive à rien ingurgiter ... et sur le coup de 5h35, je prends la voiture direction du site de départ. Pour la première fois de ce petit séjour, pas un nuage sur les sommets, le soleil se lève, le décor est juste ...GRANDIOSE !!! Je vais m'équiper calmement, quelques photos par ci par là, et me rends sur la ligne de départ parmi les 500 autres participantes et participants de cette course. 

Le-Ptit-Tour-des-Fiz-Plan.jpeg

Après que certains bénévoles aient dû déplacer à la main ... une voiture garée sur la parcours 30 m après la ligne de départ (assez drôle la situation), le départ a eu lieu sur le coup de 7h09' ! Voilà, j' y suis .....

Je ne vais par vous raconter ce moment de pur bonheur et de souffrance (c'est paradoxal, je sais) que j'ai pu avoir durant ce trail, car je pense que cela se vit plus qu'il ne s'explique pas ! ce que l'on voit, ce que l'on ressent ne peut être vécu que sur le moment ! Je vais juste commenter les quelques photos que j'ai pu prendre durant ces 30 km et en vous disant simplement que c'était un parcours magique, un décor renversant, des sensations inexprimables. J'en ai eu plein les cuisses et mais surtout plein les yeux ! J'ai adoré ...... et je recommencerai sans aucun doute ! Clin d'œil

Le-Ptit-Tour-des-Fiz-Profil.jpeg

Détails du parcours

Plaine-Joux > Charbonnières > Refuge de Platé > Col de Portette > Refuge de Sales > Collet d’Anterne > Refuge Alfred Wills > Refuge de Moëde Anterne > Refuge du Châtelet d’Ayères > Plaine-Joux.

 

DSC02917.JPG

Plaine-Joux, au pied de l'imposante montagne des Fiz 

DSC02906.JPG

Le soleil se lève, juste ... splendide ! A droite, "le Marteau" (2289m)

DSC02907.JPG

Et en toile de fond, le majestueux Mont-Blanc !

Difficile de faire mieux comme lieu de départ, époustouflant sans même avoir couru 1 mètre ! C'est d'ailleurs cette image qui m'avait motivé à venir courir ici et je le regrette évidemment pas !

DSC02910.JPG

Vue sur Le Fayt (en bas), Saint-Gervais (un peu plus haut) et les monts d'Arbois, Mont Joux et le point le plus élevé, Le Mont Joly (Je suis monté là-haut le vendredi)

DSC02919.JPG

Immortalisons le moment avant le départ au cas je ne rentrerais pas entier ...Rigolant

DSC02922.JPG

Environ 500 coureurs sur ce 30 km (300 sur le 61 km et 200 sur le 22 km)

DSC02905.JPG DSC02923.JPG

Voilà, l'heure du départ est proche, j'avais hâte de me lancer dans le bain.

Passy Plaine Joux, 7h09' (1356m), c'est parti .....

  

DSC02924.JPG DSC02925.JPG

Après une petite descente, nous avons entamé notre première longue ascension, en passant d'abord (voir photos), par la Charbonnière. Je suis parti vraiment calmement pour ne pas accuser le coup trop vite.

DSC02927.JPG

Ensuite, les parois de la montagne se sont rapprochées, la pente s'est encore accentuée quand nous sommes arrivés à hauteur "des Egraiz"

DSC02926.JPG

Assez ... vertigineux, ça passe entre la fissure ! 

Ce passage franchi, le parcours est devenu subitement plat (ou presque bien sur) pour arriver au 1er refuge qui constituait le 1er check point et le 1er ravitaillement, le refuge de Platé.

Image 2.png

DSC02928.JPG

Jusque là, il était difficile de doubler et je n'avais pas vraiment envie de produire de suite des efforts mais après le refuge de Platé, où je me suis contenté simplement de me faire "scanner" et prendre une poignée de fruits secs avant de repartir de suite, j'ai pu dépasser plus facilement.

DSC02932.JPG

L'ascension continue encore ....

DSC02931.JPG

....et encore ....

DSC02933.JPG

... pour atteindre l'étroit passage du col de la Portette ! (2354 m)

      

DSC02934.JPG

Et là, un paysage incroyable ...... je me suis arrêté quelques instants car j'en avais la chair de poule, je voulais ... savourer ce moment ! 

1347744651_1723934306.jpg

A gauche : Le désert de Plate et les lacs des Louchers 

Au centre, partie rocheuse et technique que nous traverserons pour plonger vers Le Grand Pré (voir photo suivante)

Au fond, les Rochers des Fiz (de gauche à droite) La Pointe de Sale, La pointe de Chardonnière, La Tête à l'Ane, la Pointe d'Anterne.

DSC02935.JPG

Après une descente technique assez bien gérée à mon goût, place à du plat avec le Grand Pré

(il porte bien son nom  Clin d'œil )

DSC02939.JPG

Un peu après le km 10, arrivé au 2e refuge de ce parcours, le Refuge de Sales. Pas de contrôle de dossard, juste un ravitaillement que je vais vite quitter, en prenant juste au passage un petit truc à manger.

DSC02940.JPG

2e coup de coeur, juste après le refuge de Sales, la descente vers dans les gorges de Sales ! Même s'il fallait toujours regarder où l'on devait mettre les pieds, j'en ai pris plein les yeux dès que je relevais un peu la tête !

DSC02941.JPG  DSC02943.JPG

Cascade de Trainent et ce décor ... d'exception vers Salvagny et Sixt-Fer-à-Cheval

DSC02942.JPG

A hauteur de la cascade de la Pleureuse et de la Souffaz, le parcours des 61 km continuait tout droit vers Salvagny pendant que le 30 km, et donc le parcours me concernant, nous faisait tourner à droite pour débuter l'ascension du Collet d'Anterne. (passage au km 15). Je garde toujours un relativement bon rythme même si j'ai commencer à avoir un peu chaud dans cette partie ! 

DSC02945.JPG

Retour sur une partie un "peu plus roulante" et après avoir traversé le ruisseau d'Anterne, je suis arrivé au Chalet d'Anterne et le Refuge Alfred Wills où avait lieu le 2e check-point et le 3e ravito. Cette fois-ci, je sors mon gobelet et prends un peu de coca, et me fait un genre de sandwich jambon-saucisson mais sans pain Langue tirée ! Je voulais le manger en commençant l'ascension suivante mais je n'ai jamais su l'avaler et l'ai rangé en poche (je l'ai mangé finalement à l'arrivée)

Image 3.png

DSC02946.JPG

Après le passage du Refuge Alfred Wills, il restait 12 km et c'était aussi le moment où débutait la longue ascension (moins pentue que celle du col de la Portette) vers le col d'Anterne dans la montagne du même nom. 

DSC02947.JPG

Les Rochers des Fiz de nouveau (voir photo prise du col de Portette) mais, de l'autre côté ! De droite à gauche, la Pointe de Sales et la Pointe de Chardonnière

 

DSC02949.JPG

Après une légère descente, de nouveau un petit plat pour passer à côté du la d'Anterne et atteindre le km 20 du parcours.

DSC02950.JPG

Je ne vais pas dire que j'ai eu difficile pour atteindre ce col d'Anterne mais je n'en voyais pas la fin .... et j'ai été, évidemment, soulagé d'atteindre le sommet !

 

DSC02951.JPG

Vue du sommet du col d'Anterne sur le massif du Mont-Blanc au fond et

la pointe Noire de Pormenaz au premier plan.

 

Comme annoncé, j'étais heureux d'avoir atteint le sommet mais la descente va s'avérer ... difficile. Je ne suis plus trop dans le rythme et je subis trop. J'arrive finalement au Refuge de Moede Anterne pour le 3e check point et le 4e ravitaillement. Je me prends un petit verre de coca et repars de plus belle pensant que le plus difficile de la descente avait été fait mais .... que nenni !

Image 4.png

gr5-refuge-moede-anterne.jpg 3135-13.jpg

Le Refuge de Moëde-Anterne et joli sentier roulant, juste après celui-ci, pour longer le lac Le Laouchet. 

P1120322.JPG

Que nenni car le sentier, si on peut appeler cela un sentier dans "les Argentières", pour atteindre les Chalets de Souay va s'avérer très raide et très technique. Je vais avoir un peu de mal et mon genou ...droit va me rappeler que je ne suis pas trop habitué de ce genre d'effort et pour assurer, je vais prendre mon temps, ralentir ma foulée,  si bien que je vais me faire doubler par 5 coureurs et voir 2 autres revenir dernière moi juste à la fin. 

 

En bas, je savais qu'il restait moins de 5 km et ma "mauvaise" descente m'a énervé un peu et j'ai donc allongé ma foulée. J'ai vite distancé ceux qui étaient derrière moi et j'ai commencé à rattraper les autres. Dernier Check-point au refuge du Châtelet d'Ayères mais là, je ne m'arrête pas du tout et je continue à mon rythme.

Image 5.png

refuge_chatelet_des_ayeres1.jpeg  img_2093.jpg

Le Refuge du Chätelet d'Ayères et le Lac Vert.

 

Evidemment, en me lâchant un peu trop en descendant, l'arrière d'une me cuisse me demande de me calmer, ce que j'ai fait bien sûr mais en me faisait repasser par 2 coureurs que je venais de doubler. Je savais que la fin montait et là, je me savais plus frais et j'ai couru tout le temps. Autant les 25 premiers km, je me moquais complètement d'être doublé, autant les 5 derniers km, mon esprit de compétition est revenu !

DSC02959.JPG

 

Voilà, alors que j'avais misé plus entre 5h30 et 6h, je vais franchir la ligne d'arrivée en 4h53'22" mais c'est anecdotique par rapport au plaisir pris durant tout cette épreuve ! J'espère avoir pu partager un peu de ce que j'ai ressenti tout au long de ces 30 km. Place maintenant à la route, au plat et la préparation d'un marathon mais j'en parlerai plus tard, quand une partie de toutes ces émotions engendrées ce dimanche sera un peu dissipée. Une garantie par contre : l'année prochaine, je me ferai un trail plus long comme objectif, avec un autre gestion évidemment !

Image 1.png

 

Classements du trail des 5 refuges 2015

 

Un grand merci à mes 2 amours de m'avoir laissé vivre à 100 % cette aventure, pour leurs encouragements ainsi que ceux de mon frère, merci aux organisateurs pour ce magnifique trail sans aucune fausse note, vraiment parfait à tous points ! Merci aux bénévoles qui étaient sur le parcours depuis bien longtemps et qui sont rentrés bien après moi ! MERCI à la MONTAGNE !!!!

Les commentaires sont fermés.