• Trail des Lumeçons (Namur)

    10624604_728092857246501_9077811291784051638_n.jpg

    Ce vendredi 07 novembre, je me suis rendu, en soirée, à Namur pour participer à la 2e édition du trail des Lumeçons. M'étant pré-inscrit sur le 15 km, j'avais une seule idée en tête : conjurer le sort qui m'avait obligé à abandonner la course l'année dernière pour cause de blessure ! 

     

    Et ... pourquoi le trail des "Lumeçons" ? Et bien après posé la question à l'organisation, l'explication est la suivante : "En wallon, une caracole désigne un escargot et un lumeçon est une limace. L'animal fétiche des Namurois est l'escargot car nous avons une réputation de lenteur. Mais curieusement, on dit lès lum'çons di Nameûr (en wallon)." Vous irez donc dormir ce soir moins bête Langue tirée !

     

    Beaucoup de monde pour cette seconde édition (475 en 2013 contre plus de 1000 cette année) et donc, difficile de trouver un endroit pour se parker. Je me gare tout d'abord n'importe comment pour aller retirer mon dossard au centre sportif de la Plante, et heureusement ensuite, je retrouve Jonathan là-bas  qui me dit d'aller me garer près de lui, toujours n'importe comment sur un parterre en gravier lol mais, sans gêner d'autres voitures cette fois-ci. Le temps de m'équiper et nous étions partis pour rejoindre la ligne de départ situé 500 m plus loin, à hauteur du parc de la Plante.

     bc98ff_65970da3af9e43c5b7a2735c438b0c01.png_srz_836_285_75_22_0.50_1.20_0.00_png_srz.png

     

    SITE

    Départ à 20h mais ... reporté à 20h15' pour permettre à tout le monde de rejoindre le départ car les 3 distances (7-15-23 km) partaient tous ensemble. Après un premier km assez rapide (passé en 4'), retour pour moi sur la montée .... de la Merveilleuse (cfr Urban Trail de la semaine dernière) mais dans le noir cette fois-ci ! Après 1,5 km, nous entrions en forêt pour rejoindre les sentiers ! Le peloton était bien étiré, aucun soucis d'embouteillage dès lors !

     

    Dans les premiers km, je m'étais cru sur le parcours du final du Grand Prix de Wallonie, sur celui de la coupe du monde de cyclocross ou sur celui de GP de motocross de la Citadelle. Pleins d'images en tête durant les 2 premières grosses montées et entre les deux, la descente vers le Chalet du Monument (les nostalgiques du GP de motocross se souviennent sans aucun doute de cet endroit ;-), j'ai commencé à allonger un peu ma foulée, le parcours étant devenu plus roulant.

    10410117_359782997532525_8358144073436676391_n.jpg

    Dans la montée de la Citadelle

    Après la bifurcation avec le 7 km (km5), nous descendions jusque la route Namur-Malonne, au niveau de la Sambre, par le "sentier du Gué, un chemin pas trop raide mais avec de nombreuses portions très boueuses, voire même marécageuses ! Je me suis retrouvé à un moment donné avec de la boue jusqu'au genou ! Très peu de répit car nous remontions de suite sur les hauteurs du bois de la Vecquée. Au sommet, je vais commencer à accélérer sérieusement, les sensations étant assez bonnes malgré une cloche déjà apparue sur le pied gauche. 

     

    Après une belle descente non loin de Malonne (je pense), longue remontée et vers le km11, la bifurcation des 15 et 23 km nous permettait enfin de voir un peu qui étaient nos concurrents d'un soir ! Je reprends un bon rythme et rattrape un coureur mais, vers le km 14, nous voyons 1 bande fluos de chaque côté d'un chemin, sur des arbres ! Un chemin à gauche et un chemin à droite ! Par où aller ? Les coureurs devant nous ont pris à gauche ce que nous allons faire aussi mais après 100 m, je constate que plus personne ne nous suit et que surtout, au loin, je voyais bien que nous allions arriver sur une partie du parcours où nous étions déjà passés. Je fais de suite demi-tour et vois passer un groupe de 5 coureurs. Je savais que 2 autres étaient passés aussi....

    images.jpegimages-1.jpeg

    Entre une bande jaune et une bande jaune coupée à son bout, il est tout de même plus facile de comprendre la 2e citée pour savoir la direction à prendre ! Je suis casse-pied, je sais !

     

     

    Je fais le forcing pour revenir sur eux et très vite je repasse devant ce groupe. Dans l'aventure, j'ai perdu un peu de force et je n'arrive plus à faire la différence. 2-3 coureurs vont se mettre dans ma foulée et attendre sans doute la dernière descente pour attaquer ! Juste avant cette dernière descente (la Tienne Maquet), je parviens tout de même à revenir et dépasser 2 coureurs mais dès le début de celle-ci et comme je l'avais imaginé, 2 autres vont enfin me passer pour essayer de faire la différence ! Je préfère assurer de mon côté et je laisse un trou pour avoir une meilleure vision du terrain. Je me fais dépasser encore par un coureur un peu avant l'arrivée sur la route.

     

    Je pensais que l'arrivée allait se faire sur le site de départ (à 400 m) et je savais très bien que j'allais pouvoir remonter car sur le plat, j'étais pas mal. Mais bon, ce ne fut pas le cas car, arrivés au bas, nous tournions à droite, direction le centre sportif et l'arrivée était située à 100 m. Je vais donc finalement terminer ce train de 16,3 km (à ma montre) en 1h24'38" et me classer 11e sur les 396 classés. Au final, un peu déçu car je me dis que sans cette erreur de parcours, je rentrais dans le top 7. De l'autre côté, mon objectif de terminer la course a été réussi et la condition est là, je ne peux qu'être ravi de cela même, si j'ai encore bien fait souffrir mon genou sur un tel parcours en "faisant" la course !Incertain 

    Juste le temps de boire un verre de ??? et d'eau et un biscuit (pas de ravitaillement sur le parcours) et j'étais déjà près de la voiture pour me changer et reprendre la direction de la Gaume ! 

     REPORTAGE CANAL C :

    http://www.canalc.be/mission-accomplie-pour-le-trail-des-lumecons/

     (vous pouvez même m'apercevoir Langue tirée)

     

     

    Classement 16 km 

  • Urban Trail Namur

    nut2014.jpg

     

    Ce dimanche matin, malgré une sortie vélo avec Thomas le samedi bien .. appuyée, je me suis rendu tôt le matin  à Namur pour participer à la première édition du Namur Urban Trail. Toujours à la recherche d'épreuves atypiques, je me devais d'être présent là-bas ce dimanche matin. Je suis venu sur cette course pour ... profiter si bien que j'avais décidé de courir avec mon appareil photo pour prendre quelques clichés sur le parcours et vous les offrir ! De toute façon, j'étais encore courbaturé de ma chute en vtt du vendredi et il était impossible pour moi de courir à un rythme soutenu.

     

    Avec le dossard , j'étais convié à partir dans la 1ère vague avec 699 autres "traileurs". Je me suis placé tout devant pour éviter tout risque d'embouteillage dans les zones étroites, dans le premier km.

    5452451c3570fe7cfbf98d8f.jpg

     

    SITE

    DSC01709.JPG

    Départ sur la rue de Fer, devant l'hôtel de ville !

    DSC01711.JPG

    La première vague de 700 coureurs qui est partie à 9h30. La seconde partait 20' plus tard.

    DSC01712.JPG

    Avec un DJ qui jouait en "live", l'ambiance était très sympa !

    Petit mot de M. le Bourgmestre juste avant le départ ...

    DSC01714.JPG

    Après un petit passage dans le Palais des Congrès, nous entrions dans ... le Café Prince Baudouin !

    DSC01716.JPG  DSC01717.JPG

    Personne au bar, zut !! On continue alors ... 

    DSC01718.JPG

    Arrivée sur les quais de la Sambre sous un magnifique soleil !

    DSC01721.JPG

    Le long de la Meuse

    DSC01720.JPG

    Traversée de la Meuse via le mont de Luxembourg, à côté de la voie ferrée.

    DSC01719.JPG

    Toujours le long de la Meuse

    DSC01722.JPG

    Après la traversée du parc de "L'Elysette" du Gouvernement Wallon, traversée de la Meuse par le pont de Jambes avec la citadelle qui nous tend les bras !

    DSC01723.JPG

    Passage dans le Parlement Wallon

    DSC01725.JPG

    C'est parti pour la Merveilleuse, la montée de la Citadelle de Namur

    DSC01727.JPG

    "Attaque de G. Bille sur la gauche" ... oups, désolé, c'était voici 1 mois et demi ça Langue tirée

    Les jolis lacets de la montée pavée avec une vue toujours aussi magnifique sur la ville. J'avais choisi de la montée sur le muret pour ... une meilleure vue Bouche cousue

    DSC01728.JPG

    L'escalier du Chemin des Degrés, appelé aussi Pas de Géant.

    DSC01729.JPG

    Petit passage sur le pont Saint-Pierre (appelé également pont des Hollandais) avant d'arrivée à

    la Parfurmerie Delforge.

    DSC01730.JPG  DSC01731.JPG

    Avant de redescendre vers le centre-ville, passage par le Hangar aux Affûts où, comme dans la montée de la citadelle, se trouvait un groupe de djembé-percussion. D'anciens soldats de l'époque ???? nous regardaient également passer !

    DSC01732.JPG

    Après être passés par le parc Louise-Marie (déjà traversée avec la corrida de Namur), nous pouvions écouter un groupe de cornemuse dans une cour de l'Université. J'aurais bien aimé rester un peu plus longtemps que cette pause photo !

     

    Par la suite, j'ai décidé de courir un peu et j'ai arrêté de prendre des photos. Dans le vieux Namur, nous sommes passés par le Palais Provincial, le Musée Rops avant de remonter vers la gare. Passage souterrain pour traverser une première fois les voies de chemin de fer. Entrée dans le SPW (Service Public de Wallonie), pour retraverser les voies mais, par le dessus. Sorti de la gare, il ne me restait plus que quelques centaines de mètres pour ...

    DSC01702.JPG

    ...traverser le bureau du Bourgmestre de Namur, M. Prévot.

    DSC01703.JPG

    Derniers escaliers avant de franchir la ligne d'arrivée ...

    DSC01699.JPG

    ... située dans les Jardins du Maïeur !

    DSC01700.JPG   DSC01701.JPG

    Voilà, 11,4 km de bonheur que j'aurai bouclé en un peu plus de 52' en mode photographe ! Un bien joli parcours de découverte même s'il y avait peut-être possibilité, peut-être, d'entrer encore plus dans certains bâtiments. Le temps d'aller à la consigne rechercher mon sac et me changer et je suis allé prendre le petit-déjeuner offert à chaque participant (ante). Ajouter le t-shirt pour l'événement que l'on donnait avant la course, et je peux vous assurer que les 25 ou 30 euros que l'on demandait pour cette course (abusif à première vue)n' est pas, selon moi et la plupart des participants, un prix excessif pour une telle organisation !

    DSC01708.JPG

    Je dis déjà ... à l'année prochaine !!!! Si j'arrive à placer un ces trail dans mon programme 2014 déjà bien chargé, j'irai sans doute faire d'autres villes (Mons, Bruges ou Anvers ou news ???)

      

    CLASSEMENTS

    DSC01707.JPG

    Petite "intrusion" d'avant course pour tester le divan du bureau de M. le Bourgmestre ! Langue tirée

     

    Prochain post : 2e Trail des Lumeçons à Namur

     

  • VTT Nocturne Les Bulles

    vtt-les-bulles-311014.jpg

    Ce vendredi 31 octobre, jour de mes 41 ans, j'ai ressorti le vtt pour participer à la randonnée nocturne qui était organisée à Les Bulles (Jamoigne). N'ayant trouvé personne avec qui rouler, c'est donc seul que je me suis rendu au terrain de football du club local. Si les départs étaient prévus entre 19h et 21h, je suis parti à ... 18h pour  effectuer la petite distance et ainsi me permettre de pouvoir aller faire la grande au début des heures proposées.

     

    première boucle (petit parcours) : 

    A l'exception de la petite côte derrière l'église de Jamoigne, le début du parcours est très roulant, ce qui permettait de bien s'échauffer. Ayant oublié une veste cycliste pour rouler, c'est avec un polar sur le dos que j'ai fais cette rando ! J'avais déjà peur des premières bosses, de crainte d'arriver dans des conditions ... sauna Langue tirée ! Mais bon, il faisait assez frais et je n'étais pas là pour exploser les temps  de toute manière. Par contre, je me suis explosé moi-même en jouant à ...1,2,3 soleil !!!! Résultat de cette racine non aperçue (j'allais peut-être trop vite finalement) : gros hématome sur le mollet droit et une impression d'avoir arrêter un camion avec mon coté droit, de l' épaule jusqu'aux hanches. Je me relève, le vélo n'ayant pas grand chose et je repars pour ne pas refroidir. Je bouclerai en 47', les 16,5 km de ce parcours très loin d'être ... fun (pas assez de bois mais bon, comme je prends des gamelles dès que je rentre dedans, c'était peut-être préférable lol Je suppose que les chasses présentes dans le coin ont dû limiter la possibilité de passer dans certaines forêts).

    P1030996.JPG chatea10.jpg

    Toujours aussi plaisant le passage près du Château du Faing (Jamoigne)

    deuxième boucle (grand parcours) :

    de retour à la voiture, je m'arrête 2" pour regarder les dégâts à mon mollet et me décide à repartir de suite en espérant m'amuser un peu plus dans les sous-bois. Des vélos sont déjà partis, je me sentirai aussi moi seul sur cette boucle. Enfin, après 6 km, j'avais déjà rattrapé tout le monde et j'étais de nouveau seul devant mais, avec quelques lumières qui apparaissaient de temps en temps derrière moi. La grande boucle ayant pris la direction de la forêt entre Chiny et Suxy, c'était tout de même plus amusant sur cette distance. 

     

    Après m'être arrêté quelques secondes au ravitaillement "Halloween", je repars de suite car l'humidité est apparue et il commence à faire froid. Mais, ça ne devait pas être ma journée pour faire du vtt car, plus loin, une belle branche viendra faire levier entre mon cadre et mon dérailleur et ... blocage net ! Résultat : dérailleur tordu et cassé ! J'arrive difficilement à redresser le tout car ma patte de dérailleur avait tenu le coup, pour me permettre de rentrer avec une seule vitesse, par la route, avec du brouillard et un peu de vent. 26,04 km et 1h14' pour un total de 42,57 km, 2h01' et ... une chute avec quelques séquelles et de la casse vélo Incertain. Ca ne restera donc pas un souvenir ... enchanteur !!!

    images.jpeg images-1.jpeg

    A droite, ma chute ! A gauche, mon dérailleur ! 

     

    Heureusement, de retour à la maison, la soirée allait s'avérer beaucoup plus délicieux Sourire

    DSC01695.JPG

     

    Prochain post : Urban Trail de Namur ... à suivre

  • Semi-Marathon Lucerne 2014

     

    1506964_10152127653366163_1254186207_n.jpg

    SITE

    Comme chaque année et quand cela est possible, j'essaie de me mettre un "objectif sportif" à une date proche de mon anniversaire, voire le jour même quand ce jour ne tombe pas dans la semaine. Cette année, je m'étais décidé, début juillet, à participer au semi-marathon de Lucerne qui avait lieu le 26 octobre et d'aller profiter quelques jours de l'endroit en mode "découverte et tourisme". J'adore unir ces 2 éléments : sport et découverte.

     

    Même si j'ai perdu beaucoup de vitesse ces derniers mois (années) en courant difficilement à plus de 14 km/h sur 5 ou 10 km, et malgré un test VMA désastreux en début de programme pour ce semi (en 12 semaines) qui me disait (sur logiciel) que je ne pouvais envisager courir ces 21,1 km qu'aux alentours de 1h35', je me suis entraîné sur des allures pour tenter de passer sous les 1h30' (4'15"/km) et .. advienne que pourra !

     

    Arrivés à Lucerne le vendredi en fin d'après-midi, c'est le samedi que je suis allé retirer mon dossard  à l'hôtel Schweizerhof. Je reçois un sac avec quelques pubs de sponsors, de quelques autres courses, mon dossard où était agrafée la puce chrono et un bon pasta à consommer de suite à l'hôtel même. Bon, il était 10h30 et je n'avais pas trop envie de manger à cette heure-là ou de revenir plus tard manger tout seul en laissant mon petit fan-club seul. Pas de "pasta-party" pour moi dès lors ...

    Visite de la ville par la suite et retour à notre hôtel vers 17h pour se reposer un peu avant le jour J.

    DSC01604.JPG DSC01642.JPG

    DSC01612.JPG

    L'hôtel Schweizerhof

    Dimanche 26 octobre, levé à ...6h30 (enfin 7h30 puisqu'il y a eu le changement d'heure durant la nuit Clin d'œil). Tout le monde s'habille tranquillement pour se rendre au restaurant pour le petit déjeuner. Retour dans la chambre pour vérifier que l'on a rien oublié et direction la petite gare de Merlischachen , car c'est en train que nous allons nous rendre sur le site de départ et d'arrivée (pour éviter tous soucis avec la voiture), à savoir le musée Suisse des transports  de Lucerne (Verkehrshaus). En fait, là-bas, la plupart des gens sont venus en train, bus ou bateau ! Comme il n' y avait que 10' de trajet, nous étions sur place vers 7h50 alors que le départ avait lieu à 9h00. Nous avons donc pris le temps de prendre la température des lieux avant d'aller calmement sur la ligne de départ.

    DSC01640.JPG DSC01639.JPG

    Bon, je viens de par-là et dois ... arriver là-bas ! Ok, j'ai visualisé Langue tirée

     

     

    DSC01644.JPG J'enlève une couche et nous remontons la zone de départ en passant au moins 3 fois dans une des toilettes publiques installées le long de la route (quelle bonne idée Rigolant).

     

    Peu de monde encore et à 8h30, je commence tout doucement à m'échauffer. Progressivement, la route va se remplir et vu la météo clémente (12° environ et aucun vent), je me mets en tenue pour la course et fais quelques accélérations avant de rejoindre la ligne de départ. Je me place en troisième ligne pour n'avoir aucun soucis au départ et pour essayer de prendre un peu d'avance sur mes temps de passage dans les premiers km et profitant de la vitesse des meilleurs que moi. Voilà, je suis sur la ligne de départ du swiss marathon 2014 en compagnie de 6396 autres coureurs.

     

    csm_Streckenfoto2013-2-ohneLogo_447e2411aa.jpg

    Le tracé du parcours (en jaune)

    SwissCityMarathon-profil-d.gif

    Le profil du parcours avec quelques bosses dans les 10 premiers km mais je ne savais pas trop à quoi m'attendre concernant la difficulté ...

    DSC01654.JPG

    get_img.jpeg

    10289949_711403582282970_849327793593245273_n.jpgCompte à rebours en Suisse-Allemand qui voulait sans doute dire : 5-4-3-2-1 - partez ! Langue tirée Sur le coup de 9h, les marathoniens et semi-marathoniens sont donc partis sur la large route de l'Haldenstrasse en direction du centre de Lucerne. Petit bémol dès le start : ma montre n'était toujours pas connectée et ce n'est finalement qu'après environ 3' de course, que j'ai pu enclencher le chrono et la distance. 

     

    Beaucoup de monde sur le parcours, une belle ambiance, une météo parfaite, c'était assez motivant ! Les km s'enchaînent assez vite et la première difficulté apparaît : pas trop long et pas trop dur, ça va. On perd bien sûr de la vitesse mais ce n'est pas excessif.

     

    La montée entre le km 7 et km 8 était par contre un peu plus difficile et j'ai été bien content d'arriver au sommet pour pouvoir basculer sur un rythme plus ... décontracté. Malgré que les difficultés avaient été déjà franchies, j'ai commencé à avoir un coup de "mou" entre le km 9 et le km 14. J'étais toujours sur un bon rythme (entre 4'05" et 4'18"/km) mais je n'étais pas au mieux. Même si j'étais un peu perdu avec ma montre et ces 3' qui me manquaient,  je pensais bien être en avance sur  les temps prévus et j'ai su garder ce rythme durant ce moment de moins bien. 

    771624_m3w580h340q75v23325_01227408_17986328.jpg 4566038_p.jpg

     

     A l'approche des derniers km, je vais retrouver un semblant d'énergie et de motivation pour accélérer un peu mon allure si bien que du 15e, jusque l'arrivée ( à part le 17e km en 4'18" car plus sinuant), je vais tourner entre 4'06" et 3'53" du km. 

    4542692_p.jpg

    La fin du parcours est assez ... impressionnante ! De retour dans le centre de Lucerne et après avoir longé une petite route près du chemin de fer, il fallait contourner le KKL (palais de la culture et des Congrès) pour y entrer et traverser un hall sur une centaine de mètre transformer en ... discothèque géante et avec une ambiance de feu ! C'était vraiment magique, j'en ai les frissons, la "moutarde" a même monté et j'aurais bien refait un tour pour  retraverser une fois cet endroit et revivre cette ambiance !!!

    83326-ntevTuffQmlBk63hwsTqMg.jpg 446213_w580h340q75v35538_01149901_10473766.jpg

     

    Mais bon, j'étais là pour un temps et il ne restait que quelques km. Passage dans la vieille ville et ces ruelles pavées (sympa aussi) pour revenir sur le quai Schweizerhof et ensuite l'Haldenstrasse (pris en contre-sens au départ), pour les 2 derniers km. Je croise les premiers marathoniens (ennes) qui eux (elles), repartaient pour un second tour. 

    4555598_p.jpg

    Je rentre enfin dans le musée des transports. Je traverse un hall, et entre dans la cour intérieure. Il me reste 150 m ! Je salue en vitesse les 2 supportrices :-), et arrive sur le tapis rouge marquant les derniers mètres du parcours. Je regarde le chrono au-dessus de la ligne d'arrivée et constate avec bonheur, que mon objectif a été plus que réussi puisque je termine ce semi en 1h27'26", soit 2'30" d'avance sur le temps espéré.

    DSC01662.JPG  get_img-1.jpeg

     

    La ligne franchie, j'ai le sourire, je suis encore bien, très lucide ! Dans ma tête, je ne suis déjà plus à Lucerne, je pense déjà à ... 2015 ! Ce temps réussi était un test ici et ça me prouve qu'il me reste encore de bons restes et je veux en profiter. Je me programme, en 2', des objectifs pour l'année prochaine, je l'annonce à Fany de suite dès que je la vois, c'est décidé !!! Je rends ma puce, donne ma médaille à ma seconde supportrice (je l'avais pré-commandée et donc payée), reçois un belle gourde collector Isostar, je vais chercher la bière offerte (bon sur le dossard) ainsi que mon t-shirt asics finisher (offert à tous les participants).

    csm_axam3823_bee5f5ad9c.jpg  DSC01666.JPG

     

    Le temps de reprendre un peu mes esprits, de visiter un peu le musée (partie ferroviaire) et nous avions repris la direction de la gare pour retourner à l'hôtel. Retour ensuite dans le centre de Lucerne (toujours par le train) pour terminer la journée dans cette belle ville ! 

     

    Que dire de plus ? Après réflexion, je n'ai fait que ... 4 semi-marathons : Hussigny, Lausanne, Reims et Lucerne. Et je ne sais pas pourquoi j'en ai fait si peu car c'est à chaque fois un magnifique moment de sport et d'émotion. Oublions Hussigny (même si c'est le moins cher et de loin) que j'avais fait pour préparer mon marathon de La Rochelle, et parlons des 3 autres. Lausanne : sans aucun doute, le plus beau parcours ! Reims, le plus plat ! Lucerne, le meilleur des 3 car le parcours était vraiment très agréable, que l'ambiance était présente sur les 21,1 km ! Faisons court, j'ai vraiment apprécié cette course et je ne peux que la conseiller évidemment ! 

     

    Place à quelques jours de repos maintenant avant de reprendre l'entraînement vélo et participer à quelques trails en ville ou nocturne, ainsi qu'un duathlon vtt. A suivre ....

     CLASSEMENTS

    Quelques uns de mes passages en vidéo

    Vidéo de l'épreuve