• Allure libre de Villers-la-Loue et de Saint-Léger !

    Je sais, je suis en retard Langue tirée mais je vais essayer de le combler dans les semaines à venir ! Avant de vous parler des 20 km de Bruxelles et des 19 km des Forges de la Forêt d'Anlier, place à 2 allures libres hors challenge. Vous noterez qu'il n'y a que de la course à pied car je ne suis nullement motivé à faire du vélo ces derniers temps !!!

    ligne_2_010.gif

    108_2230.JPG

    108_2233.JPG

    Allure libre des "Prés Vers" Villers-la-Loue


    La première, chronologiquement, était celle de Villers-la-Loue (entre Virton et Meix-dvt-Virton), la course des "Prés Vers" qui s'est déroulée le vendredi 31 mai

     

    C'était la 3e fois (sur les 4 éditions) que je m'y rendais pour des raisons qui sont simples : l'ambiance et le fait qu'elle est organisée par un ancien camarade de classe Clin d'œil. Avec les pluies qui étaient tombées la semaine, il était fort à parier que certaines portions dans les bois soient bien grasses et ... nous avons été bien gâtés !

     

    108_2229.JPG

    La petite distance de 5,7 km (il y avait aussi un 9,2 km)

     

    Après un premier km assez difficile pour moi (en côte), je vais pouvoir dépasser quelques coureurs sur une portion plane dans les bois, boueuse et ... ultra glissante ! Après une petite côte raide et difficile pour les appuis, on va retrouver un chemin plus large et beaucoup plus praticable ! A la bifurcation, je constate que je suis 2e de la petite course avec un Valère H. déjà bien loin devant ! De retour sur une route en faux-plat montant, je ferai un peu le forcing à la fin de cette portion pour assurer cette seconde place et pouvoir terminer calmement, sur un profil descendant.

    108_2232.JPG 

    La côté de départ sur route ! Radicale pour ceux qui ne se sont pas échauffés Surpris

    108_2234.JPG

    L'arrivée des 2 distances


    Je vais donc finir second de ces 5,5 km (à ma montre) dans un temps de 24'40", soit, 25" de plus qu'en 2011 et 1'26" de plus qu'en 2010 ! Petite restauration en terrasse après la course car, par miracle, ce soir là, les températures avaient décidé d'être aussi de la partie à Villers-la-Loue !!!


    Classement des 5,7 km

    Classement des 9,2 km

     

    ligne_2_010.gif

     

    08.06.2013 123.jpg

    942363_10201248138223927_1632249800_n.jpg

    17e Allure Libre de la Rouge-Eau

    La cuisine Sauvage (St-Léger)


    Ce samedi 08 juin, je me suis rendu pour la première fois à l'allure libre de la Rouge-Eau, dont le départ se faisait au lieu-dit, situé entre Etalle et Saint-Léger, "La Cuisine Suivage". Des conditions estivales pour cette 17e édition car les températures approchaient certainement les 30° ! 


    Je retrouve sur place quelques personnes du groupe JCPMF de Léglise où je donne cours et également mon frère, qui était revenu rechercher Noé, mon filleul, venu passer 2 jours avec parrain Rigolant !


     

    Quelques photos du départ :

    08.06.2013 111.jpg

     

    08.06.2013 114.jpg

     

    08.06.2013 116.jpg

    Etant blessé au mollet, je décide de m'inscrire tout de même mais sur la petite distance (4,8 km). Le départ donné, après 100 m, la douleur était bien revenue  et je me suis mis de suite en mode footing pour ne pas forcer dessus. Je n'aurais pas pu faire autrement d'ailleurs. Après 2 km (quasi que de la montée), la douleur s'est effacée peu à peu (merci l'endorphine) et j'ai pu accélérer (plus fort que moi) pour la 2ème moitié de parcours. Je vais mettre 22'02" pour parcourir ces 4,8 km assez difficiles vu le relief et rendus encore plus dur avec la chaleur ! 

     

    08.06.2013 121.jpg

    Dernière descente, devant mon "fan-club" Langue tirée


    Juste avant que l'orage n'arrive, belle petite 3e mi-temps après la course ! Sourire Merci à Jo pour les photos :-)


    Classement 4,8 km

    Classement 8,7 km 

  • Trail du Verdon 2013 (résumé)

    bandeau_verdon2.png


    Voici, en exclusivité Langue tirée,  le compte-rendu de Jonathan, qui est devenu un des finishers des 100 km du trail Verdon 2013, ce dimanche 16 juin, un peu avant 1h du matin : (merci à lui de partager son ... aventure)


    emban10.gif



    SAMEDI 16 ET DIMANCHE 17 JUIN


    "Pour remercier Cédric de tout le temps qu’il consacre à  partager sa passion du sport en général sur son blog, je me devais de relater quelque peu mon aventure dans le Verdon le week-end dernier. A chacun sa lecture ! Je profite de ses posts depuis des années pour m’évader durant quelques minutes de mon boulot. Alors, je lui rends l’ascenseur aujourd’hui  Sourire



    Il est 1h00 du matin samedi lorsque je me réveille. Je n’ai pas bien dormi du tout durant la soirée. Le stress ? Probablement.  Mais surtout je pense toujours cette appréhension de cette 2è étape du parcours reconnu l’avant-veille entre Les Cavaliers et Petite Forêt : les sentiers de l’Imbut et Vidal ! Je n’y étais pas du tout à l’aise avec tous ces précipices vertigineux...


    Je rejoins Aiguines sur le coup de 2h00. Il fait bon : 14°C. Je dépose sous une tente mes 2 sacs de ravitos qui rejoindront respectivement les postes de contrôle de Moustiers (km 51) et des Cavaliers (km 85). Contrôle des dossards et des puces électroniques. Briefing court puis direction la ligne départ. Ca y est ! 3h00. Nous sommes près de 220 concurrents à s’élancer sur ces 100 km avec 6500 m D+.


    Comme je pars dans l’inconnu (premier ultra trail), je me cale d’emblée au milieu du peloton entre 2 gars munis d’une très bonne lampe frontale J Nous entamons très rapidement la longue ascension (800 m D+) vers le Grand Margès. C’est étroit et assez rocailleux. J’ai l’impression que ma Petzl n’illumine pas grand-chose…  On passe au sommet  tout tout près d’un précipice que l’on devine dans la pénombre. Je me mets déjà à craindre le retour vers l’arrivée plus tard par le même couloir et de nuit.


    La descente qui suit vers le premier ravito de Petite Forêt est très plaisante. Nous continuons ensuite notre descente vers les Cavaliers. Le jour se lève. Je conserve un rythme très prudent afin de gagner le Sentier de l’Imbut très frais ! C’est fou comme une reconnaissance facilite inconsciemment les choses. La descente technique dans les gorges est très rapide. J’oriente quelques coureurs le long du Verdon privilégiant les bonnes trajectoires et en évitant certains petits détours et dénivelés inutiles.

     

    08.06.2013 119.jpg

    En reconnaissance sur le sentier de l’Imbut 


    J’arrive aux premiers passages sécurisés par une main-courante. Je concentre mon attention sur le coureur qui me précède et je suis étonné de passer « si vite » à cet endroit. J’atteins le pied du sentier Vidal. Le 2è passage critique. Je fais très attention à bien maintenir la main-courante des 2 mains, surtout aux points de fixation dans la roche. C’est très vertigineux !

     

    08-1.06.2013 122.jpg

    En reconnaissance : le début du sentier Vidal 


    Petit mur à escalader puis très bonne surprise ! Une main-courante a été rajoutée sur un petit tronçon de quelques mètres. Là où j’ai failli en reconnaissance me mettre à quatre pattes tant je n’étais pas fier… L’ascension se poursuit et atteignons une grotte et le 3è passage critique. Jeudi, j’ai perdu 5 bonnes minutes à chercher le chemin. Je pensais qu’il fallait longer la grotte par la gauche ou par la droite sans rencontrer de trace au sol. Et pour cause, puisqu’il fallait l’escalader ! 2 pompiers (je pense) sont présents aujourd’hui et  assurent la sécurité à cet endroit. Super ! Dernière échelle et dernière main-courante et je sors enfin ravi des gorges. Je me sens beaucoup plus léger… 

     

    Retour par le point de ravito de Petit Forêt et direction le Col d’Iloire. Mon rythme me paraît bien et les paysages sont somptueux. On traverse plusieurs couloirs d’éboulis. Il faut se frayer un chemin à travers les genêts. Je ne m’arrête pas longtemps à nouveau à ce ravito situé après le km 31, sachant que Karell m’attend avec des boissons fraîches et de la crème solaire sur le pont à la sortie du Canyon et au début du Lac de Sainte-Croix. La descente qui mène à cet endroit me fait mal aux jambes et surtout aux gros orteils (qui ont très mal récupérés de mon week-end de charge il y a 4 semaines). Petit ravito improvisé et direction La Source au km 38. 

     

    08.06.2013 130.jpg

    Km 35 : sur le pont entre le Verdon et le lac de Sainte-Croix

     

    08.06.2013 133.jpg

    I’m a poor lonesome … trailer


    Nous entamons ensuite le tronçon le plus dur à ma connaissance pour rejoindre Moustier et la mi-parcours. 14 km et près de 1300 m D+. Les côtes sont raides et difficiles. La température monte aussi assez bien… Je m’hydrate beaucoup. De trop ? Il me reste +/- 3 km pour rejoindre ce magnifique village et ma poche à eau de 1,5 L est vide et mes 2 gourdes de 0,5 L sont bien entamées. Heureusement, on passe près d’un cours d’eau et j’en profite pour refroidir la tête. J’atteins Moustier et la mi-course en +/- 9h40 je pense sous les applaudissements et encouragements des villageois/touristes/organisateurs. C’est très motivant ! Je récupère mon sac personnel de ravito (mes boissons sont toujours fraîches, cool !). Je fais une assez grande halte à cet endroit : +/- 45 minutes. Je me masse les jambes, remets de la crème solaire. Je me force à manger du solide mais n’y parviens pas vraiment.  

     

    08.06.2013 134.jpg

    Km 51 : arrivée à Moustiers. Avec des fleurs svp pour Karell !!! Langue tirée

     

    08.06.2013 136.jpg

    Ravito de Moustiers 

     

    08.06.2013 138.jpg

    Ça fait un peu pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, non ? 


    Je repars, accompagné de Karell, sur quelques mètres avant de me rendre compte que j’ai mal dans le bas du dos. Je lui demande d’y regarder et constate que je suis brûlé aux niveaux des sangles de sac. Je suis courbé en 2 et elle me pose 2 sparadraps. Deux touristes américains immortaliseront le moment avec leur IPhone et leur tablette. Je crois rêver ! 


    L’ascension pour sortir de Moustier me fait terriblement mal. Mes jambes sont lourdes et j’ai des débuts de crampes. La chaleur m’incommode énormément. C’est le début de l’après-midi et on doit avoisiner les 30°C. J’attrape mal à la tête et je crains une insolation. De plus, je ne parviens pas à relancer au sommet sur le long faux-plat qui se présente devant moi. Ma douleur intercostale réapparaît.  Je marche encore et toujours. Plusieurs concurrents me dépassent. Je prends un sale coup au moral. Je pense à ce moment que je rejoindrai la ligne d’arrivée en marchant et je me prépare surtout déjà à la rejoindre de nuit. J’atteins enfin le ravito de La Clue au km 62. 


    Mon chemin de croix se poursuit entre La Clue et Mayrestre au km 71. Les descentes sont très douloureuses pour mes pieds. Je perds beaucoup de temps. Je ne fais que marcher. Heureusement, nous passons par des points de vue et crêtes sublimes. Je m’arrête plusieurs minutes à Mayrestre. Je m’allonge sur un lit de camp pour imiter d’autres coureurs mais je n’en retire aucun bénéfice. Je m’assois et regarde d’autres coureurs qui arrivent à ce check-point et qui avalent des cornets de pâtes proposés au ravito. Je les envie mais je sais je ne n’arriverai pas à manger du solide. 


    Je repars pour un autre tronçon que je crains : Mayrestre – Les Cavaliers. 14 km et un nouveau plongeon dans les gorges du Verdon. Je poursuis donc ma marche « rapide » en raccourcissant le temps entre 2 prises de Gel. De un gel tous les 3/4h, j’en consomme à présent 1 toutes les 20 minutes. Les descentes sont moins douloureuses. Je ne sens plus rien aux orteils et mes jambes répondent tout doucement de mieux en mieux. J’atteins la Maline au km 81. J’avais espéré plus tôt dans la course arriver aux Cavaliers de jour. Je passe la passerelle et retrouve des jambes de feu ! Je remonte assez vite vers les Cavaliers.

     

    08.06.2013 125.jpg

    Devinez-vous le sentier Martel qui descend depuis le chalet de la Maline (en haut à gauche) ??? 


    Juste le temps de récupérer mes affaires et de remplir ma poche, et je redémarre. La nuit approche. Je remets la frontale et poursuit ma route vers le dernier ravito (Petite Forêt). Je ne m’y arrête pas. Je me sens très bien. Je dépasse plusieurs coureurs et cela me motive d’autant plus. La dernière longue ascension se passe sans difficulté  et je suis finalement assez bien étonné de l’éclairage de ma lampe. Pas si mal que ça ! A noter l’excellent balisage du circuit ! Au sommet, plus que 5 km de descente délicate où il faut rester concentré. Je chuterai 2 fois sans gravité. Je retrouve le bitume à l’entrée du village et je traverse les quelques ruelles fantômes pour rejoindre le site d’arrivée à 00h41. I did it !


    100 km / 6500m D+ / 21h41 / 37è sur 143 arrivés (+/- 70 abandons). Pour la petite histoire, c’est AJ Calitz (Sud-Africain) qui remporte l’épreuve en 14h15…


    Résultats 

    http://chrono.geofp.com/verdon2013/custom/verdon2013/305.pdf 


     

    08.06.2013 142.jpg

    Repos bien mérité !


    Je retiendrai que des bons souvenirs de cette expérience et je rêverai certainement durant plusieurs jours de cailloux, pierres, rochers, blocs, grenailles, galets (appelez cela comme vous voulez !). Désolé s’il n’y a pas plus de photos de paysages. La prochaine fois ??? Clin d'œil"

    parcours100.png

     

     

    emban10.gif

    L'ayant suivi durant presque toutes la course, voici c'est temps de passage aux différents points de contrôle :


    RAV 1 : (11,7 km) 2h08'37" (il était 5h09'07") 112e

    RAV2 : (25,1 km) 4h21'49" (il était 7h22'19") 80e

    RAV 3 : (31,35 km) 5h35'13" (il était 8h35'43") 68e

    RAV 4 : (38,15 km) 6h52'34" (il était 9h53'04") 69e

    RAV 5 : (Moustier - 51,95 km) 9h34'50" (il était 12h35'20") 53e

    RAV 6 et 7 : /

    RAV 8 : (81,2 km) 18h03'51" (il était 21h04'20") 45e

    RAV 9 : (89,5 km) 19h06'19" (il était 22h06'48") 43e

    ARRIVEE (101,2 km) : 21h40'30" (il était 00h41'00") 37e



    Voici quelques liens avec d'autres photos et compte-rendu sur cette épreuve :


    http://www.flickr.com/photos/fabricepics/9071998191/in/set72157634186904727/lightbox/


    http://www.kikourou.net/recits/recit-14706-verdon_canyon_challenge_ultrail_-_100_km-2013-par-domi81.html



    https://plus.google.com/photos/106546331385865365850/albums/5891299254328043713?pid=5891300437918415810&oid=106546331385865365850



  • Trail du Verdon 2013

    bandeau_verdon2.png

    SITE

     

    new_2013.jpg

    Avant de revenir sur quelques courses que  j'ai pu faire voici peu (20 km de Bruxelles, allure libre des "Prés vert" à Villers-la-Loue ou en encore celle de la "Rouge-Eau" à Saint-Léger), je tenais à parler d'un véritable défi que s'est lancé Jonathan, mon frère : boucler les 100 km du Trail du Verdon qui aura lieu ce weekend !

     

     C'est ce samedi 15 juin, à 4h du matin précise, qu'il partira du village des Aiguines, pour tâcher de rejoindre le même le village ,après 100 km d'effort à travers des lieux mythiques, des paysages  aussi sauvages que splendides et des sentiers techniques et exigeant à souhait.


     Ceux qui souhaiterais suivre son magnifique et difficile défit, pour pouvez vous connectez sur le site ci-joint pour voir ses temps de passages . Les coureurs seront suivis par des pointages gps permettant de connaître quels points de contrôle ils auront franchis. 

    tp://chrono.geofp.com/verdon2012/v2/ 

     

    Dès à présent, je le souhaite déjà bonne m...., de prendre beaucoup de plaisirs et  je lui donne rendez-vous à Aiguines Dimanche matin :-)

     

    1316685969den.png

    101,2 km, 6540 m D+ entre avec départ et arrivée à Aiguines

    Départ : samedi  15 juin à 4h00 !

    Temps max. : 35h00'

    parcours100.png

    aiguines-toits.jpg

    Aiguines, ses toits, son château et le lac de Sainte-Croix

    wallpaper-lac-sainte-croix-2-1024_768.jpg

    Le lac de Sainte-Croix

    37.jpg

    wallpaper-gorges-du-verdon-1-1680_1050.jpg

    Les Gorges du Verdon

    398160_426711570731955_818125898_n.jpg

     

    capture-d_c3a9cran-2013-04-05-c3a0-22-40-49.png

    verdon-4.jpg

     

    verdon_athle_jog_bruz.jpg

    Quelques passages du trail 

  • Allure libre de Habay-la-Neuve

    108_2184.JPG

    ALLURE LIBRE DE GAUME

    HABAY-LA-NEUVE


    Dimanche 19 mai 2013


    Venu en spectateur, voici quelques photos parmi celles que j'ai pu prise lors de cette allure libre. 



    DEPART

    108_2159.JPG

    108_2160.JPG

    108_2161.JPG

    108_2162.JPG

     

     

    Km 1,5 : Passage sur la piste d'athlétisme, le long de la Rulles 

    108_2172.JPG

    108_2170.JPG

     

     

    Entre le Château du Pont d'Oye et le Châtelet

    108_2180.JPG

     

     

    Les fameux escaliers, pour remonter vers le centre d'Habay, en fin de parcours

    108_2185.JPG108_2191.JPG108_2183.JPG

     


  • Allure libre de Tontelange

    LA CORRIDA DES SABLES DE TONTELANGE

    108_2138.JPG

    VENDREDI 17 MAI 2013

    flyer_12avril-web.jpg


    Ce vendredi 17 mai, je me suis rendu à la "corrida des sables", course à pied organisée annuellement dans le village de Tontelange à l'occasion de la "Tontegrange". C'est la première fois que je venais ici mais on en m'en avait dit que du bien en ce qui concerne le parcours notamment. 


    Arrivé assez tôt, j'ai eu le temps d'aller repérer une partie du parcours et me permettre ainsi de faire quelques photos avant la course. Comme je donnais cours le lendemain, je me suis inscrit que sur la petite distance, à savoir un 6,6 km (la grande distance faisait 10,8 km.)


    Le départ fut donner sur le coup de 19h36' et pour une fois, je vais pouvoir tenir quelque peu en tête avant de devoir lâcher prise et laisser filer les meilleurs à la sortie du village. 


    108_2140.JPG 108_2132.JPG

    108_2130.JPG

    Les tracés des 6 et 10 km

    108_2139.JPG

    La carrière de sable

    108_2137.JPG

    Sentiers glissants et gras à gogo !

    108_2135.JPG

      

    108_2143.JPG    108_2145.JPG

    Arrivée dans le village avant l'arrivée pour la courte distance et pour une boucle supplémentaire pour la grande distance.

     

    Si la première partie dans les bois avait été un peu épargnée par la pluie, la suite fut plus délicate avec des chemins et sentiers très gras et glissants. Et c'est comme toujours dans de telles conditions : on aime ou on aime pas du tout ! Ca m'a pas trop dérangé de mon côté car le circuit était vraiment très sympa avec assez bien de sentiers dans une belle végétation ! Au niveau course, à la première bifurcation des 2 distances, j'étais 4e de la petite distance.

     

    Au fil des km, je vais revenir à l'entrée de la carrière sur le 3e (Laurent G.) et dans la dernière descente dans cette même carrière de sable, je vais le distancer pour conserver quelques mètres jusqu'à l'arrivée. Je vais donc terminer 3ème de la petite distance derrière Stéphane Entzinger (1er) et Nicolas Jacob (2e). Niveau temps, c'est assez lent car je vais boucler les 6,6 km en 31'20" ! Il est vrai que la difficulté du parcours n'était pas propice à faire de la vitesse ;) 

     

    Pour classement, ... aucune d'idée où les trouver ;)