• duathlon de Chimay (photo)

    Source des photos : un grand MERCI à Mr Marc Melchior, membre de la commission de promotion de la LBFTB (Ligue Belge Francophone de triathlon et de duathlon).

    202210_1805764821833_1171276814_31616856_4574003_o.jpg

    Les fauves sont lâchés !

    219058_1805811783007_1171276814_31617004_409146_o.jpg

    Fin du premier tour à pied ! J'ai déjà la masque ...

    201842_1805911665504_1171276814_31617311_6680614_o.jpg

    Fin du premier tour vélo dans la côte avant l'arrivée

    210481_1805979947211_1171276814_31617646_4619510_o.jpg

    Quand je vous dis que c'était drafting autorisé lol 

    218377_1805804902835_1171276814_31616983_5221321_o.jpg

    Fin du vélo et entrée dans le parc ! Si j'avais tendu mes jambes comme ça aux examens de gymnastique sportive lors du mon régendat en éducation physique, j'aurais eu plus de point ! :-

    201396_1806037908660_1171276814_31617889_1673028_o.jpg

    Fin de l'épreuve, tête basse ! Sans doute déçu de mes sensations !

  • Duathlon de Chimay

    image_525.jpg

    Ce dimanche, direction la province du Hainaut et plus précisément à Vaulx-les-Chimay (donc, près de Chimay :-), pour participer à ce qui va être en fait mon tout premier duathlon route individuel, organisé par le Speed X Team.

     

    Cette course constituait également la 3e manche du circuit duathlon francophone (après Mons et Geluwe que je n'avais pas fait car ça se trouve à perpette). Les distances proposées étaient les suivantes : 6 km à pied (2 boucles), 21 km en vélo (en 3 tours mais je trouvais ça très très peu par rapport à la distance course à pied) et enfin 3 km à pied (1 boucle). Vu les profils, les parcours semblaient fort vallonnés et donc, difficiles.

     

    Avec un départ à 11h, je n'avais pas le choix de me lever tôt, ce qui fut le réel difficile effort de cette journée :-) Après avoir retiré mon dossard (n°44), je suis allé repérer le parcours vélo pour ensuite revenir m'équiper pour la course à pied. Installation du vélo dans le parc et il était temps de s'échauffer à pied ! J'ai bien senti de suite que les jambes n'allaient pas vraiment aider encore aujourd'hui et vu la concurrence présente, j'allais certainement galérer très loin des meilleurs. Après un petit breafing pour nous expliquer le déroulement de l'épreuve, les duatlhètes présents se sont placés derrière la ligne de départ (virtuel).

    102_0477.jpg

    Joli monde présent sur le site de la course, au lieu-dit "Neuf-Maisons"

    102_0479.jpg

    Le parc des transitions

    102_0478.jpg

     La passerelle made in Speed X Team pour éviter les croisements entre vélos et coureurs à pied.

     

    Course à pied (5,5 km - 2 boucles)

    A 11h07, le départ des Hommes (109) fut donné. les Dames (20) partiront 3' après eux. De suite, l'allure est monstrueuse. Malgré que je tentais de lâcher tout, j'était déjà très loin après 400 m, endroit où nous rentrions dans les bois via un magnifique sentier. Très vite la première côte arrivait, un véritable mur ! Impossible pour moi d'y courir, j'ai donc marché. La relance était difficile mais le parcours descendait de nouveau. Arrivé au plus bas du parcours, il fallait bien remonter évidemment et c'est dans cette première partie que j'ai trouvé le parcours le plus difficile. De retour sur la route, j'ai pu retrouver un petit rythme me permettant de passer quelques coureurs.

    image_539.jpg

    Relief du parcours à pied

    image_541.jpg

    Plan du parcours course à pied 

    Je vais parvenir dans le second tour à reprendre quelques places mais le parcours étant assez difficile, j'ai vraiment peiné durant ces 5,68 km que je vais boucler en 24'58" mais avec la transition. Je n'ai pas perdu trop de temps pour m'équiper pour le vélo et j'avais décidé de mettre les chaussures route de suite dans le parc, tant j'avais eu du mal au duathlon par équipe de Villerupt.

     

    Route (21 km - 3 boucles)

    La route, ce n'est pas du vtt ! Et j'allais vite le constater ! Même si j'ai pu tout de même revenir sur des coureurs qui m'ont devancé en course à pied, le soucis ici était que le drafting était autorisé (c'est-à-dire que l'on peut rester dans le sillage d'un adversaire). En VTT, peu de monde peut rester dans ma roue, en route, quasi tout le monde :-). C'est uniquement dans les virages et à la relance après les bosses que j'allais pouvoir distancer les coureurs sur qui j'étais revenus. Le parcours était vraiment sympa et très complet avec une difficile côte en sortant du village de Lompret.

    image_537.jpg

    Le relief sur les 3 tours

    image_538.jpg

    Le tracé du parcours vélo

    Il m'était donc très difficile de faire la différence et de revenir seul sur les vélos qui me devançaient dans la course. Heureusement, dans mon porte-bagage, un coureur va pouvoir rester avec moi et à 2-3 reprises, je vais lui demander de prendre les devants quelques mètres pour souffler un peu. Les relais n'étant pas très appuyés, je repassais assez vite. En plus, il ne parlait pas français :-)

     

    Je vais boucler ces 3 tours (20,98 km) en 37'25" tout en ne sachant absolument pas, comme d'habitude, où je pouvais me trouver au classement. 

     

    Course à pied (2,75 km - 1 boucle)

    Après une bonne dernière transition, je suis passé sur la passerelle pour débuter ma dernière transition, 1 boucle de ce parcours à pied si usant. Je vais partir assez bien sans problème musculaire. Je vais de suite doubler un concurrent et lui prendre quelques mètres. Je vais pouvoir gérer un peu cette avance durant toute la boucle même si c'était très difficile pour moi. Je vais réaliser ces 2,75 km en 12'10" pour un total de 1h15'21" pour boucler ce duathlon. Malheureusement, aucune idée de mon classement, même 45' après la course.

     

    Du coup, je suis parti pour retourner en Gaume ! Petite frustration tout de même de ne rien savoir le jour J même si j'ai vraiment apprécié l'épreuve, son organisation et ses parcours. Finalement je verrai, le lendemain au soir que j'avais terminé à la 21e place ! Même si c'était un première, c'est quand même pas terrible, je confirme !  Je ne cherche pas d'excuse car je sais que j'ai pas le niveau pour rivaliser avec les meilleurs, mais que l'on ne vienne pas me dire qu'il ne manquait pas au moins un tour en vélo car j'ai été autant à pied que sur le vélo ! Sur un vélo de route, j'ai déjà peu de chance de faire un résultat mais alors à pied, je n'y pense même pas :-). 

     

    Classements

     

    Après analyse du classement, j'ai vu que, après la 1ère course à pied, j'étais 35e, que j'ai réalisé le 16e temps vélo et le 16e temps CAP (dernière transition). C'est purement anecdotique. 

    Le weekend prochain, j'ai au programme du VTT et de la course à pied. 

  • VTT à Séviscourt

    Nocturne220411.jpg

    102_0470.jpg

    Ce vendredi en fin de journée, je me suis rendu chez mes amis du VTT Séviscourt pour participer à leur 3e nocturne VTT (j'étais déjà venu l'année dernière).

     

    C'est évidemment un grand plaisir de retrouver des personnes que j'ai côtoyées durant ma jeunesse et bien plus encore. M'étant d'abord trompé d'endroit (j'étais parti au terrain de foot de Bras sans lire l'affiche), je suis arrivé vers 17h55 à la très belle salle "Au bois la Dame" de Séviscourt. 

     

    Afin de me préparer pour le duathlon de dimanche, j'avais décidé d'en faire un ici en profitant du parcours de la marche. Je suis donc parti de suite à pied pour accomplir et, sans vraiment forcer, 5,62 km (27'30"). De retour à la salle, je suis allé m'inscrire pour le vtt. Le temps de saluer plusieurs personnes et j'étais parti pour les 28 km (Il y avait possibilité en fait de faire 13-16-25-28 km). 

    102_0468.jpg

    Nouvelle sortie avec le Mathot "Reid Team", vélo avec lequel je commence de mieux en mieux à me familiariser et dont je peux vous dire que les sensations sont très positives. Très vite, je vais déjà me retrouver au ravitaillement (le 25 et 28 km y passaient 2 fois). Je ne m'arrête pas et évidemment je fais 500 m aller-retour d'erreur car j'étais parti par où il ne fallait pas :-). Remis sur le bon chemin, c'est une longue ascension qui attendait les vététistes. D'abord sur route jusqu'au terrain de foot de Bras (tiens donc :-) et ensuite dans les bois. A vrai dire, jusque là, je n'ai pas trouvé la randonnée très passionnante mais par contre, la suite fut d'un autre calibre !

    mm.jpg

    Parmi les points positifs du "Reid Team" : sa maniabilité et son confort !

     Arrivé sur les hauteurs, c'est une descente interminable (je ne savais pas que l'on pouvait rencontrer ça par là) et très rapide dans la forêt de "Banal Bois" qui m'a permis vraiment d'être bluffé par la réaction du Mathot dans ce genre de descente ! Après des pointes à plus de 50 km/h, nous étions arrivés à hauteur de la gare de Hatrival. Retour sur une belle partie assez plane mais avec ... des flaques d'eau ! Si si, ça existe encore ! Le ravitaillement était déjà de retour !

    102_0472.jpg

    102_0471.jpg

     Le grand luxe ! Comme l'année dernière, les randonneurs ont été encore très gâtés par ce que proposaient les organisateurs ! Je n'ai évidemment pas pu résister au matoufet, je me suis servi à 3 reprises :-) 

    Ayant décidé quand même de ne pas m'enfiler une baguette complète, j'ai dit bonsoir à tout le monde direction la fin du parcours qui va s'avérer très amusante ! Des chemins plus étroits et des passages très sympas. Après une dernière belle descente où l'on enchaînait quelques virages serrés, c'était le retour à Séviscourt ! Le temps de démonter le vélo et le mettre dans le coffre de ma voiture (Hé oui, fini la Berlingo :-(, et j'étais reparti pour un peu de course à pied (8'33" pour 1,88 km). Au total, j'aurai fait 1h51'53" de duathlon en ayant bouclé les 29,05 km de VTT en 1h15'49" et 70 centièmes :-)

    102_0475.jpg

    Un petit coup d'essuie et retour dans la salle où je vais retrouver 2 autres coureurs du BC La Rulles, Denis et Jean-François. Un petit verre avec eux (2, bon ok 4 :-) et avec aussi Pierre C. (organisateur) et sur le coup de 21h, je repartais en Gaume pendant que certains partaient seulement pour une vraie nocturne !

    102_0474.jpg

    Ce fut  de nouveau un grand plaisir de venir participer à leur randonnée car les parcours proposés, les ravitaillements offerts, les commodités et la convivialité présente, m'ont fait passer réellement un excellent moment ! En plus, au prix de ... 2 euros, les participants étaient des rois ! Je ne peux évidemment que vous conseiller leur randonnée du 28 août !!!!

  • Rando VTT de Les Fossés

    cca-flyer-2011randoavril.jpg

    Ce dimanche matin, je suis allé participer à la randonnée VTT qui avait lieu à Les Fossés (dans la commune de Léglise). Cette dernière était organisée par le CCA Les Fossés.

     

    102_0465.JPGComme annoncé précédemment, j'ai fait la sortie sur le "Reid Team" de chez MATHOT.lu. Pour diminuer les frais de déplacement vu la hausse incroyable du carburant ces derniers temps, c'est en vélo, sur le coup de 9h10 et à partir de Rulles, que je me suis rendu à la salle du village (salle Saint-Paul) pour m'inscrire sur la grande distance, un 50 km. Il y avait aussi un 15, 25 et 35 km. Evidemment, je m'y suis rendu via la belle forêt de Mellier et accompagné de mon fidèle partenaire de route, mon "I-pote" :-) A peine le temps de régler mon inscription et de regarder la carte du parcours et, j'étais reparti !

     

    102_0464.JPG

    Pas très lisible, je sais ! Fallait venir ! :-)

    La bifurcation de la grande distance et des autres plus petites est venue très vite afin de permettre, aux plus endurcis, de pouvoir jouer sur un terrain assez accidenté dans la forêt située à côté de Assenois comme dans "Derrière Chevaudos" ou encore "Le Gros Bois". Si je connaissais déjà certaines portions (run and Bike de Les Fossés), d'autres m'étaient inconnues, à mon plus grand plaisir.

    Après cette belle et difficile petite boucle, je suis revenu à la bifurcation pour revenir sur le parcours commun à tous. Encore une belle découverte sur un chemin le long du ruisseau des Vieilles Roches. Après avoir remonté un peu la route qui relie Suxy à Les Fossés, le parcours nous faisait tourner à droite pour emprunter une magnifique descente nous faisant arriver dans la réserve naturelle du "Vague des Gomhets"

    102_0466.JPG

    la réserve naturelle du Vague des Gomhets.

    Superficie : 47ha 08a 80ca  
    Date de création : 1963 

    "Cette immense clairière de la forêt de Chiny est située au confluent de plusieurs ruisselets, le ruisseau du Gué des Cendres, le ruisseau de la Fange Wilmus, la Goutelle de la Grosse Jeanne et enfin le ruisseau de la Fagne des Gomhets. Ces rus forment le ruisseau du Moulin qui est un affluent de la Vierre (bassin de la Semois).  
    La Vague des Gomhets est occupé par un ensemble de prairies, aujourd'hui à l'abandon, et de marécages qui voyaient passer jadis des "herdes" (troupeaux de bêtes à cornes) et des "sanres" (troupeau de porcs). Herdiers, bûcherons, charbonniers, sabotiers ... s'y rencontraient. "

     

    Après le ravitaillement, un long chemin rectiligne et large nous faisait descendre sur la route située entre Rossignol et Les Bulles, tout près du village de Terme. Pas pour longtemps car 50 m plus loin nous rentrions de nouveau dans la forêt pour prendre de nouveau un chemin bien large mais qui montait maintenant. Arrivé à hauteur du cimetière militaire français à l'entrée de Rossignol, nous traversions la grand route pour rentrer dans la forêt dite de Neufchâteau. A partir de là, plus rien d'inconnu pour moi. Arrivé au haut du Chenet, nous descendions directement vers la Mellier. Nous passions au-dessus de Forges de Mellier pour arriver dans le village même de Mellier.

    102_0467.JPG

    Petit point de vue sur la vallée de la Mellier, entre Mellier et Marbehan.

    102_0462.JPG

     

    Bizarrement, nous avons fait assez de route pour traverser d'abord le village de Mellier et ensuite pour monter direction 'le Poteau de Mellier". Nous prenions enfin un chemin à droite (voir photo ci-dessus) via un large chemin qui nous faisant entrer dans le "Bois de Lavaux" et nous faisait revenir à Les Fossés. Alors, je ne sais pas si mon compteur s'est arrêté un court instant en route mais, en arrivant à Les Fossés, au lieu de 50 km, j'avais ... 42,37 km ! Je suis revenu voir la carte et j'avais bien fait tout ! 

     

    Du coup j'ai allongé un peu mon retour (toujours dans les bois) pour rallier Rulles tout en ayant roulé 3h20'55" et 73,55 km. J'ai roulé en mode "rando" pour une fois avec un cardio assez bas (10 pulsations en moins que d'habitude). Concernant la rando, je peux vous dire que la première partie était vraiment très intéressante, que le fléchage était correct (sauf aux bifurcations où il fallait avoir le nez sur la pancarte pour voir quelle distances allaient où). Concernant la distance de 50 km qui, à ma montre ne valait que 42,4 km, dans le doute d'une erreur de ma part, je ne peux rien dire. Certains m'ont dit quand même qu'ils n'avaient que 45 km. Enfin, mis à part que j'ai perdu en route ma petite veste sans manche, j'ai passé un bon moment en cette matinée de dimanche.

  • Allure libre de Meix-Devant-Virton

    102_0457.jpg

    Allure Libre (hors challenge) de Meix-devant-Virton

    Vendredi 15 avril 2011

     

    Ce vendredi soir, nous avons pris la direction de Meix-devant-Virton pour participer à la course à pied "La voie Romaine", organisée par le club de Unihockey de Meix-devant-Virton.

    Sur place, nous retrouvons Pascal Z. et Mickaël M. avec qui je vais aller m'échauffer durant 20'. La météo est idéale pour courir: pas trop chaud, pas de vent et un petit soleil bien agréable. De retour devant l'école communale où était située la ligne de départ et d'arrivée, je retrouve une centaine de coureurs parmi lesquels mon beau-frère Julien, vraiment à la bourre :-) et quelques habitués des allures libres du dimanche. Si l'année dernière j'avais fait la grande distance (9,3 km) sans conviction, cette année, j'avais décidé de faire la courte (5,6 km), mais toujours sans beaucoup d'espoir de bonnes sensations.

     

    102_0458.jpg102_0454.jpg102_0456.jpg

    dyn002_original_623_443_jpeg_2618983_750ba922f05e01cbe0544ac3dd7f1a10.jpg

    En orange, le 9,4 km et en vert le 5,6 km

    102_0455.jpg

    entrer des mots clefs

    Retrouvez 390 photos sur le site www.kilometres-21.com

     

    Dès le départ, je vais prendre les devants avant que Mickaël M. me passe et aille faire son cavalier seul sur la grande distance. Un peu plus loin, dans le village, c'était au tour de Benoit Marcolini de me passer (aussi sur le long), à coup sûr les 2 meilleurs coureurs présents ce soir-là. 

    A l'entame de la grosse difficulté (km 1,4) des 2 parcours, une côte de presque 1,5 km, j'étais en 4e position. Les sensations n'étaient vraiment pas géniales et j'ai donc décidé de la monter au train, sans forcer de trop. A mi-montée, je vais quand même faire un petit effort pour revenir sur le coureur devant moi, ne sachant pas sur quelle distance il était inscrit. Quand j'ai vu qu'il était sur le long également, j'ai ralenti un peu mais cela a permis à 2 autres coureurs (Philippe Jeannin et Marco Meloni), du court cette fois-ci, de revenir juste derrière moi au sommet de la côte.

     

    Mais à la relance, un peu avant le ravitaillement, je vais être capable de reprendre quelques mètres d'avance. Au loin, Mickaël M avait déjà une belle avance sur Benoit M. et j'étais donc 3e.  A la bifurcation (km 3,84),  j'étais en tête de la courte distance mais Philippe J. avait pu de nouveau revenir sur moi, il était tout près. Sachant que la suite du parcours était en descente, j'ai su bien allonger ma foulée et trouver de la vitesse et ce, sans tordre mon genou pour une fois.

    entrer des mots clefs

     

    entrer des mots clefs 

    Juste avant la bifurcation des 2 distances

    trophees (10).gifArrivé dans le village, il me restait plus que 300 m en montée pour atteindre la ligne d'arrivée. Je vais donc remporter cette épreuve de 5,62 km, en 21'48" (15,4km/h). Philippe J. terminera second (22'24") et Marco M., troisième (22'43"). Pascal terminera pour sa part au pied du podium, en 4e position (23'31"). Sur le long, sans surprise, Michael M remportera l'épreuve (32'37") devant Benoit M.

    Même si je manque encore assez bien de vitesse, c'est toujours agréable de pouvoir enfin courir aux avants-postes. Plus de compétition à pied au programme des semaines à venir (enfin normalement), mais bien des entraînements en semaine.

    102_0459.jpg

    Je suis allé décrasser avec Pascal et ensuite avec Mickaël M. avec qui j'ai refait la boucle la petite distance (il est était toujours en préparation pour un trail de 33 km la semaine prochaine). Le temps de me changer et j'étais revenu dans la salle de l'école pour la 3e mi-temps bien sympathique et la remise des prix en compagnie de Fany, Nora, Julien, Micka, Pascal et ... Valérie en très grande forme :-) Après avoir complètement louper le jeux de la "pesée" d'un joli panier garni, retour à Rulles.

  • Le "Reid Team" de chez Mathot !

    56630_155886791119243_155886557785933_255093_3810753_o.jpg

    50516_155886557785933_7640825_n.jpgJe vais avoir la chance, ces prochaines semaines, de pouvoir tester une des versions VTT que développe et vend en direct, Paul Mathot, créateur de la société  www.mathot.lu . C'est la première, et la seule à ce jour (depuis 2010), à s'être créé et installée au Grand-Duché du Luxembourg. 

     

    MATHOT commercialise en fait 3 sortes de cadres 100% carbone (route, triathlon et VTT). Par la suite, il est possible de monter à la carte son propre vélo en fonction des composants que l'on aura envie de faire installer sur son nouveau bijou. Il est certain que l'on parle ici de vélos haut de gamme et, vous le verrez vous-même, à des prix très attractifs.

     

    Si je ne l'ai pas encore testé sur le terrain, je peux vous dire que l'aspect esthétique est vraiment très réussi ! La finition est parfaite et la couleur "carbone" a le plus beau des effets ! On sent de suite que c'est un vélo qui a du potentiel (poids léger), et malgré que ce soit le milieu de gamme, les composants proposés sont des références en matière de VTT.

    Voici ci-dessous quelques photos du "Reid Team" version 2011 en taille L, avec la tige de selle intégrée ! Il existe aussi le "Comp" en début de gamme et le "Race" en tout haut de gamme.

    P1050190.jpg 

    Il en jette vraiment au premier regard !

    Selle : Prologo Scratch Pro

    P1050192.jpg

    Fourche : Magura Durin Race 80

    Freins : Magura Marta

    Cintre : Pro Koryak

    P1050194.jpg

    Groupe : Shimano XT

    P1050193.JPG

    Potence : Ritchey WCS

    P1050191.jpg

    Roues : Mavic Crosstrail tubeless 

    Pneus : Geax Barromountain TNT

     

    J'ai prévu de le tester ce dimanche 17 avril  à une randonnée VTT (sans doute Les Fossés ou Attert), ensuite le vendredi 22 avril à la randonnée nocturne de Seviscourt. Le lundi 25 avril, je serai à Messancy (rando) ou Grand-Halleux (XC). Et enfin, peut-être le vendredi 29/04 à Marche (rando) et le samedi 30/04 à Houffalize pour terminer avec une course lors du Houffalize Bike Festival. Après quoi, je devrai mettre de côté vélos et baskets car je me ferai opérer pour enlever cette satanée tumeur de ma hanche.

    Donc, pour ceux qui souhaiteraient aussi le tester un peu et qui me verraient lors de ces organisations, n'hésitez pas à venir vers moi et je vous le prêterai avec joie quelques instants. De toute manière, je ferai un post plus tard concernant ce vtt quand je l'aurai dompté durant ces 3 semaines.

  • Crossduathlon de Schleiden

    Logo-EXD-2011-mail.jpg

    14. Eifeler Sparkassen Crossduathlon de Schleiden (Allemagne)

    Dimanche 10 avril

     

    Ce dimanche, j'ai pris la direction de la région de la Rhénanie-du-Nord-Westpalie (Allemagne), pour aller participer à un duathlon vert (course à pied nature et VTT). Après 1h40' de trajet, j'étais enfin arrivé dans cette petite ville située dans une très belle région. Après avoir tenter de comprendre ce que me disaient des bénévoles (je n'avais pas emmené avec moi mon interprète :-), j'ai pu enfin trouver une place de parking, mais pas tout près du site de l'épreuve. 

    XTrails-Logo-2011.gif

    Cette course fait partie du "Xterra German Tour" et était également le premier rendez-vous du tout nouveau challenge baptisé "XTrails Regio Tour Eifel",  et dont les autres manches seront le duatlhon vert de Butgenbach (30 juillet) et le crossduathlon de Schalkenmehren (13 août en Allemagne). Même si c'est loin, ça reste unique, donc si je le peux, je ferai peut-être les 3 épreuves. En tout cas, j'étais déjà à la première ... :-) 

    Le temps de préparer le vélo et de mettre ce dont j'avais besoin dans mon sac et j'étais parti pour rejoindre le site de la course, un terrain de foot en cendrée. Beaucoup de monde présent sous un soleil très généreux ! Je suis allé chercher mon dossard et  puis j'ai pris la direction du parc des transitions pour installer le vélo, chaussures, casque, ... Je salue la seule personne que je connaissais et qui sera d'ailleurs le futur vainqueur, et je suis allé m'échauffer à pied. Après un court briefing où j'ai bien sur rien compris, tous les participants se sont placés derrière l' arche de départ.

    Parcours08.jpg

    En rouge, le vtt et en en mauve, la course à pied

    www.e-xd.de.jpegwww-1.e-xd.de.jpeg

    Nous devions accomplir 7 km à pied (un start-loop + 2 x 3,3 km), 22 km en VTT (3 tours) pour terminer avec 3,3 km (1 tour)


    1. Course à pied : 

    Le départ fut de suite très rapide comme bien souvent. Pour une fois, les sensations n'étaient pas mauvaises mais mon manque de vitesse s'est fait très vite ressentir. Après une petite boucle, nous passions une première fois sous l'arche pour accomplir cette fois-ci, la grande boucle de 3,3 km (2 fois). Le début était assez plat mais ensuite une difficile côte sur une petite route allait me faire vraiment du mal. Ce ne fut qu'au sommet et à la relance que j'allais  pouvoir enfin dépasser quelques coureurs. Après une courte mais raide montée, nous enchaînions par la descente la plus raide où je perdais à chaque fois quelques mètres par peur pour mon genou. Un très amusant singeltrack  nous faisait arriver le long d'un camping où nous allions prendre un sentier assez rapide en faux-plat descendant. Un dernier passage technique en descente et nous étions de retour sur le terrain en cendrée. 

     

    Dans mon second tour, avec de meilleurs repères, j'ai pu mieux gérer et j'ai pu dépasser plusieurs duathlètes. Le parcours était vraiment plaisant et très complet malgré qu'il ne faisait que 3,3 km. De retour sur le terrain, je suis rentré dans le parc des transitions en passant bien ma puce (que l'on portait au poignet) sur un capteur placé sur une table. J'ai bouclé ces 7 km (il y en avait sans doute plus) en 31'46" avec environ le 30e temps.

    1045_KE_0432.JPG1045_KELS_0077.JPG

    2. VTT :

    J'ai mis en vitesse mon casque, mes chaussures et j'étais parti pour 3 tours de VTT sur un circuit qui allait s'avérer très physique. Après être sorti du "stade", nous reprenions en fait le parcours de la course à pied sauf que, arrivé au sommet de la côte à pied, pour le parcours VTT, c'était seulement le début d'une ascension usante sur un chemin assez large mais raide.  Avec de bonnes jambes, on pouvait faire facilement la différence mais j'aurais espéré  un peu plus d'effet de leur part. La suite sera une succession de montées et descentes plus rapides cette fois-ci mais qui ne laissait aucune possibilité de souffler. Seule une très belle descente en singletrack, technique dans son début, et ensuite rectiligne par la suite, nous permettait un peu de relâcher l'effort. Au bas, nous revenions sur le parcours à pied pour revenir, via le long du camping, sur le terrain en cendrée. 

    1045_KE_0908.JPG1045_GS_0581.JPG

     Comme à chaque fois, j'étais dans l'inconnu pour ma situation dans la course. De toute façon, j'étais là pour me faire plaisir et ce dimanche, ce fut encore le cas. C'était vraiment difficile, un vrai duathlon nature ! Le VTT étant mon point fort, j'ai pu remonter et dépasser plusieurs coureurs mais je voyais bien que leur niveau VTT n'était tout de même pas mauvais car mes dépassements n'étaient pas sanglants tout le temps. Après mes 3 tours, je suis entré sur le terrain en cendré en ne sachant toujours pas où je pouvais me situer au classement. Je saute du vélo et entre dans le parc. Rapide changement de chaussures et je me suis dirigé vers la sortie du parc, où j'ai fait savoir de mon passage (puce sur le capteur). Juste le temps de voir que le premier était déjà là pour franchir la ligne d'arrivée (sacré Thorsten, une machine !) et j'étais parti pour ma dernière transition, la boucle de 3,3 km à pied. Malgré une très belle frayeur dans le 3e tour (ma roue avant a glissé sur des grenailles à vive allure dans un virage mais, j'ai pu contrôler de justesse), je vais boucler ce VTT en 1h02'16" avec le 10e temps.

    1045_GS_0424.JPG1045_GSLS_0909.JPG1045_GS_0123.JPG

    3. Course à pied :

    J'avais environ 25" d'avance sur un quatuor et je savais que c'était très peu face à des coureurs à pied plus rapides que moi. Mais bon, comme bien souvent, ma deuxième course à pied est beaucoup moins faible par rapport aux autres. Malgré un temps de course supérieur à ce que je fais habituellement, j'allais tout de même trouver de suite une bonne allure à pied sans les soucis musculaires que l'on peut rencontrer régulièrement (crampes mollets ou Ischios). Mais dans cette satanée difficile côte, j'avais vraiment du mal. Je me suis d'ailleurs fait rattraper et dépasser par un premier coureur. A partir de là, je me suis dit que j'allais en voir plusieurs me doubler mais, j'ai pu relancer correctement. 

    En fait, plus personne ne reviendra sur moi et au contraire, je vais revenir sur un coureur. C'est le long du camping que j'ai pu le doubler et j'ai continué l'effort pour lui prendre quelques mètres avant d'entrer dans le "stade". Je vais finalement terminer ce duathlon en 1h48'58" en bouclant la dernière course à pied en 14'55" (15e temps). 

    1045_KE_1175.JPG1045_KE_1176.JPG

    Au final, je vais être classé à une honorable  13e place (individuel). Même si je suis très loin des meilleurs, j'ai pris ce dimanche, et ce, de nouveau, un réel plaisir à participer à une telle épreuve. Contrairement à celles que j'ai déjà fait, le parcours VTT, ici, était beaucoup plus difficile. En plus, le temps était vraiment de la partie, c'était donc un très bon après-midi. C'est anecdotique, mais je vais terminer aussi .... 2e dans la catégorie H35.

     

    Le temps de voir les classements et de  savoir que j'avais terminé ... 13e, et j'étais reparti à ma voiture pour le retour en Gaume. Ce qui est bien avec un gps, c'est que le chemin retour est souvent différent que l'aller et j'ai pu ainsi découvrir encore plus cette belle région !

    Classement (regardez dans "Ergebnisse")