• Allure libre de Ruette

    dyn007_original_272_149_gif__6e047f8e3a6f7a030b9645353ff29dc1.3.3.gifAllure Libre de Gaume à RUETTE

    Dimanche 27 février 2011

     

    Ce dimanche matin, nous avons pris la direction de Ruette (petit village non loin de Virton), pour assister à la 6e manche du challenge 2011 des Allures Libres de Gaume. 

     

    102_0218.jpg

     

    102_0220.jpgJ'avais pensé faire la petite distance en échauffement, la grande en format course et refaire la petite pour décrasser, mais ce n'était pas trop l'été ce matin et je me suis contenté d'un échauffement léger de 15' après avoir été m'inscrire. Je savais le parcours du 10 km très vallonné et les organisateurs avaient annoncé un terrain très gras sur sa seconde partie. Malgré cela, je décide de partir avec mes chaussures pour la route car il y avait quand même quasi 7,5 km de route.

     

    102_0221.jpg

    Sur la ligne de départ, je croise Julien et Nora inscrits aussi sur le grand (en préparation, comme moi, d'un trail dans les Vosges dans 3 semaines) et quelques habitués du challenge dont Jean-Marie D., Olivier G. et bien d'autres. Je vais prendre un départ prudent mais les 2 premiers km en direction de Saint-Remy se feront assez rapidement. A Saint-Remy, nous tournions à droite direction Grandcourt et c'est une affreuse côte de plus d'un km qui se présentait aux 683 joggeurs présents ce dimanche. Au sommet, une belle descente nous faisait arriver dans le village de Grancourt où se situait la bifurcation pour les 2 distances. Si le 5 km revenait directement par un faux-plat descendant vers l'arrivée, le parcours du 10 km proposait sa 2e longue et encore plus difficile montée. A l'entame de cette seconde difficulté, je devais me trouver 20e de la course.

    102_0225.jpg

    La descente pour arriver à la transition des 2 parcours

    Si j'ai eu du mal à suivre le rythme des coureurs avec qui j'étais dans la 1ère côte (j'avais même dû les laisser partir), dans cette 2e ascension, j'étais un peu mieux par rapport à eux si bien que j'ai commencé à revenir et doubler quelques uns dans les parties les plus raides. Après 1,6 km de montée avec un pourcentage progressif, c'était au tour de la partie forestière et boueuse. Sans doute plus habitué et donc moins gêné que certains, j'allais encore pouvoir encore revenir sur plusieurs participants. 

     

    102_0224.jpg

    Le début de la deuxième grosse montée (km 5), d'abord sur la grand'route qui traverse Grancourt ... pour arriver tout au-dessus.

     

    Après une dernière descente très raide en macadam (trop raide pour moi), c'est un long sprint de plus d'un km qui s'est fait car les écarts entre 4-5 coureurs, dont je faisais partie, étaient très petits. Je vais finalement terminer ce parcours exigeant de 10,43 km en 42'36" (14,7 km/h) et en 11e position (372 partants), juste dans les talons de Jérémy Plainchamps. En résumé, pas de bonnes sensations mais une prestation correcte. Le petit parcours a été remporté par Corentin Louis et le long, pas Jean-Marie Delebois.

    Classements

    102_0222.jpg

    Photos prisent sur le petit parcours : traversée de 2 petits ponts, juste après la bifurcation du 5 et 10 km.

    102_0226.jpg

    Le chemin qui ramenait les joggeurs du 5 km vers Ruette

     

  • Duathlon vert de Mons (photos)

    Source des photos : un grand MERCI à Mr Marc Melchior, membre de la commission de promotion de la LBFTB (Ligue Belge Francophone de triathlon et de duathlon).

    175880_1691788692501_1171276814_31467134_8141571_o.jpg

    Entrée dans le parc des transitions

    171620_1691789252515_1171276814_31467136_1932443_o.jpg

    Installation du matériel et conversations avec Hadrien et Arnaud Vandevelde.

     

    172946_1691804452895_1171276814_31467193_7414601_o.jpg

    Départ de l'épreuve avec les 4 km à pied

    172361_1691825173413_1171276814_31467276_4098517_o.jpg

    Fin du 1er tour, plus que 2 km

    175844_1691979777278_1171276814_31467685_4783790_o.jpg

    Fin de la seconde boucle

    172164_1691980057285_1171276814_31467687_7953698_o.jpg

    Le temps d'entrer dans le parc et c'était parti pour 19 km de VTT

    173066_1691822853355_1171276814_31467265_6766855_o.jpg

    La grosse attaque à la fin du premier tour VTT (je devais être 8e à cet instant)

    172161_1691332841105_1171276814_31465994_7523930_o.jpg

    Fin du VTT, je suis revenu sur Hadrien V. et nous sommes 4 et 5e.

    Je vais terminer 4e à la fin des 2 derniers km à pied.

  • Duathlon vert de Mons

    Mons_2011th.jpg

    Duathlon Vert de Mons

    1ère manche du challenge francophone (lbftd)

     du Circuit Duathlon

     

    Long déplacement ce dimanche matin en direction de la ville du "Doudou", c'est-à-dire Mons, pour aller participer à la 1ère manche du challenge du circuit de duathlon francophone 2011 (qui en compte 10).

     

    Arrivé aux alentours de 10h30, je suis allé retirer mon dossard où j'ai eu la certitude que j'étais bien inscrit comme licencié même si celle-ci n'est pas encore en ma possession (histoire de quelques jours). La météo était fraîche mais heureusement, il ne pleuvait pas. Le temps de saluer Alain D. et je suis allé m'équiper tout en changeant de pédales car j'avais un peu peur des passages glissants. Avec des pédales automatiques, c'était plus sur.

     

    Les distances du jour étaient les suivantes : 

    • 4 km en course à pied (2 boucles d'un circuit magnifique entièrement en forêt, très amusant, très varié)
    • 19 km à VTT (2 boucles d'un circuit de 9,5 km assez roulant dans sa première partie avec des passages dans et à côté du Royal Golf Club du Hainaut, ensuite plus grasse et plus sinueuse et enfin plus difficile avec un long faux-plat de 1,5 km se terminant en véritable montée)
    • 2 km en course à pied (1 boucle)

    VTT.jpg

    Après l'arrivée des derniers coureurs du duathlon découverte, je suis allé repérer la première partie et la fin du parcours VTT. De retour à l'Institut Provincial de Formation (où s'organisait la course), je suis revenu à la voiture pour m'équiper et préparer ma petite caisse pour la transition. Direction ensuite le parc des transitions pour aller poser le vélo et placer chaussures et casque. Dans le parc, j'ai rencontré deux coureurs qui m'ont reconnu de suite grâce ... à mon blog (ils y viennent régulièrement :-), autrement dit, Arnaud et Adrien Vandevelde. Petit discussion avec eux et ensuite, échauffement léger (trop léger encore) en course à pied qui m'a permis aussi de saluer Christophe Baïolet, un des meilleurs duahlètes francophones actuels et membre d'une des meilleures formations du pays, le SpeedX Team.

    102_0213.jpg

    Le parc des transitions

     

    A 12h précise,  ce sont 143 duathlètes qui ont été lâchés par les ordres du starter ! Même si j'étais évidemment plus frais qu'à Bambësch la semaine dernière, j'ai vu de suite que le niveau de ma course à pied était encore trop faible pour rivaliser avec les meilleurs. Le rythme était très rapide et j'ai du attendre le second tour pour enfin pouvoir dépasser quelques personnes. Même si les sensations n'étaient pas bonnes de nouveau, je me régalais car le parcours était légèrement technique. Je vais boucler ces 4 premiers km et sortir de la zone de transition avec le vtt, après avoir chaussé des chaussures VTT et mon casque, en 16'08". J'étais à ce moment-là 31e !

     

    19 km de VTT au menu  pour tâcher de remonter le plus de coureurs possible. Très vite, j'ai commencé à revenir et dépasser assez bien de duathlètes qui avaient été plus rapide à pied que moi. Je l'avais vu à l'échauffement, les sensations étaient bonnes sur le vélo. Mon BeOne avec la fourche rigide marchait du tonnerre. Je vais assez vite revenir sur Alain D. mais je vais commettre une erreur de débutant sur un sentier le long d'une voie de chemin de fer. Dans mon euphorie (je ne faisais que de dépasser), j'ai voulu dépasser un concurrent alors que nous étions dans une trace légèrement creusée. J'ai ma roue avant qui a glissé et je me suis retrouvé à terre à grand vitesse. Le temps de me relever et voir que le vélo n'avait que déraillé et que moi je n'avais que le jambe en sang, et j'étais déjà reparti. Je suis vite revenu sur les coureurs qui m'avaient repassé et j'ai continuer mon bonhomme de chemin. A la fin du 1er tour vtt, je ne savais  toujours pas ma place (Je devais être en 8e).

    102_0215.jpg

    Au début du parcours VTT, nous passions dans le Royal Golf Club du Hainaut où nous pouvions croiser ... de nombreux golfeurs ! Heureusement, aucune balle perdue n'a été à dénombrée ! Langue tirée

     

    Second tour et évidemment moins de personne à dépasser, ce qui n'étais pas plus mal. J'ai dépassé un jeune dès le début de ce 2e tour et j'avais 2 autres coureurs à distance. J'ai fais l'effort en ne faisant plus d'erreur si bien que je suis revenu et dépassé à la fois Christophe B. et Maxime Verstraete. Arrivé dans la zone du parcours plus boueuse et technique, j'ai pu agrandir l'écart avec eux et j'ai même pu revenir, au pied du grand faux-plat montant, sur Adrien V. (coureur chez VRV.bike cette année comme son frère). Je vais rentrer juste derrière lui dans le parc en transition où j'ai entendu pour la première fois ma place, j'étais 5e ! Je vais boucler et sortir du parc pour les derniers 2 km à pied en 46'02", tout en signant, malgré la chute, le meilleur temps VTT.

    102_0214.jpg

    La fin du parcours VTT et l'arrivée dans le parc des transitions.

     

    trophees (21).gifLors de la transition, je vais aller un peu plus vite que Adrien et je vais passer 4e avec 10-15 m d'avance. Les sensations de la course de la 2e transition étant tout à fait différent que celles de la première (très spécifique), je vais pouvoir garder ces 10-15 m d'avance tout le temps. Je me sentais assez bien et je pouvais accélérer à tout moment s'il  revenait sur moi. Il n'en fut rien et j'allais donc pouvoir terminer ce duathlon en 4e position dans un temps de 1h10'27". La victoire est revenu à Pieter Bracke en 1h08'06" ( c'est  le champion de Belgique 2009 de winterduathlon).

     

    Je suis évidemment très satisfait de ce classement mais aussi d'avoir participé à ce très beau duathlon vert. Je me suis régalé durant toute la course. Et cerise sur le gâteau, vu que 3 coureurs devant moi étaient néerlandophones, j'étais le 1er francophone !!!! Rigolant  Très heureux évidemment d'offrir ça à mon nouveau team, le Batifer Triathlon Saint-Hubert. C'était inespéré car j'étais venu pour un top 10 et j'étais quand-même mal embarqué avec la première course à pied. Je sais très bien que certains "tenors" n'étaient pas présents et j'en ai donc profité un peu.

    Classements 


    Après une bonne douche et un bon nettoyage de la plaie sur la jambe, direction la cafétariat où j'ai pu parler plus longtemps avec Alain D. ou Pierre M., mais surtout avec Adrien et Arnaud V. Ensuite, long retour vers la Gaume.

  • La corrida "L'Hivernale" de Sainte-Marie S/Semois

    tete.jpg

    Ce vendredi soir, direction le village où, pour rappel, nous avons vécu 7 belles petites années dans un appartement avant de prendre la direction de Rulles, c'est-à-dire le village de Sainte-Marie Sur/Semois où se déroulait la 2e corrida "L'Hivernale" (nouvelle version), organisée par le club dynamique du Habay Runners Team.

    102_0173.jpg102_0177.jpg

    L'année dernière, j'avais fini assez facilement à la seconde place du 5 km derrière un Corentin Louis "supersonic" et comme en 2010, je me suis inscrit ce vendredi sur la petite distance (départ 19h20) mais juste pour une petite séance légère de course à pied car je tenais à courir avec Fany pour tenter de l'amener dans un temps que nous espérions atteindre et dont on avait parlé en semaine. Le parcours était le même que celui de l'année dernière : tout plat dans les rues du village (parcours).

    102_0182.jpg

    Un des 4 stands-ravitaillements du parcours !!! Donc, sur le 10 km, les costauds pouvaient ... boire 16 fois lol

    Là-bas, j'ai revu avec très grand plaisir des personnes comme Jean-Marie D., Vincent G., Stéphane J., Pascal Z., Mickaël M., ... entre autres. Cela faisait un petit temps que je n'avais plus vu certains. Environ 73 partants sur la courte distance (70 classés). Dès le départ, les premiers ne vont pas être capables de suivre une énorme ligne blanche qui indiquait qui fallait aller tout droit ! J'ai bien rigolé, je l'admets Rigolant. Ils ont tourné à droite en suivant, il est vrai, le VTT ouvreur qui s'était complètement trompé de parcours. Mais cela n'aurait rien changé au classement de toute façon car, au final, tous seront classés à leur niveau. Pas d'erreur pour nous deux bien sûr, mais bien un bon petit rythme qui nous permettait d'être plus rapide par rapport au temps de passage que l'on avait déterminé. Malgré un second tour moins rapide (normal), nous avons fini ensemble ces 4,75 km en 27'21", soit avec plus d'une minute d'avance par rapport au temps prévu ! Bravo ma chérie !!!!! Devant, c'est Jean-Marie D. qui remportera la course devant Stéphane J. et Vincent G., de retour à la compétition. A noter la superbe victoire de Nora, la compagne de mon beau-frère, Julien. Pour ma part, je suis allé faire encore 2 tours pour terminer ma séance du jour.

    102_0186.jpg

    C'était une corrida, pour ceux qui le désiraient, déguisée ! Il avait un peu de tout, rendant la course plus colorée et l'ambiance encore plus festive  !

     

    A 20h, c'était le tour de la grande distance ! C'est Mickaël M. qui allait remporter assez facilement cette course devant Jean-Marie D. qui avait doublé le petit et le grand et 3e, Benoit Marcolini. Vincent G. terminera 4e (après sa 3e place sur le court), Pascal Z. se classera à une très belle 6e place après s'être loupé sur le court et Julien se classera 8e sur les 99 partants. J'ai pu prendre quelques photos d'eux durant la course.

    102_0188.jpg102_0189.jpg102_0191.jpg

    De gauche à droite : Vincent G., Pascal Z. et .... "La Frangine". Elle n'avait pas de dossard mais elle était excellente aussi :-) Bière locale brassée par Philippe Husson (avec qui j'ai partagé le plaisir du ballon rond au U.S. Sainte-Marie:-) et son beau-frère. Il tenait un ravito-stand de dégustation juste ... devant chez lui ! A découvrir ! Existe en blonde ou ambrée.

     

    3e mi-temps ensuite dans la cafétariat de ce qui est en fait, mon dernier club de foot, l' US Sainte-Marie S/S. Vraiment très sympa de passer quelques moments avec tous les gens cités dans cet article ! J'y ai passé vraiment une bonne soirée.  Après la remise des prix et distribution de lots par tirage au sort des dossards, nous sommes rentrés chez nous, juste pour voir la fin d'un épisode d'"esprit criminel" :-). Rien pour nous deux lors de la tombola mais Mickaël M., qui avait remporté une veste coupe-vent, l'a gentiment donné à Fany ! MERCI MICKA !!!! A noter que j'avais donné à l'organisation, pour la tombola d'après-course, 5 chèques-cadeaux valable chacun pour une séance de massothérapie sportive ou de relaxation d'une durée de 40' (valeur 18 euros), massage qui sera effectué bien sur par mes soins ! :-) C'était histoire de me faire un peu de pub ... maintenant, je verrai si les personnes qui l'ont remporté feront le pas. Sportivement, j'aurai à coeur de faire le meilleur résultat possible ce dimanche lors de la 1ère manche du challenge francophone de duathlon à Jurbise (Mons). A suivre .....

    102_0211.jpg

    Superbe ambiance avec de gauche à droite : Jean-Marie, Incertain, Mickaël, Pascal et Stéphane !!!

    Remarquez qu'ils sont tous à la Kriek ou l'Orval et moi, à l'eau Cool

     

    Classements

    102_0212.jpg

    Les 2 vedettes du jour : Micka, vainqueur du long et Jean-Marie, vainqueur du court (+2e du long)

  • Cross Duathlon de Bambësch Luxembourg

    5e épreuve : 14e Cross Duathlon Bambësch

     

    Pour terminer en beauté mon pentathlon du weekend, rien de tel que participer au duathlon vert de Bambësch (Luxembourg), 14e du nom. Organisé par 'Triathlon Luxembourg" (Trilux), celui-ci avait lieu comme d'habitude dans le bois du Bambësch (Spora Tennis) à Luxembourg-ville.

     

    C'est en famille que je m'y suis rendu car j'avais entraîné avec moi Julien, mon beau-frère et bien sûr nos chéries respectives :-). Après l'inscription, retour à la voiture pour placer la plaque du vélo et s'équiper pour l'échauffement. L'occasion pour moi aussi de mettre ma nouvelle combinaison "Omax". J'étais au pays de la frime, je pouvais :-) Mon échauffement sera très très court car mes sensations étaient vraiment pas bonnes avec des cuisses très lourdes. Le temps de saluer et parler un peu avec le sympathique Roger Da Costa que j'avais déjà croisé à la corrida de Differdange, Paulo Goncalves (un des favoris), Christophe Pl. (mon coéquipier au BC LA Rulles) ou encore Laurent G. et François M., et je suis allé installer le vélo et casque dans la zone de transition. Pas de repérage du parcours VTT, j'en avais pas la motivation Incertain

    102_0170.jpg

    Les parcours


    102_0167.jpgA 15h20' précise (aussi bien qu'en Suisse), ce sont 47 duathlètes qui se sont élancés pour une course de 2,6 km à pied, 13 km en VTT et 1,3 à pied de nouveau. Le parcours à pied était légèrement différent par rapport aux années antérieures car nous ne passions plus dans le jardin pour enfants, nous en faisions le tour, ce qui l'allongeait un peu. Pour ma part, pas de départ comme à Bastogne mais bien une difficile mise en action ! Il suffit de voir la vidéo ci-joint, j'étais super loin, sans force, sans rythme. C'est bien simple, après 1 tour, j'étais environ 30e. Un peu mieux dans le second tour car j'ai du atteindre la transition vélo aux alentours de la 26e place.

     

    Le temps de mettre mon casque et j'étais déjà parti pour les 4 tours d'un circuit très roulant mais pas si facile que ça avec la présence d'un long faux-plat d'un bon 1,5 km. Je pensais jusque-là que c'était vraiment la course de trop ce weekend, mais voilà, sur un vtt, je suis un autre homme Langue tirée. J'ai de suite trouvé mon rythme et j'ai commencé à doubler plusieurs concurrents. C'était bizarre car là, les cuisses répondaient bien, comme quoi, les muscles travaillent bien différemment qu'en course à pied. Je ne sais pas du tout où je me situais au classement mais je continuais, au fil des tours, à doubler assez bien de coureurs, surtout sur le faux-plat montant. Les tours s'enchaînaient et à la fin du 4e, nous devions revenir dans la zone de transition. A ce moment-là, j'étais revenu encore sur 2 coureurs, dont Roger D et j'étais ... 9e !

     

    J'ai posé mon vélo et mon casque et je suis parti de suite pour la dernière boucle à pied. Dans la zone de transition, j'ai dépassé Roger et durant cette dernière boucle, j'ai doublé un autre coureur. J'ai vite creusé un petit écart et j'ai pu ainsi gérer mes derniers 400 m. Je vais terminer ce duathlon en 43'07" et à mon grand bonheur, en 7e position ! Quand je vois au final que je ne suis qu'à 48" de la 4e place détenu par Paulo G., j'ai de quoi être confiant pour l'avenir. Roger D., en très bonne condition déjà, finira juste derrière moi en 8e place, Juju 35e et Christophe 42e. Bravo à tous les gars ! 

    RESULTATS 

     

     

    Voilà, pas de décrassage après ça, il fallait rentrer car le travail m'appelait dès le soir !

    Très beau weekend pour ma part avec une confirmation : j'adore le duathlon et mes pentathlons ! Rigolant 

  • Happy Test Days Espace Cycle Etalle

    flyer-10.jpgCe dimanche matin, je me suis rendu non loin de chez moi, à Etalle pour aller essayer quelques vélos durant les "HAPPY TEST DAYS", weekend dédié à l'essai de vélos VTT, Routes et même électriques, tout ça, organisé de mains de maître par le magasin Esapce Cycles Etalle.

     

    N'ayant pas eu l'occasion de venir tester les vélos Trek le samedi matin, je ne voulais pas rater ce dimanche la 4e épreuve de mon pentathlon ! C'est vrai, c'était la moins fatigante ! En plus, je venais surtout tester les ... vélos électriques ! Langue tirée Fervent défenseur de la pratique du vélo, je voulais absolument savoir ce que ce style de vélo pouvait apporter à ceux qui souhaiteraient en acquérir.

     

    Donc, après avoir été saluer de nombreuses personnes présentes ce dimanche matin, je suis allé tester un Trek (finalement, j'en aurai essayé un :-), le T80+U je pense, le vélo d'entrée de gamme.

     

    102_0159.jpg

    Le T80+U est une version femme. En quelques chiffres, voici les caractéristiques :

    Batterie + Autonomie : Battery box Lithium 40,7V/7Ah/260Wh + 45 km

    Transmission + Poids : Shimano TZ21 14-28, 7 vitesses + 22 kg

    Je suis donc aller l'essayer dans le village d'Etalle en jouant un peu avec l'assistance pour voir la réaction du vélo que se soit sur le plat ou en montée et voilà ce que je peux en dire tout en sachant bien que je ne l'ai essayé très peu de temps :

    en 25', je ne peux en dire que du bien. Les sensations de conforts sont très présentes. Nous sommes bien sur ici en présence d'un vélo de balade. La première bonne impression est lors de la montée sur le vélo car l'assistance se met en route pour pouvoir se lancer facilement, sans agressivité et permettant une mise en route rectiligne et aisée. Sur le plat, l'assistance n'est pas très utile et de toute façon, elle s'ajuste en fonction de l'effort à faire. On roule aisément à 23-25 km/h sans soucis. Par contre, en montée, là c'est impressionnant ! L'assistance se fait fortement ressentir dès que les pourcentages arrivent et l'aide est considérable ! Je suis arrivé au-dessus des côtes sans devoir faire un effort plus important que si j'étais sur le plat, et ce, tout en gardant la même vitesse.  

    102_0160.jpg

    la commande de l'assistance électrique, très facile d'utilisation

    Même si les prix sont tout de même élevé (1800 euros pour le T80), je trouve que nous sommes en présence d'un moyen de locomotion très étonnant, confortable, très facile d'utilisation, écologique et permettant de faire un effort physique sans se fatiguer. Il est très en vogue en ville pour les personnes qui se rendent sur leur lieu de travail mais je le conseillerais aussi ,dans nos régions, pour les personnes qui veulent  prendre l'air tout simplement et se balader durant 20-30 km. Je ne pense là pas uniquement aux personnes âgées, mais aussi aux personnes peu sportives mais qui souhaiteraient faire une activité physique sans trop d'effort, au famille (on peut y ajouter un siège vélo je pense), aux personnes qui aiment le vélo mais qui ... haïssent les côtes :-), .... 

     

    Voilà, je voulais vraiment tester et donner mon avis. Par après, je suis allé encore essayer le VTT Cannondale "Flash 29ER Carbon" (photo ci-dessous) mais il m'est difficile de donner un avis concret car il m'aurait fallu le tester plus de temps et sur différents parcours. J'ai quand-même bien aimé l'efficacité et la simplicité du système de blocage de la fourche Lefty et son rendement sur route. Voici en plus, quelques photos prisent pendant la matinée .....

    102_0162.jpg

    102_0161.jpg

    102_0163.jpg

    102_0158.jpg

    102_0164.jpg

     

    102_0157.jpg

  • Nut's Run Night de Bastogne

    Diapositive1-1.JPG3e épreuve de mon pentathlon du weekend : la course à pied

    "Nut's Run Night" de Bastogne


    Si vous suivez bien tout depuis lundi, nous sommes donc parti de Flawinne après la course VTT pour nous rendre directement au 2e jogging nocturne de Bastogne organisée par la Jeune Chambre Internationale de Bastogne. Enfin, pas tout à fait directement car nous avons fait un arrêt au Delhaize de Marche-en-Famenne pour recharger les batteries. Nous sommes arrivés vers 17h20 mais à l'intérieur de la cafétariat du terrain de foot où se faisait les inscriptions, c'était une foule imposante qui attendait son tour dans une file qui n'avançait pas du tout. Heureusement, nous étions pré-inscris et j'ai pu recevoir assez rapidement nos dossards et notre t-shirt "Ice Watch" (on va se la péter maintenant :-). Ajouté à cela une puce pour un chronométrage électronique et un bon pour une tartine-matoufet et ce, pour le prix de 3 euros, je dis bravo les organisateurs, on ne fait pas mieux !

    102_0152.jpg

    Le site de départ et d'arrivée ! 

    102_0154.jpg

    Vue du parcours prise à la sauvette ! (désolé:-)


    DSC_3729.JPGBeaucoup de monde comme je vous ai dit ( 384 joggeurs dont 193 sur le 6,5 km et 191 sur le 13 km) dont assez bien de personnes que je ne croise pas souvent car venant notamment de la province de Liège ou courant plus régulièrement en Famenne. Je retrouve tout de même des têtes connues dont au moins 3 qui étaient, tout comme moi et Fany, à Bertrix le vendredi : Stephane J., Pascal Z. et Olivier H. Inscris évidemment sur le court (1 seul tour), mon échauffement s'est limité à des allers-retours sur la route du départ. Les jambes répondent encore un peu présent mais la motivation est moindre. Sur la ligne de départ, je retrouve mon frère qui courait à domicile. J'ai eu le temps de discuter 2-3' avec lui ou encore Nicolas J. et Mathieu L. car le départ de la course se fera avec presque 20' de retard ! A mes voisins sur la première ligne, je leur ai dit : "Je pars devant, suivez-moi et dans 100m, c'est à vous !" 

    DSC_3776.JPG

    1ère ligne,  de gauche à droite : Virgil Van Lanker, Olivier Heyden (rouge), Eric Louis (orange), le pentathlonien Clin d'œil, Pascal Zevenne (de dos-rouge), Eddy  Vandeputte,  Stéphane Joseph (bonnet noir et short)

    DSC_3795.JPG

    Je pars en tête pour la beauté du sport et voilà comment on a immortalisé le moment, pffff 

    Légèrement à droite au centre de la photo, casaque blanche et bonnet blanc, c'est moi ! Si si!

    Au coup de signal, comme annoncé, je suis parti devant avec 383 personnes derrière. En fait, j'ai tenu ... 150 m ! J'ai quand-même pulvérisé mon record de l'année dernière où j'avais tenu que 100 m lol ! Ensuite, frein à main ou plutôt pneu crevé et j'ai commencé à me faire dépasser de partout évidemment. Le parcours a été allongé d'un km par rapport à l'année dernière et nous passions à des nouveaux endroits. Après 5', je me suis décidé quand-même à faire la course. J'étais déjà loin mais 6,5 km c'est tout de même long. A partir donc du km1 environ, j'ai commencé à me trouver un rythme et j'ai pu ainsi remonter plusieurs concurrents. Le parcours était toujours aussi sympa et très varié (routes, sentiers, escaliers, passage sous la porte de Trêves, piste cyclable, ...). C'est justement après la piste cyclable (en arrivant à la gare du Sud) que je vais revenir sur ... Olivier H. accompagné d'autres coureurs. 

     

    La suite du parcours est devenu plus sinueux avec beaucoup de relances et des portions dans le ... noir total. Personnellement, j'aime bien même si certains se sont plaint pendant et après la course. Il y en a qui se plaignent toujours de toute façon. C'est vrai que c'étaient de drôles de sensations mais il n' y avait aucun piège au sol (sauf 4-5 flaques d'eau), donc pas d'entorse possible. Je vais passer en tête de mon petit groupe au km 4,5 en tentant, comme je peux, d'accélérer le rythme. Mais comme on ne savait pas trop où on devait aller à certains carrefours, je ne suis pas parvenu à creuser le moindre écart si ce n'est que dans la montée sur le trottoir de la grand rue. Au sommet, seul Olivier H. avait suivi et après un passage dans un parc, retour au stade pour le dernier 100 m. Et oui, comme hier, nouveau sprint entre nous deux mais ce samedi, c'est lui qui l'a lancé et je n'ai jamais pu le rejoindre. Il était plus fort.  Il va terminer 4e et moi, à une 5e place assez étonnante finalement avec mon départ en mode "fun" et une relative fatigue des cuisses. C'est vrai aussi que les "kings" étaient sur la grande distance :-)

    DSC_3830.JPG

    La remontée de la grand Rue ! J'ai dit que j'avais accéléré .. vu ma foulée, ça n'a pas dû être foudroyant :-)

    Je vais boucler ces 6,5 km en 26'12" (suivant ma montre) et 25'59" selon ma puce chrono (???) soit entre 14,9 et 15 km/h. C'est Stéphane J. qui allait s'imposer assez facilement au bout du compte en 24'33". Félicitations à lui ! A noter aussi la première victoire cette année de Pascal Z. dans la catégorie VH Sourire (10e en 27'40") et la très belle 22e place de mon frère en 30'53", preuve que la forme revient tout doucement malgré son foutu genou ! Fany, terminera aussi sa 2e course en 2 jours à une très belle 119e place ! Bravo ma chérie !!!! Magnifique parcours, très plaisant à faire et à refaire sans aucun doute. Bravo aux organisateurs !

    Classements

    Lien photos

    Retour rapide dans la salle (il faisait quand-même froid) et puis dégustation du fameux matoufet (dont la confrérie se situe à Marche  mais qui se fait un peu partout dans la région Famenne-Ardenne. Moi, j'adore et me fait penser à de magnifiques moments de ma jeunesse). Avec un bon vin chaud (offert aussi à l'arrivée), un vrai régal. Vers 20h, nous avons quitté Pascal, Nicolas J. et un de ses amis pour un retour en Gaume car nous nous ne savons pas pourquoi, nous accusions un peu le coup Incertain .