• POWER BALANCE

    dyn010_original_223_79_jpeg__3c67041a3d757406a4e6d72160e1a278Après être devenu un succès foudroyant aux États-Unis, en Asie et en Australie, Power Balance débarque au Benelux. Technologie déja bien répandue dans le monde du sport et même en dehors (Rubens Barichello -F1-, Shaquille O'Neal -NBA-, Guti et Granero -Real de Madrid-, Xavier Diépart -triathlon- et bien d'autres, dont Robert de Niro !), Power-Balance utilise un hologramme programmé avec des fréquences qui sont bénéfiques pour le corps humain afin de tenter d’en améliorer l'équilibre, la force et la flexibilité.

    Une petite démonstration vaut parfois mieux qu'un long discours:

    http://www.powerbalanceshop.be/fr/demos.html

    dyn010_original_114_77_jpeg__f0c28b5fa98570c266911bb2a1b59ee2
    Ce tout nouvel accessoire de sport est disponible en bracelets, pendentifs ou en version pack-hologramme.
    Nous avons reçu nos bracelets en silicone voici peu et nous ne manquerons pas de vous faire part des résultats de nos tests !

     

     

    Pour conclure : C'est une grosse ARNAQUE ! Aucun effet ressenti et reconnu ! A part dans le portefeuille du "pigeon" qui l'achète :-)

  • Corrida de Sainte-Marie S/Semois

    tete



    plan-hivenaleCe vendredi soir, après une sortie route de 2h45 le matin avec Gilles et Thomas où j'étais vraiment à la "ramasse" car je n'avais vraiment aucune force, et un passage chez le docteur Sosson pour remplir les documents de ma licence (j'en prends donc une finalement), je suis allé participer au retour de "L'Hivernale", corrida (éventuellement) déguisée qui se déroulait par le passé à Marbehan et qui a immigré à Sainte-Marie S/Semois. Cette corrida était organisée par José Diswiscourt et toute son équipe du "Habay Runners Club".

    Programme :
    18h40 : 600 m moins de 10 ans
    18h50 : 800 m pour 10 à 12 ans
    19h05 : mini-corrida de 5 km (2 tours)
    20h00 : l'Hivernale de 10 km (4 tours)

    Comme je m'étais pré-inscrit avec Fany sur la courte distance, et comme nous avons habité ce village 7 ans, c'est sans réfléchir que nous nous y sommes rendus même si pour ma part, je me sentais assez fatigué. D'ailleurs, pour tenter de me sentir un peu mieux, j'avais mis pour la première fois pour une course, à la fois mes Forquad (cuisses) et mes R2 (jambes) de Compressort. Et que vous le croyez ou pas, j'ai senti, dès l'échauffement, de meilleures sensations surtout au niveau des cuisses qui en avaient un grand besoin. En ce qui concerne le parcours, il est super plat, très roulant et très agréable. Idéal pour faire des temps si on avait les jambes !

    A 19h05', 76 joggeurs se sont élancés pour les 2 tours de cette mini-corrida. Je savais que j'avais un bon coup à jouer car il n'y avait pas trop de monde et mes adversaires connus du jour était Christophe M. Mais dès le signal du départ, c'est un "avion de chasse" appelé Corentin Louis qui va nous montrer très vite que finalement, nous sommes de petits coureurs ! Après 1 km, on ne le voyait déjà plus ! Assez impressionnant d'autant plus qui va boucler, ces 4,78 km en 15'38" (18,3 km/h) sans forcer d'après ses dires ! Il remportera évidemment l'épreuve en sur-classement.

    Pour ce qui est de ma course, j'ai démarré en seconde position avant de rétrograder en 4e position. Je ne voulais pas partir trop vite et accélérer progressivement. D'ailleurs, après 1 km, j'étais déjà revenu en seconde position avec Christophe. A la fin du premier tour, une accélération a qui va être fatal à Christophe.  Je vais boucler ce premier tour en 8'47" (16,3 km/h).

    dyn006_original_60_100_gif__8483023663dd3f5f3fe04e68b1d76b1bDans le second tour, j'ai géré un peu ma course tout en restant devant. Je voyais que l'écart avec Christophe se maintenait.  J'ai donc pu terminer les derniers mètres sans pression et boucler ces 4,78 km en 17'50" (16,1 km/h) en seconde position avec un dernier tour en 9'02" (15,9 km/h), Christophe fera 4e en 18'16".

    Sur le long, c'est sans surprise que Jean-Marie D. alla remporter l'épreuve en bouclant ces 9,56 km en 33'28" (17,1 km/h), devant Eric L. (le papa de l'avion de chasse du 5 km lol) en 36'19 et Michel G. en 37'39". Comme les 5 premiers de chaque course (et catégories) étaient récompensés, je suis donc resté jusqu'à la remise des prix.

    Au final, je suis évidemment assez content de cette course puisque je suis arrivé à courir, enfin, une course à 16 km/h. Le parcours y est évidemment pour beaucoup : en plus d'être agréable, il est très rapide. En plus, sur ces 2,39 km que fait ce tour, 2 ravitaillements ! Evidemment pendant la course, je ne m'y suis pas arrêté mais en décrassage avec Christophe M., je m'y suis arrêté pour déguster, au 1er ravito, une bière à découvrir absolument : "La Frangine" ! Au second, c'était de l'eau...rval ! En tout cas, joli retour de "l'Hivernale" !

    Classement du 5 km

    Classement du 10 km
  • Allure libre de Sampont (Fouches)

    dyn010_original_127_113_gif_2618983_2186a49820b590838d4209a579420586dyn008_original_272_149_gif__e029a9f13dfa9c755e37e47295973ad7


    Ce dimanche, je me suis à Sampont (près de Fouches), pour participer à la 4e manche des allures libres de Gaume. Au menu, un 5,5 et un 10,5 km au choix. sachant que je n'allais rien faire l'après-midi, j'ai décidé de me lancer sur la grande distance malgré des jambes encore très lourdes de la randonnée VTT de samedi.
    HPIM5641

    Arrivé vers 9h25, je m'inscris et vais m'échauffer un peu en compagnie de Jean-Marie Delebois que je n'avais plus vu depuis un bon moment. La météo est assez froide (- 3°) mais surtout, il neige légèrement et le sol est assez glissant. Assez bien de monde (comme d'habitude) et le temps de saluer Olivier E. (en spectateur), Vincent D., Christophe M., Mickael M., Vincent G. et bien d'autres, j'étais prêt pour aller sur la ligne de départ. Là, je croise un vététiste perdu, c'était Vincent L. qui venait faire un peu de vélo avant de prendre la direction de sa famille du côté de Lille. Il ouvrira, je crois, la grande distance.

    Encore une belle affluence ce dimanche avec 523 joggeurs présents (224 sur le court et 299 sur le long). Dès le départ, j'ai vite vu que j'allais pas être super tant j'avais du mal à lever les cuisses. Après le passage au 2e km et après avoir montée un chemin assez glissant, j'ai du me retrouver vers la 16e place en compagnie de Joakim B. Mais je vais me sentir un mieux et revenir derrière un petit groupe de 4 où se trouvait notamment Christophe M. On va courir jusqu'au 5e km environ ensemble avant que le groupe se scinde en deux. Je suis parti avec Robert H. On va se relayer un peu si bien, qu'au 8e km, on va revenir et dépasser un duo.

    Après une descente glissante (on l'avait monté au départ), je me suis retrouvé avec 2 autres coureurs à 400 m de l'arrivée. J'ai du laisser partir Robert . car j'avais plus les jambes pour accélérer. Je termine finalement ces 10,6 km en 11e position dans un temps pas trop mauvais, vu les conditions du terrain et la forme que j'avais, de 44'34" (14,3 km/h). La petite distance sera remportée par Jean-Marie Dellebois et la grande, par Mickael Mandelli devant Elie Daeze et Vincent Guebs.

    HPIM5642

    Classements (voir liens "calendriers 2010" à gauche, dans "Allure libre de Gaume")


    Dès ce mardi, je me suis programmé une petite semaine d'entraînement assez complète avec de la route (si la météo le veut bien), du vtt, et de la course à pied. Je vais tenter de m'entraîner le matin et l'après-midi comme il fait maintenant encore clair à 17h30-18h.

  • Rando vtt de Jemelle

    Ce samedi 13 février, je me suis rendu en province de Namur pour participer à la 3e édition de la randonnée VTT de l'athénée royal de Rochefort-Jemelle . J'avais téléphoné le jour avant afin d'avoir la confirmation qu'elle avait bien lieu vu que par chez moi, c'est toujours assez délicat. Mais là-bas, pas soucis d'après un des organisateur.

    HPIM5637


    Jonathan n'ayant pas pu venir finalement, c'est donc seul que je me suis élancé, à 10h, pour les 45 km. (autres distances : 28-32-41) Les conditions ne sont pas trop mauvaises : un sol bien gelé, une légère pellicule de neige sur route et un peu plus dans les bois, et une température qui devait approchée les - 3°.

    rochravlDe suite, une belle petite descente en singeltrack (qui m'a donnée directement le sourire) nous faisait redescendre, de l'école, à Jemelle. Juste le temps de passé sous un pont (chemin de fer) et nous étions déjà sur l'ancienne voie de chemin de fer, la ligne 150, mise en service 1894. Fermée depuis 1978, elle a été réhabilitée en premenade entre forêt, champs et rivières. Au départ de Jemelle, ce RAVEL, long de 21,3 km, permet d'atteindre l'ancienne gare de Houyet. Il est à noter que durant les années 80, le premier troncon de cette ligne, entre JEMELLE et ROCHEFORT servit de site de démonstration pour le GLT, un véhicule hybride, entre tramway et bus. Il ne connut pas le succès escompté et l'expérience s'est terminée en 1990. A l'endroit du départ, on voit encore la piste du GLT avec son unique rail central.
    Mais ici, pas question de ce suivre ce RAVEL dans son entièreté bien sur, mais juste sur environ 2 km avant d'entrée dans les bois et la première petite côte qui nous faisait arrivée sur les hauteurs de Rochefort (Grottes de Lorette). Juste le temps de traversé la route Wavreille-Rochefort et j'étais déjà arrivé derrière les vestiges du château des Comtes de Rochefort. Un petit entier en singeltrack, assez technique se présentait aux vététistes (voir photo ci-dessous). Quel bonheur de retrouver de tels chemins !!!!

    HPIM5639


    De retour sur un chemin plus large, la première grosse côte se présentait à nous. Avec pas trop de pourcentage mais assez longue et malgré la neige peut épaisse, celle-ci nous freinait tout de même un peu. Au sommet, le circuit nous faisait rapprocher de Han-Sur-Lesse. Une descente rectiligne avec assez bien de pourcentage nous faisait arrivée sur une magnifique petit sentier sinueux en forêt mais le long d'un champs, un vrai régal. De retour sur une petite route toute blanche (la rue des Grottes et puis la rue de la Fontaine Saint-Martin; nous étions à l'entrée de Han S/Lesse), celle-ci, après 1 bon km de plat, nous amenait devant la 2e grosse côte du parcours. Avec des pourcentages plus difficiles, je me suis rendu compte que je n'étais plus habitué à de telles difficultés. Mais bon, je suis arrivé quand-même sans soucis au sommet mais sans pouvoir garder un rythme soutenu.

    Arrivé sur les hauteurs de Wavreille, je loupe une flèche et je descends vers le village 250 m avant de faire demi-tour et remonter pour retrouver le bon chemin. Un peu plus loin, c'était le ravitaillement. Je m'éternise pas trop et continue ma sortie. A partir de là, il y avait moins de forêt et donc plus de vent qui était encore assez fort ce samedi. 2 belles descentes nous faisaient arriver à Forrières. Ensuite, 3-4 km de plat pour arriver à Ambly pour une nouvelle côte. Mais sans rien comprendre, je vois un panneau "reste plus que 5 km" alors que je n'avais fait que 28 km ! En fait, j'ai raté la bifurcation du 45 km juste après le ravito. Rien n'était indiqué car un idiot avait enlever les panneaux et puis au sol, il y avait de la neige. En fait, beaucoup de vététistes feront cette erreur avant que l'organisateur sois au courant et vienne rectifier ce manquement.

    Après cette côte d'Ambly, une belle descente en forêt me faisait revenir au-dessus de l'école pour le retour au point de départ. J'étais venu pour faire 45 km de VTT et pour rouler 3 heures. J'ai décidé de suite de repartir sur le 28 km que je couperai à hauteur de Forrières pour un retour sur route de 2 km.
    Même si je me sentais tout de même un peu fatigué, je voyais que j'avais beaucoup plus d'assurance que lors de mon début de rando. Mon allure était plus rapide en descente ou sur le plat mais sans doute plus lente en montée. Au ravito, je constate évidemment que l'organisateur avait corriger l'absence de flèches et panneaux pour la bifurcation. Arrivé à Forrières, après m'être encore un peu plus lâché dans les 2 descentes qui précédaient l'arrivée dans le village, j'ai tourné à gauche pour reprendre la route direction Jemelle.

    Au final, j'aurai fait 3h00'51" de VTT pour une distance de 55,91 km. (18,5 km/h) 1h46'31" pour le circuit de 31,87 km (17,9 km/h) et 1h14'20" pour les 24,04 km suivant (19,4 km/h). Finalement, je ne regrette même pas le fait de n'avoir pas pu faire la boucle des 45 km tant je me suis ces 3h de vtt m'ont fait du bien.

  • rando vtt de Sainte-Marie S/Semois

    Dimanche matin, n'ayant pas su ou voulu me lever plus tôt pour me rendre à Seraing où se déroulait une randonnée VTT sans NEIGE, je me suis rando à celle qui était organisée à côté de chez moi, à Sainte-Marie Sur/Semois. Organisée par "les Cyclos de la Gaume", ceux-ci ne présenteront finalement qu'un seul parcours long de ... 25 km ! Avec un si petit parcours, je m'attendais au moins à un parcours plus ou moins praticable (traçage en jeep pour avoir une trace par exemple).

    bv000038Je suis parti de chez moi vers 9h30 en vélo. Après 5', je croise mon voisin, Olivier, qui me dit que c'est totalement impraticable. Mais bon, j'étais debout et sur le vélo, il aurait fallu beaucoup maintenant pour faire demi-tour ! Je m'inscris en vitesse (2,5 eur) et en sortant, je vois 2 autres voisins (Luc et Fred , du BC La Rulles bien sur) qui me disent qu'ils ont préféré arrêter les frais car ce n'était que du pousse vélo ! Enfin, je démarre tout de même car la motivation est plus que présente.

    Les premières chemins empruntés sont évidemment enneigés mais, avec un peu de force et d'équilibre, tout à fait réalisable. Mais voilà, après même pas 4 km, on entrait dans les bois (le bois dit haut des minières) et à partir de là, plus possible de rouler. Aucune trace n'avait été réalisé par un véhicule ! On roulait, enfin on marchait sur 10-15 cm de neige fondante. Je tentais bien de remonter de temps en temps, mais c'était galère. Cela à durer quasi 2,5 km. Le temps de traverser la route Croix-Rouge Bellefontaine et retour dans les bois avec des chemins tous aussi difficiles. Après 1,5 km, retour de nouveau sur la route à hauteur de la route qui va à Saint-Marie S/S.

    Je crois bien qu'à partir de là, beaucoup de vététistes ont abandonné l'idée de continuer et on fait de la route. C'était pas vraiment la bonne solution car à partir de là, il était vraiment possible de faire du VTT. On entrait de nouveau dans la forêt (non loin des ruines du château Renaud). Une descente nous faisait arriver sur la route Croix-Rouge - Meix. Nous remontions cette route pour traverser la N87 (Etalle-Virton) afin de monter sur les hauteurs de Rabais via l'ancienne route qui allait à Virton (enfin je crois).

    Au sommet, nous tournions à gauche pour 3 km de gros chemin plat tout à fait praticable. Une petite descente glissante et amusante (petite photo de gauche) nous faisait arriver au ravitaillement (grande photo).



    bv000013bv000037

    Le temps de saluer les courageuses personnes au ravito même s'il ne faisait finalement pas trop froid et, j'étais déjà reparti (petite photo de gauche). Encore une petite portion de pousse-vélo avant de tomber sur la piste cyclable. Par la route, nous descendions sur le site archéologique de Montauban-Buzenol. Là, nous empruntions un chemin en montée bien connu pour les gens de la région pour atteindre le "site haut". Un long faux-plat montant nous faisait arriver dans le village de Buzenol. Un chemin de campagne et puis un forestier nous faisaient revenir sur la N87 mais à l'entrée d'Etalle. Nous la traversions pour la dernière poussette de vélo du jour, derrière Fratin. Arrivé dans ce village, le retour se faisait par la route.

    Même s'il est vrai que j'ai mi le temps pour boucler ces 25 km (1h43' soit du 14,3 de moy.), je suis resté sur ma fin car je voulais encore rouler. Juste le temps d'aller saluer Laïos à la buvette et j'étais reparti pour 1 h de VTT (sur route principalement). Même si je pense que cette rando ne sera sans doute pas gravée dans le panthéon des plus belles randos, je m'y suis tout de même amusé, je regrette simplement qu'il n'avait pas une plus grande distance.

    Photos de la randonnée sur le site des "Cyclos de la Gaume"

  • Nut's Night Run Bastogne

    Après m'être entraîné sur route sur le temps de midi (2h30), ce samedi, avec un peu de travail spécifique réalisé difficilement, j'ai pris la direction de Bastogne, en début de soirée ou fin de journée (c'est selon), pour participer à la 1ère édition du "Nut's Night Run", jogging nocturne organisé par la Jeune Chambre. 2 distances étaient proposées : un 6 km (1 boucle) ou un 12 km (2 boucles).


    P1030038
    La parcours débutait, durant un bon km, en légère montée dans des quartiers que les touristes d'un jour fréquentent quasi jamais, sauf peut-être pour se garer ! lol Ensuite, 2 petites descentes enneigées (dont la dernière est située juste à côté de la carrière), nous faisaient arriver sur le "Chemin des Roches", pour passer derrière le complexe sportif. (km 2)

    Nous passions sous la "Porte de Trêves" et quelques escaliers nous faisaient arriver sur la "place Saint-Pierre" que nous traversions, direction le rond point dédié à Liège-Bastoge-Liège et la piste cyclable. A partir de là, c'était 1 km de ligne droite mais ... sur la neige épaisse et molle. Arrivé à la gare de "Bastogne-Sud" (km 3,6), nous prenions un petit chemin (enneigé bien sur) pour traverser la "rue de Marche" et s'élancer dans "la rue des Remparts" (km 4) en faux-plat descendant.

    Arrivé ensuite sur la grand rue de Bastogne (Rue du Vivier), que nous remontions via les trottoirs jusqu'au restaurant "Wagon Léo", mondialement connu ! Une petite descente nous faisait entrer dans le parc Elisabeth (km 5) où nous attendait un chemin à la limite du praticable car beaucoup de neige bien liquide. Retour à hauteur de la "rue sur les Bords d'Eau" mais en contre-sens que le départ, pour l'arrivée. Annoncé à 6,... km, le parcours ne faisait en fait que 5,55 km (donc environ 11 km pour le grand).

    P1030040
    Le départ et l'arrivée se faisaient devant le terrain de football du "Léo" de Bastogne.

    P1030041
    Assez bien du monde présent (plus de 200 coureurs), ce qui a même surpris les organisateurs ! C'est ainsi que j'ai pu croiser des cyclistes (Mathieu Louis ou Benoît Gigot entre autre), des footballeurs (l'équipe de Habay-la-Vieille presque au complet), un ancien de classe de Virton (David Lemaire) et aussi bien sur des habitués des allures libres à pied comme Vincent Guebs ou Olivier Heyden qui courrait à domicile.

    Dès le signal du départ, je vais me placer en tête à côté de Vincent Guebs. Mais bon, je vais pouvoir tenir son rythme à peine 150 m et après 350 m, je suis déjà passé en 8e position (toutes distances confondues). Je tente de rester en contact avec le petit groupe mais j'ai un peu de mal. Je vais même perdre du temps dans les 2 descentes car j'avais un peu peur pour mon genou et je ne les ai pas descendu très vite.

    No 101ddd 259
    Un peu après "la Porte de Trêve" et les escaliers (photo), je vais passer en 7e position juste avant la piste cyclable. Je pensais être capable de revenir vers l'avant mais impossible d'allonger car il n' y avait que de la neige. J'ai du attendre le faux-plat descendant (rue des Ramparts), pour pouvoir enfin augmenter mon allure. Avant de remonter la rue du Vivier (Grand Rue), j'étais passé en 5e position.

    GetAttachment.aspxP1030049P1030050
    Photo de gauche : ravitaillement après les escaliers tenus par Jules (grand supporter des Rouchhh) et Etienne ! (fils et mari de ma cousine Béné ! lol)

    Dans la remontée de la grand rue via le trottoir (photo du centre), je vais passer en 4e position en doublant Olivier H (610). Je vais même revenir, à l'entrée du parc, sur les talons du 3e, le second étant 20 m devant. J'étais encore assez bien et j'étais prêt à lancer le sprint au début de la "rue sur les Bords d'Eau" mais, je constate que ces 2 coureurs repartaient pour un tour car ils faisaient la grande distance. dyn006_original_60_100_gif__8483023663dd3f5f3fe04e68b1d76b1b

    Je vais donc terminer sans trop forcer (photo de droite) pour boucler ces 5,5 km en 22'24", soit à du 14,7 km/h (Avec les parties enneigées, la vitesse moyenne a été faussée un peu). Je termine finalement en seconde position, à environ 1' du vainqueur, Vincent Guebs. Olivier Heyden terminera 3e, comme il y a un mois, à Bertrix.

    Merci à Jonathan et Fany pour les photos ! Bientôt les classements