• Retour sur l'Eneco Tour ...

    eneco... et plus précisément sur la 4e étape qui se déroulait le samedi 22 août, entre Hasselt et ... Libramont ! Avant d'aller voir l'étape du Tour d'Espagne ce mardi qui se termine à Liège, je voulais revenir sur cet Eneco Tour car je suis allé voir les coureurs à 2 endroits, sur le final de cette étape. Voici donc quelques prises ... au hasard lol et ce, un peu avant le village de Bras et dans la dernière côte, à 3 km de l'arrivée !

    HPIM5474
    Juste avant Bras, plusieurs petits groupes s'étaient formés. Ici un groupe de 5 tente de partir avec notamment Michael Rogers (Team Colombia - Hight Road) et Nick Nuyens (Rabobank)

    HPIM5475
    Beaucoup d'hésitation à entamer la poursuite avec les Caisses d'Epargne et les Astana à l'avant-poste.

    HPIM5476
    Deux coureurs de Topsport Vlaanderen - Mercator tentent de boucher le trou.

    HPIM5477
    Les Garmin - Slipstream travaillent pour Tyler Farrar, leader à ce moment du Tour.

    HPIM5479
    Dans la dernière côte du parcours, à 3 km de l'arrivée, Edvald Boasson Hagen (Team Columbia - High Road) est emmené par un de ses coéquipiers. Il terminera second de cette étape à quelques centimètres de Tyler Farrar. Mais Boasson Hagen prendra le maillot de leader (maillot blanc), le lendemain en terminant second dans un petit groupe où figurait Maxime Monfort. Il tua tout suspens en remportant d'abord l'avant-dernière étape au sprint et le CLM lors de l'ultime étape.

    HPIM5480
    Juste derrière le japonais Yukiya Arashiro (Bbox Bouygues Telecom), Maxime Monfort (Team Columbia - High Road) qui aura magnifiquement travaillé durant ce tour et contribué à la victoire de Edvald Boasson Hagen. Il terminera tout de même à une superbe 5e place au classement général final.

  • Course sur route à Meix-Dvt-Virton

    Ce mardi 25 août, après moultes hésitations, je me suis rendu à la 30e épreuve du challenge Ardenne-Gaume route qui se déroulait à Meix-devant-Virton. Au programme, 3 tours de 21 km (63 km).

    dyn007_original_320_70_jpeg__23db0dd5cc21412d544a9d2a2bcdbe1c

    Si à Chantemelle j'ai eu le plaisir de revoir Vincent Damoiseau qui avait laissé ses baskets au placard pour enfourcher un vtt, ce mardi, j'ai revu avec grand plaisir Sylvain Habran qui revient tout doucement au vélo après une longue période consacrée ... à la construction de sa maison. Vincent était bien sûr de la partie, une de raisons de ma présence ce jour-là puisque je lui avais dit que j'y serai.

    C'est sur le coup de 18h30 que les 56 coureurs de ma catégorie (Amateurs + Masters A) se sont élancés pour cette course. Parmi eux, une grosse délégation du CC Chevigny (11 coureurs !). Le rythme va être de suite très rapide mais je me sens très bien et c'est moi qui ramène le peloton sur des échappés après la première ascension. Dans ce premier tour, je vais même tenter de sortir à plusieurs reprises, mais sans réussite. Dans le second tour, et sans explication, j'ai commencé à avoir une crampe au mollet droit mais ... en descente, quand les jambes tournaient vite. Je suis donc resté dans les roues à ce tour-là, en m'étirant le mieux possible, en buvant et en m'alimentant correctement. C'est dans ce deuxième, à la relance de la 2e grosse difficulté, que 7 coureurs vont pouvoir s'enfuir vers l'avant.

    Dans le 3e et dernier tour, je vais retrouver un peu des couleurs, surtout vers la fin où je vais tenter, à plusieurs reprises, de faire revenir mon peloton sur les fuyards. On va finir finalement dans leurs roues et donc dans le même temps. Pour ma part, un peu émoussé de mes poursuites sur la fin, je n'ai pas pu sprinter correctement et je terminerai en 20e position. On va accomplir ces 63 km en 1h31', soit à du 41,2 km/h, sans doute une de mes courses les plus rapides.

    Après cette jolie balade, j'ai passé un très bon moment au ... bar lol avec Vincent, Sylvain et Youri L. qui était aussi présent mais que je n'ai vu ... qu'après la course.

    dyn003_original_720_480_jpeg_2618983_a24ea3a2a6f41c6f8454cbf0395f37a2
    Pas facile de revenir sur une course sur route après une période aussi longue sans compétition, n'est-ce pas Sylvain ? lol

    Classements

  • VAL de Chantemelle

    VAL-Logo.JPGCe dimanche 23 août, je me suis rendu à Chantemelle pour participer à la manche du V.A.L. Comme d'habitude, je m'inscris sur le VAL Rouge (30 km), c'était ma 8e course. encore une et j'aurai assez de courses pour le classement général. La météo est très agréable et le circuit devait être bien sec, une belle sortie VTT devait donc se dessiner ce matin-là.

    Dès le signal du départ, Dimitri Odeur va prendre la tête comme à la belle époque où il faisait de la compétition et emmené durant 400 m, un train très rapide. Je suis juste derrière lui. Dès l'entrée dans les bois, je passe devant et étire tout le peloton. Je ne demande à personne de passer pour dicter mon rythme. Au fil des km, nous ne sommes plus que 6 . Les premières bosses et descentes arrivant, on va perdre  Philippe D. Je me sens vraiment facile et j'accélère de temps sèchement pour faire mal à tous. Nous ne sommes plus que 4.
    Dans une descente rapide, alors que j'étais en seconde position, j'ai dû ralentir un peu pour éviter un randonneur qui avait changé brusquement de trajectoire. Evidemment, en bas, j' avais perdu 20 m. Comme on était arrivé sur la route, je me suis écarté pour laisser travailler les 2 autres. Je me place dernier et 50 m plus loin, je commence à me faire insulter comme du poisson pourri par Steve G. Toujours pas compris la raison .. ! ??? Au sommet de la côte de route, on était tous ensemble. Le râleur du jour a de suite attaqué et les 2 autres ont suivi. Moi, comme je n'avais pas le droit de le faire d'après lui (VAL rouge), je suis resté à distance mais de toute façon, je suis revenu au train. Heureusement, la bifurcation des 2 distances se présentait et j'ai pu enfin rouler dans le calme ! lol

    Je vais terminer sans pression évidemment ce parcours car je pensais bien à avoir fait les écarts au début du chrono. Je vais accomplir ces 29 km en 1h10'30", soit à environ 24,7 km/h. Avec ce qui s'est passé durant la course, je n'avais même plus envie de décrasser. Je fais du vélo pour m'amuser et pas pour me faire critiquer d'autant plus qu'il a continué à râler après la course en disant à tout le monde, derrière mon dos bien sûr, que je l'avais ... bouchonné ! Je sais que je suis fort mais bouchonner quelqu'un alors que je suis dans sa roue et sur une route où deux semi-remorques peuvent passer ensemble, là je suis très fort ! Je ne parlerai plus de cette affaire, mais je trouve ça .. malheureux et très dommageable !

    Du coup, pas de course sur route l'après-midi, pas trop la tête à ça ! Pour la petite histoire, je termine devant mon coéquipier du BC Rulles Denis Lotteau et Benedicte Therer ! Gilles terminera pour sa part à la 4e place ! (et non, c'est pas mon frère qui est 4e ! :-) Sur le 45 km, la victoire s'est joué au sprint et c'est le jeune Yohan G. (qui sortait du Tour de France VTT) qui l'emporte. Journée à oublier au plus vite ...



    Classements
  • Le Beau Vélo de Ravel à Durbuy

    ravel


    HPIM5462Ce samedi 22 août, je me suis rendu avec Fany à Durbuy pour participer à une nouvelle étape du Beau Vélo de Ravel.

    Arrivées sur le site vers 11h15, nous avons d'abord fait le tour des stands présents et puis nous avons été prendre, comme à l'habitué, notre petit déjeuner offert à tous les participants.

    Sur le coup de 11h50', après avoir écouter BLA-BLA chanter "la soupe aux oignons" lol, nous étions parti pour accomplir ces 32 km qui vont s'avérer être, sans aucun doute, un des plus beaux parcours de l'on ai fait lors d'un Ravel.



    HPIM5463
    Le site du départ, au pied su château de Durbuy, le long de l'Ourthe, à côté du parc des Topières.

    Après être sorti de Durbuy en passant devant "Durbuy Adventure", nous avons pris une route qui nous a amené à Petit-Han. Après avoir traversé la N86 (route Hotton-Barvaux), nous sommes passé non loin de Biron sur une petite route en forme de montagnes russes. Un epu avant Oppagne, nous avons tourné à gauche pour arriver au site du "Dolmen d'Oppagne" ...

    HPIM5465HPIM5464
    Le Dolmen d'Oppagne

    Pour rappel : le terme "dolmen" a été constitué des mots bretons "dol" (table) et "men" (pierre) par les archéologues celtisants du 19e siècle. Ce nom générique définit toutes les sépultures mégalithiques. Ces monuments funéraires sont recouverts soit d'un tumulus de terre cerné de blocs ou de parements de pierre, soit d'un cairn (recouvrement de pierres)....

    HPIM5466
    Un peu plus loin, se dressait le "Dolmen de Wéris"

    HPIM5467
    Vers le km 15, nous sommes entrés dans Wéris, très joli village d'ailleurs, pour le ravitaillement.

    Ensuite, nous avons repris la direction de l'Ourthe via le Domaine de Hottemme (Lien), pour arriver à Bomal-sur-Ourthe. Là, nous avons pris le Ravel qui longe l'Ourthe pour passer d'abord à Barvaux et son Labyrintus, et enfin pour revenir à Durbuy. S'il y avait beaucoup de monde à vélo ce jour-là, en kayak, c'était pas mal non plus. Le petit repas bien mérité sur une terrasse à Durbuy, fut la bougie sur le gâteau de cette très belle promenade en vélo. La semaine prochaine, le Ravel fera arrêt à Arlon ! C'est à côté de chez moi mais je ne pourrai y participer car je participerai au RBKC challenge à La Roche, avec Geoffray.


    Petite vidéo de cette journée

  • photos d' Achouffe

    P1020650.JPG

    P1020677.JPG

    P1020722.JPG

  • Coupe de Wallonie VTT à Herbeumont

    Ce samedi 15 août, je suis allé participer à la 5e manche de la coupe de Wallonie qui se déroulait non loin de chez moi, à Herbeumont. Ce n'est que ma seconde course du challenge car je ne m'étais pas fixé comme objectif de le remporter ou du moins, d'y figurer correctement au final. C'est sous une météo estivale que je m'y suis rendu assez tôt (course à 16h), surtout pour tester l'installation de mes nouveaux pneus en no-tube.

    Le parcours avait été annoncé très physique et ... c'était plus que le cas ! Long de 3 km, il n'y avait absolument rien de plat. Circuit très peu à mon goût, trop exigeant et qui ne devait normalement pas me convenir. Mais voilà, les courses deviennent rares et j'étais motivé à participer à cette course relevée suite à mon échec au championnat de Belgique. Au départ, 16 Masters 1 avec les meilleurs wallons présents (sauf le champion en titre évidemment) et de très bons coureurs néerlandophones tels que B.Pattyn (5e à Malmédy), Philip Thijs (6e à Malmédy) ou encore Aaron Debeyne qui réalise régulièrement de très bonnes courses. Un joli plateau donc ....

    En seconde ligne, je vais prendre un départ calme et me positionner en 7e position après la côte de départ, dans un champs. Le circuit étant très lent, il était difficile de doubler et faire des écarts si bien que j'ai dû attendre la fin du start-loop pour passer en 4e position. Après mon premier grand tour, j'ai passé Philippe Thijs et suis revenu sur le second, Aaron Debeyne. Devant, B. Pattyn était déjà parti et me prenais environ 20" au tour. Jusqu'à mon dernier tour, A. Debeyne va rouler derrière moi à environ 15" max. revenant parfois dans ma roue mais je ne lui ai jamais laissé le loisir d'y rester.

    Au début de mon dernier tour, je vais faire le forcing et très vite, je vais lui prendre environ 30". Il ne me restait plus qu'à gérer cette avance mais voilà ... dans la dernière descente un peu technique, j'ai perdu de l'air dans mon pneu avant ! Comme il m'en restait, j'ai descendu calmement pour effectuer la dernière côte sans trop de soucis. Mais en entrant de nouveau dans les derniers singeltracks sinueux, je perdais beaucoup de temps et dans un virage, j'ai perdu l'air qu'il me restait. Impossible de continuer et pourtant, j'étais à 350 m de l'arrivée. Je m'arrête, prends ma bombe de CO2, perds assez de temps à dévisser la valve (avec des gants, pas évident ! Malin va ! lol) et avant même de regonfler, je vois A. Debeyne qui me passe. Je gonfle très vite mon pneu et remonte tout de suite sur le vélo pour me mettre dans sa roue. Evidemment, je n'avais pas mis assez d'air et c'était assez délicat mais arrivé dans la petite côte en prairie où, au sommet, était jugée l'arrivée, je l'ai passé facilement pour terminer finalement second de cette course.

    Un effort de 1h16'26" pour seulement ... 15,67 km soit, du 12,3 km/h ! On a du battre les records de lenteur dans une course sur terrain sec ! lol Une course pas trop longue aussi en temps mais avec la chaleur et le parcours très exigeant, c'était pas plus mal ainsi.
    Prochaines courses : VAL VTT de Chantemelle et course sur route à Bellefontaine.



    HPIM5461
    Podium Elites avec Gauthier, second ! Quelle bête mais quel poseur ! lol

    Classements
  • Course sur route à Gouvy

    Ce mercredi avait lieu à Gouvy une manche du challenge de l'Entente Cyclisme Wallonne qui faisait office aussi de manche du challenge Ardenne-Gaume.

    dyn010_original_320_70_jpeg_2618983_522cdc4e7418255908126c06ec3a2902


    La course ayant lieu à 18h30, c'est avec Vincent, à partir de Martelange, que je suis parti là-bas pour arriver vers 17h15. Le temps de nous inscrire et de nous équiper, nous étions partis pour reconnaître ce parcours d'un peu plus de 16 km que nous allions devoir faire 5 fois. Le parcours est une succession de montées et descentes mais pas trop difficile.

    De Gouvy (devant la gare), nous prenions la route d'Houffalize. Ensuite, nous virions à droite direction Halconreux et ensuite Courtil avec un magnifique zig-zag dans le village. Nous prenions la rue de Bovigny pour descendre et prendre à droite la N68. Là, un long faux plat montant de plus de 4 km nous attendait avant de prendre de nouveau à droite où une côte de 800 m et une route avec vent de face nous faisait revenir à Gouvy par la N 827 (rue de Beho). Un très joli parcours malgré le mauvais état des routes.

    IMG_4322.JPG
    Petit concours sans prix : où suis-je ? lol Pour vous aider, je rappelle que je n'ai plus de casque ... rouge !


    C'est sur le coup de 18h30 que nous sommes partis (67 partants sans ma catégorie Amateurs-Masters A) et sous de gros nuages bien noirs qui heureusement, n'ont amené aucune pluie. Mais dès les premiers km, tout le monde va se faire piéger par une sortie de 15 coureurs que personne ne verra plus jamais jusqu'à l'arrivée ! Moi, je reste bien au chaud dans le peloton durant le premier tour en tentant de trouver les bonnes trajectoires sur certaines portions de route délicates. Dans le second tour, j'ai voulu me tester et j'ai tenté de partir sur un bon km. M'étant mis dans le rouge trop vite, je me suis retrouvé vite dernier du peloton et j'ai même peiné pour y rester si bien que j'avais perdu 20 m sur le coureur qui me précédait à l'entame du long faux-plat montant et j'ai dû faire de nouveau un gros effort pour revenir car le rythme était très élevé (45-50 km/h). Par la suite, je n'ai plus fait cette erreur et je suis revenu me placer en milieu de groupe et même aux avants-postes.

    IMG_4330.JPG


    A partir du troisième tour, sentant bien qu'un retour sur le groupe de tête devenait impossible, le déroulement de la course au sein du peloton est devenu un peu n'importe quoi, aucune organisation. Dans le 4e tour, 2 fois 5 hommes vont savoir s'extraire du groupe sans que celui-ci ne réagisse. Dans le dernier tour, je me suis retrouvé étrangement aux avant-postes et j'ai tenté de relancer le rythme du peloton mais c'était la désorganisation totale. Vers le 4e km de cette dernière boucle, voyant que personne ne roulait après une petite montée, j'ai laissé un trou de 30 m aux 3 coureurs qui étaient devant moi pour que cela bouge mais en me retournant, j'ai vu que j'avais moi-même pris 15 m sur le peloton. Je n'ai pas réfléchi et j'ai tout de suite lancé la poursuite à bloc. Je voyais que le peloton ne réagissait pas du tout, c'était peut-être un bon coup. J'ai quand même mis presque 2 km pour faire la jonction sur les 3 coureurs que j'avais laissé partir.

    Arrivés sur le long faux-plat, nous roulions très fort car le peloton avait enfin mis les chevaux en route. En tournant à droite sur la N827, nous sommes même revenus sur 2 coureurs échappés 2-3 km avant nous. Nous nous sommes très bien relayés si bien que le peloton, même lancé à vive allure, n'a jamais pu revenir sur nous. Je raterai un peu mon sprint mais je terminerai finalement cette course de 81,49 km à la 27e place dans un temps de 2h00'35" (40,5 km/h). Vincent terminera pour sa part dans le peloton à la 40e place après avoir évité de justesse une chute dans le dernier virage.

    J'ai vraiment apprécié ce parcours et cette course même aussi si bizarre qu'elle fut ! Prochaine course : coupe de Wallonie VTT à Herbeumont, samedi.
    Classements