• V.A.L. de Tillet

    dyn005_original_135_101_jpeg_2618983_f624502f79df38c308739d8d166708ed121px-Sainte-Ode_Luxembourg_Belgium_MapLa 9e manche du V.A.L. (la 4e pour moi) se déroulait se dimanche dans le petit village de Tillet, dans la commune de Sainte-Ode.
    C'est pas une région que je connais très bien. J'avais bien participé à l'allure libre de Lavacherie cette année (même commune) et je voyais plus ou moins ce qu'il pouvait m'attendre avec les vallées de l'Ourthe et du Laval.

    Je suis arrivé à Tillet avec Fany (qui est venu faire le petit parcours mais amélioré = 22 km) vers 8h20. J'ai traîné comme d'habitude et en voulant monter sur mon vtt, il y avait un craquement énorme qui venait du pédalier. Avec l'aide de Geoffray (Le M3 team était de nouveau au grand complet), on a essayé de resserrer, mais rien ne changeait. En fait, le craquement va disparaître après quelques km ! ????

    C'est donc de nouveau sans échauffement que je me rends sur la ligne de départ. Dès le départ, je me place en 6-7e position et puis je reviens sur 3 coureurs qui avaient pris quelques mètres : Ph. Delie, Th. Baisir (??? qui avait évidemment pris un autre nom) et enfin mon pote de Vireux, Gautier Bourguin qui avait fait le long déplacement de France. Derrière nous, à une centaine de mètres et comme à leurs habitudes, Yannick et Geoffray (30km) cravachent pour rentrer car ils ont de nouveau pas su accrocher dès le début. Je reste bien derrière mon petit peloton, tranquille. Le temps de dépasser Fany dans une petite côte sur route et de l'encourager, et c'est une première grosse difficulté qui s'est présentée à nous. Je vais prendre la tête pour donner un faux tempo pour espérer voir le retour de mes coéquipiers, mais ce ne fut pas le cas. Au sommet, Gautier me demande si je n'avais des clefs allen car son guidon était dévissé ! Malheureusement, je n'avais rien sur moi et il a du attendre des randonneurs pour réparer. A partir de là, les 2 autres ont commencé à pousser ... n'importe quoi ! Je dis à Delie que j'attendais le retour de Gautier et celui-ci à attaqué ! No comment !

    Je n'ai évidemment pas permis qu'ils partent et je suis revenu sur eux. Je me retournais pour voir si le "frenchi" ne rentrait pas, mais je ne le verrai qu'à l'arrivée ! :-) Devant moi, ça roulait n'importe comment mais j'étais pas mal et je les laissais faire leur show. Ils attaquaient à tour de rôle à bloc dans les côtes et à la relance, ils étaient cuits ! Il m'était donc facile de gérer. Arriver près de l'hôpital de Sainte-Ode, une nouvelle belle bosse était au programme. Th. Baisir va prendre 20 m. Delie me suit et au bas de la descente qui suivait, je vais le larguer. Je reviens sur Baisir et dans un faux-plat montant , je le laisse sur place. Je décide d'y aller seul. Mauvaise tactique !!!!!

    Même si sur très peu de temps, j'ai pris une belle avance, j'ai fait 2 erreurs de parcours ! Avec un fléchage qui depuis le début était plus que limite, je me suis retrouvé d'abord dans une descente à travers un domaine mais qui était tracé avec des points de chaux. J'en ai vu 1, puis 2 et puis plus rien ! Je me suis retrouvé sur une route et j'ai slalomé entre des enfants (domaines de vacances ?). Je perds facilement 45" à tourner en rond et retrouve quand-même le bon parcours.

    Mais bon, je ne sais pas si je suis toujours en tête ou pas. Je commence à rouler déconcentré et je fais des erreurs (si si !). Je fais une petite chute sans gravité et à 3 km de l'arrivée, je me trompe encore de parcours. Je prend sur chemin (le plus gros) vers ma gauche alors qu'il fallait tourner à droite. Normalement, il coupait le chemin à ne pas prendre avec une ligne de chaux, là, rien du tout ! Je roule sur un chemin de cailloux, j'arrive sur une route et là, je vois mon erreur, il n'a plus rien.

    Je dépasse des coureurs du chrono 30 km qui étaient aussi perdus et qui erraient dans un tout petit village. Ils me suivent et je demande à une personne le chemin pour rentrer à Tillet. En fait j'ai fait un détour de 3-4 km car en arrivant à Amberloup, je retrouve les flèches. Je termine en roue libre car je ne vois personne ni devant, ni derrière. Ph. Delie qui connaissait un peu le coin n'a pas fait d'erreur et remporte ce VAL 45 km accompagné de T. Baisir. Je termine 3e, Gautier 4e et Yannick 5e. Sur le court, Geoffray à remporter facilement la course car bizarrement , il est le seul à n'avoir fait aucune erreur de parcours !:-)

    C'est dommage de présenter un parcours vraiment fantastique (superbe région) avec un balisage aussi mauvais ! Enfin, c'était une première pour eux, ils ne peuvent que s'améliorer. Je reviendrai certainement par-là mais d'abord pour une rando plus cool pour pouvoir voir correctement le fléchage et le paysage. Je suis évidemment déçu du final mais je me suis tout de même très bien amusé et j'ai bien vu, dans mon attaque, que physiquement, je ne suis pas mal.
    Pour la course sur route que j'avais prévu de faire cet après-midi, j'ai fait l'impasse non pas que je n'avais plus les jambes, mais j'avais oublié (merci Vincent) que c'était les championnats nationaux Pro sur route ce dimanche ! J'ai donc préféré faire TV et lavage vtt !

    Bientôt les résultats

  • Allure Libre de Neufchâteau

    dyn007_original_200_100_gif_2618983_dda8dfb8926d733c96aa95776a4e2e48121px-Neufchâteau_Luxembourg_Belgium_MapCe vendredi, j'ai pris la direction de Neufchâteau pour la 9e manche du challenge des allures libres d'Ardennes (la 7e pour moi).

    2 parcours étaient proposés pour ces "Foulées du bois d'Ospau" : un 6 km et un 11,5 km. Cette course était organisé et tracé par LE coureur provincial, Jonathan Deckeyser en collaboration avec Natagora et Oxfam (deux associations qui œuvrent pour un développement durable), ainsi que le Centre Sportif du Lac et la Ville de Neufchâteau.

    home_logo_oxfamlogo1b


    copie de axel_vert_reduit


    A noter la présence d’Axel Zeebroek, le triathlète bertrigeois de renommée mondiale et qui représentera notre verte province aux Jeux Olympiques de Pékin.

    Ce vendredi, il donnera le départ, sera à l'arrivée et distribuera les différents trophées-lots lors de la remise des prix.

    Je suis vraiment content pour lui car cela fait maintenant 6 ans qui travaille comme un dingue pour réaliser son rêve, participer aux J.O. Il les a loupés de très peu en 2004 pour des critères très sévères mais il ne s'est pas découragé et à continué à croire en lui et cette année, c'est l'apothéose ! Je ne peux qu'être en admiration !!!!






    Sur la ligne de départ, il y a beaucoup plus de coureurs que d'habitude : 75 sur le court et 88 sur le long. La quantité mais aussi la qualité ! Sur le court, il y avait mon pote Jean-Marie D. que j'avais entraîné là-bas pour découvrir les allures libres d'Ardenne. Ajoutez à lui des coureurs très rapide comme Donovan Libois et Boris Rolin, et on peut dire qu'il m'était difficile d'envisager une victoire aujourd'hui.

    Sur le coup de 19h15, le départ a eu lieu et comme par hasard, la pluie tombe. Le rythme est de suite très élevé et je ne peux suivre les meilleurs que 400 m. Il est vrai aussi que j'ai couru en tout et pour tout 1x ce dernier mois ! Mais je ne suis pas mal tout de même si je me compare avec mes adversaires habituels. Je vais passer au km 2 en 6'53" sur un début parcours très plat autour du lac et un passage devant le moulin Klepper.

    lac


    Moulin neige 1panorama02


    Les choses sérieuses vont débuter qu'après le km 2,5. Je suis passé en 10e position scratch et 4e sur le court. Le parcours commence à monter mais avec peu de %. En fait, c'est plutôt un long faux-plat de 1,5 km qui nous attend. Je vais passer Dimitri Martinet (triathlète) mais celui-ci fait le 11 km. Mon allure n'est pas mauvaise car personne ne reviendra sur moi, mais je ressent un douleur à l'aine (côté gauche) et cela me gêne un peu.

    A la bifurcation des 2 distances, un peu après le km 4, je n'ai déjà plus en visu les coureurs de tête. Je suis trempé comme une soupe car il pleut toujours et en me retournant, je ne vois qu'un seul coureur à mes trousses à 20 m. Comme on est au sommet, le parcours redevient plat ou en léger faux-plat jusqu'au 5 km. Je vais en profiter pour accélérer un peu et prendre plus d'avance. Mais arrive une descente très raide et très glissante à cause de nombreuses pierres. Je connais bien ce chemin pour l'avoir non pas descendu, mais monté lors des compétitions VTT qui étaient organisées à Neufchâteau.

    Je ne prends donc aucun risque mais à mi-descente, j'entends le coureur qui était derrière moi, revenir dans mes talons. Je me lâche un peu et en arrivant en bas, j'accélère fort durant 200 m pour assurer la suite. Une derrière ascension (les marches du centre Adeps) et j'étais arrivé. et comme par hasard, encore, la plui avait arrêté de tomber ! Je fini bien cette course en 4e position (3e SH) en 22'43". Je suis content de moi mais quand je vois l'écart avec les 3 meilleurs, je ne vais pas sauter de joie ! D. Libois l'emporte au sprint en 20'16" devant B. Rolin pour 1 sec. Jean-Marie finira 3e en 20'51" mais 1er AH. Sur le long, c'est D. Fox qui gagne, devant le jeune triathlète N. Lacourt en pleine préparation pour les championnats de Belgique et en 3e position, un habitué de la Gaume, Vincent Guebs.

    La 3e mi-temps a encore été pénible avec Jean-Marie et c'est dans un drôle d'état que nous sommes reparti de là-bas ! On a le "malheur" de goûter à la bière de Oxfam : elle est forte et traître à mort !!!! Comme vous l'avez compris, j'ai passé une très belle soirée sportive arrosée ! Le parcours était vraiment magnifique. Seul bémol, cette douleur à l'aine ....

    Classements de Neufchâteau

  • City-trip New-York (12ème partie et dernière partie)

    Voilà, nous sommes le mardi 05 février et c'est notre dernier jour à New-York ! Nous devons prendre l'avion en début de soirée et comme aujourd'hui, c'est shooping, on a pris un peu plus temps pour se lever !

    Après le petit-déjeuner à l'hôtel, nous avons pris la direction, à pied, du quartier de Chelsea pour aller y voir "Madison Square" et "Union Square". La météo est meilleure qu'hier : il ne pleut plus mais le ciel est couvert.



    HPIM4356
    Nous sommes arrivés au S-E de Madison Square et en regardant vers le Sud, on a découvert le
    FLATIRON BUILDING ! En forme de fer à repasser (d'où son nom), il parait squelettique quand on se place dans l'axe du building, comme sur la photo ! Il mesure tout de même 87 m de haut et a été construit en 1902. Il épouse l'angle très aigu formé par le croisement de Broadway (à gauche) et de 5th Ave (à droite) et a été construit au début du XXe siècle dans le style Renaissance.

    HPIM4357
    Au pied de "Madison Square", sur la droite (photo), s'élève le "Met Live Tower". C'est un modèle de la campanile de Saint-Marc de Venise. Construit en 1909, il était à l'époque, le plus grand building du monde.

    HPIM4360
    Au milieu du carrefour, on se retourne et on a une impressionnante vue (vers le nord) sur l' Empire State Building.
    A gauche, c'est Broadway et à droite, la 5th Avenue.

    b-Madison-Square-Park-48d19bac3ed3
    Vue de "Madison Square" et du "Flatiron Building" à partir de l'Empire State Building.


    logoV-NYCNY-55077859_ID133456_guide_inclusionEn fait, on avait 2 magasins dans ce coin (Chelsea) où il était facile de dépenser : "Dave's New York (581 6th Ave, entre 16th et 17th St.). C'est le plus grand choix de jean's "Levi's" bon marché de tout NYC ! Nous avons acheté chacun 2 jeans car c'était presque 60 % moins chers que par chez nous ! En plus, un vendeur parlait le français !


    logo_paragon_bw2paragonsports

    L'autre magasin nous avais été trouvé par Vincent car c'était là qu'il avait trouvé des chaussures Mizuno très bons marchés : le "Paragon Sports". Ouvert en 1908, ce magasin de sport possède 3 étages. Outre les chaussures de Vincent, je me suis acheté un paire de "Vans" pour un petit retour vers le passé aux belles heures du BMX (en autres), ainsi que, naturellement, une ... gourde from NYC !




    Mon mal de dos étant déjà revenu, nous avons été prendre le repas du midi dans une de ces grandes épiceries buffet où l'on a composé nous-même notre repas et mangé au milieu de gens si différents les uns des l'autres mais qui étaient rassemblés en un même endroit, toute la magie de New-York !


    HPIM4363
    Quand nous étions à hauteur de "Union Square", nous avons vu et surtout entendu, les fameux camions de pompiers newyorkais de la FDNY (New York City Fire Department). Il sont descendus dans une station de métro, juste devant nous mais cela ressemblait plus à une fausse alerte !
    Le FDNY comprend 11 000 personnes. Pour rappel, le FDNY a été endeuillé par la mort de 343 de ses membres lors de l'effondrement des tours jumelles le 11 septembre 2001 ; ils ont à cette occasion été célébrés comme de véritables héros par les États-Unis (avec leurs collègues de la police, le New York Police Department — NYPD).

    HPIM4369
    Voiture de la New York Police Department, comme dans la série qui porte le même nom. (Je n'ai jamais accroché !) En 2007, il disposait de plus de 37 000 agents. Il est considéré comme le premier département de police moderne aux États-Unis ; lors de sa création au XIXe siècle, la police de New York prit pour modèle la police de Londres. Le NYPD a pour devise : courtoisie, professionalisme, respect. Leur devise est inscrite sur les portières arrière des voitures de police.

    HPIM4371
    Plus de 12 000 taxis sillonnent les rues de New York. Leur couleur jaune, devenue mondialement légendaire, est l'une des composantes de l'identité de la ville. L'origine de cette couleur remonte à 1915, année durant laquelle l'entrepreneur John D. Hertz fonde une société de gestion de parc de taxis, la Yellow Cab Company, qu'il implante dans les principales villes américaines, dont New York. John D. Hertz fait le choix du jaune pour ses taxis suite à la lecture d'une étude de l'Université de Chicago, avançant que cette couleur serait la plus visible de loin. Une loi votée en 1967 imposera à tous les medallion taxis, nom donné aux taxis agréés, une carrosserie de couleur jaune.


    co_macysLogo2HPIM4380Mon dos me faisant de plus en plus souffrir, il m'était impossible de marcher sans devoir m'asseoir tout les 200 m ! Nous avons pris la direction du magasin "Macy's" (puisque nous avions plus notre chambre), et plus précisément, son Starbucks Café que l'on connais bien maintenant ! Bien installés, nous avons pris tout notre temps. Après mettre fait frapper sur l'épaule (amicalement) par un New-Yorkais en voyant que j'avais la casquette des Giants (j'étais obligé de l'acheter !!), nous avons assisté à un rassemblement d'assez bien de monde, juste en bas du café.

    Après un petit temps, nous avons décidé de partir mais en regardant le panneau qui annonçait l'événement de la journée, nous sommes vite remontés au café, nous avons trouvés des fauteuils et avons attendu l'arrivée de .... RIHANNA !


    Vous savez : "Don't Stop the Music"


    En fait, elle devait venir pour une séance de dédicaces pour son tube "Umbrella" (parapluie). Des dizaines et des dizaines de gens ont achetés des parapluies (très laids d'ailleurs), juste pour pouvoir avoir une carte leur permettant de faire la file pour recevoir un autographe ! Nous, nous regardions cela assez amusés ! Et puis, des cris s'entendent, la voilà !!!!!

    HPIM438243814389
    Elle est passé 3" derrière la scène, le temps pour moi d'essayé d'immortaliser le moment derrière une vitre ! Je la connaissais que de nom mais même si c'est flou, je vous assure, ce jour-là, en vrai, elle était vraiment très belle et ..., une bombe en fait !!!


    Bon, on l'avais vu, c'était bien mais il était de temps de partir mais, nouvelle surprise ! En sortant du magasin, je me retourne et vois Fany entrain de tenir la porte à une femme suivi par son mari (je suppose) et là, TILT !
    Il me regarde bien, me suit un peu et me dit "Cédric, je peux faire une photo avec toi !". Avec une légère hésitation, j'ai accepté et on s'est fait tirer le portrait. Il m'a remercié et puis je suis parti. Même à New-York, on me reconnaît ! Ce gars, il m'a dit qu'il s'appelait : ERIC CANTONA (vous connaissez ???)

    HPIM4386
    Je pense qu'il était timide, il n'a pas osé sourire !


    Il faut quand-même le faire, je vais à New-York pour pouvoir marcher tranquillement incognito et quelqu'un me reconnaît ! Maintenant, vous pouvez relire l'histoire et vous changez les rôles !!!

    jfkMon dos me faisant souffrir (je ne le dirai plus, promis !) , on a préféré se rendre de suite (il était environ 16h), à l'aéroport international John-F.-Kennedy pour le retour en Belgique via Amsterdam. Nous avons donc pris le métro jusque la gare de Jamaica Station, ensuite, nous avons pris le Air Train JFK qui relie 24h/24 l'aéroport JFK au réseau ferroviaire régional. Si les contrôles sont très strictes et nombreux pour entrer dans les USA, pour y sortir, c'est tranquille de chez tranquille !

    Situé dans la partie sud-est du comté du Queens (on l'a traversé en métro mais il faisait malheureusement déjà noir), la baie Jamaica à 24 kilomètres de Manhattan.Sur 4 930 acres (20 km²) qui comprennent 880 acres (3.6 km²) dans la zone du terminal central (Central Terminal Area CTA). La construction de cet aéroport a commencé en avril 1942. Les premiers vols commerciaux ont eu lieu le 1er juillet 1948. Baptisé New York International Airport le 31 juillet 1948, il fut rebaptisé le 24 décembre 1963 sur demande du maire et du conseil municipal de New York. C'est le théâtre du film Le Terminal (bien que celui-ci fut filmé à l'aéroport Mirabel, à Montréal).

    HPIM4390
    Voilà, les meilleures choses ont une fin. C'est avec ce gros coucou que l'on va rejoindre le vieux continent. Mais bizarrement, au lieu de nous faire décoller, il va plutôt nous refaire descendre les pieds sur terre après ces 4 jours mémorables ! Après 4h d'attentes à Amsterdam, nous avons pris une correspondance pour Luxembourg. C'est exténué mais avec des milliers d'images en tête que nous avons rejoint notre petite maison dans notre petit village de notre petit pays !

    J'espère que vous avez pris du plaisir à lire ces 12 chapitres sur notre city-trip à New-York, une ville qu'il faut visiter au moins une fois dans sa vie ! Je vous conseille tout de même d'y aller minimum 1 semaine car si on a vu tout de même beaucoup de chose, c'est parce qu'on n'a jamais arrêté et c'est assez usant. De plus, on a vu que la face visible de l'iceberg, il y a tant de chose encore à voir et à faire ....

    Prochaine expédition ???? On partira début août quelque part mais on fera les bagages avant de savoir où on ira ! City-trip sans doute (2 villes) ou alors un super "last-minute". A la Toussaint, on va ... en Egypte direction Sharm El Sheikh ! (plongée, mer rouge, bus dans les ravins, avion qui s'écrase ...)

  • VTT ET DUATHLON À HABAY !

    dyn005_original_449_640_jpeg_2618983_0eb0b51cff99dd0c4a300ef34d67f0d0Comme annoncé voici peu, mon club du BC LA RULLES organisait ce samedi, en collaboration avec X-free, un duathlon Offroad et 2 courses VTT (30 et 45 km).

    Avant de parler de ma course (vtt 45 km), j'aimerais parler un peu de l'organisation dans son ensemble. Si le duathlon 3,5/19/3,5 a attiré 49 participants, ce qui est vraiment un bon chiffre pour une telle épreuve, en vtt par contre, seuls 27 bikers étaient présents. C'est vraiment très regrettable non pas parce qu'ils ont raté un très beau parcours et finalement tant pis pour eux, mais parce que je n'ai vu que quelques habitués du V.A.L. Beaucoup trop d'absences et une grosse carte rouge aussi au team "Overdose" d'Houffalize qui a brillé par son manque de bikers présents (3 !).

    Pour une première année et même si on a eu malheureusement des petits soucis de traçage et des erreurs de parcours, mais uniquement sur le parcours de la course à pied tracé pour l'après-midi que les organisateurs du Delhalle avaient eux-mêmes balisé, les gens ont été tout de même conquis par les circuits et la découverte de cette magnifique région.
    L'année prochaine, on remettra le couvert et on promet de corriger toutes les petites erreurs perçues pour en faire un événement qui sera sans faille et qui fera plaisir, je l'espère, a beaucoup plus de sportifs !

    Concernant ma course, je dirais : pouvais mieux faire si .... J'étais très motivé par l'événement car courir à 6 km de chez soi, c'est pas tous les jours. Mais le jeudi soir, en rentrant trempé d'avoir été tracer une partie du parcours, j'ai commencé à avoir l'estomac assez perturbé. Le lendemain, malgré le fait que je suis retourné à Habay durant 3h pour achever le traçage, j'étais complètement K.O. ! J'ai attrapé une sorte de gastro et je suis resté à jeun jusqu'au soir !!! Je me suis enfilé des médicaments toute la journée et le samedi matin, heureusement, j'étais apte à participer à l'épreuve mais j'avais laissé des plumes.

    Sur la ligne de départ, le Granville M3 team au grand complet (Yannick faisait comme moi le 45 km et Geoffray, le 30 km). Adversaires du jour : de nouveau PH. Delie et un brabaçon que je connais et apprécie beaucoup , Nicolas Casteels. Ce gars-là, il touche à tout avec réussite ! A noter qu'il va bientôt se lancer sur et ce, sans aucun doute, sa plus belle aventure sportive et humaine : faire le tour du monde en vélo ! Il partira avec 2 de ses amis début septembre de Bruxelles et compte revenir en automne 2009 ! Je vous ferai découvrir son site plus tard.

    Dès le départ, je me place bien et prends la tête de la course avant le premier singletrack. Après la 1ère descente, on est déjà plus que 2 : N. Casteels et moi. Mais 400m plus loin, PH. Delie fait l'effort et revient sur nous. Dans la première côte, alors que j'étais en tête, je fais une erreur de parcours (si, si !), et me retrouve 3e. Dans la descente suivante, Ph. Delie fait un "je ne sais quoi" mais comme c'était un singletrack, impossible de le passer. N. Casteels va prendre une trentaine de mètres. Je vais repasser devant Ph. Delie car celui-ci ne semble pas vouloir corriger son erreur mais je n'ai pas les jambes et seul, car je n'ai pas vraiment été aidé, j'étais voué à un poursuite sans fin.

    DSCN0639
    "La Dream Team" attend le start ! (photos X-free)


    Derrière nous, Geoffray et Yannick ont roulé tous les deux pour essayer de revenir mais sans réussite. De retour à Habay (piste d'athlétisme), pour effectuer notre 2e boucle (circuit des Forges de la Fôret d'Anlier), Fany qui était entourée d'un fan-club du M3 team (Maxence et Amélien !) m'annonce que j'avais 1'30" de retard. Mais bon, cela faisait 1h que j'essayais seul de revenir et il fallait que j'en garde un peu. J'ai roulé un peu à l'économie dans cette boucle (mais toujours devant) pour pouvoir tout donner sur la fin. J'ai attaqué en fait en sortant du parc du Châtelet pour prendre 10 m d'avance avant l'entame des escaliers. Là, je vais lui prendre quelques mètres qu'il n'a jamais su combler sur les derniers 400 m. Je termine ces 45 km en 1h43' (26,2 km/h !)

    2e avec la journée que j'ai passé vendredi, finalement, c'est pas si mal ! Yannick va terminer à une belle 4e place et ainsi, nous nous plaçons idéalement pour le classement du X-Free VTT Trophy. Dans la course du 30 km, 2ème victoire en 6 jours pour Geoffray qui a écrasé la course !

    Le duathlon offroad a été remporté par un athlète qui ne cesse de gagner partout où il va ces derniers temps, il s'agit de Thorsten Langer. Chez les dames, c'est la sympathique Agathe Klein qui a remporté la victoire. Elle a eu la gentillesse de faire le déplacement de France jusqu'à Habay avec son frère Samuel (10e) et de son "chouchou" Benoît (23e) qui a terminé ce duathlon dans un meilleur état qu'à Hollenfels ! :-)
    L'après-midi, Yannick et moi avons ouvert la course du challenge Delhalle (course à pied de 19 km) où on a peu voir la victoire de Christian NEMETH en 1h03'28" chez les hommes et de Claire LEROUX en 1h22'22" chez les dames.

    Voici quelques photos provenant du blog de Yannick (voir "autres blogs)

    dyn004_original_572_428_pjpeg_2621482_bfb12f258ad9226245eb3fe0a99aa3a8La dernière côte derrière l'église et située juste après les escaliers. Un enfer pour les bikers et les joggeurs !


    dyn004_original_428_572_pjpeg_2621482_212c2003dd3a8b57df28962c4cddccf9
    Moi-même dans cette côte lors de mon sprint. J'ai même pas l'air de souffrir ! :-)

    dyn004_original_572_428_pjpeg_2621482_8d0c5822c497cb80deee2e23ea12806d
    Mes 2 compères du "Granville M3 team" à l'arrivée : Geoffray et Yannick. Au centre, Amélien qui voudrait dire quelque chose ....

    DSCN0693
    LES MACHINES

  • V.A.L. de Strainchamps

    dyn004_original_135_101_jpeg_2621482_5188913c9535412bdaf84fb2deb55af3Afin de préparer au mieux la course VTT d' Habay de ce samedi prochain, j'ai participé ce dimanche à la 8e manche du challenge du V.A.L. qui se déroulait à Strainchamps (entre Bastogne et Martelange).

    L'année dernière, j'avais déjà roulé là-bas, mais sur le 30 km. Cette année, je roule sur le 45 km car le niveau y est un plus élevé et c'est toujours une bagarre pour être devant, ce qui m'est plus utile pour les courses à venir.

    1794288558_small_1Le départ a été donné non pas à Strainchamps mais à l'entrée de Hotte. Après une longue côte sur route et sur des sentiers, on s'est retrouvé à Fauvillers. J'étais devant avec 3 "Over dose". J'ai calmé le rythme pour attendre Yannick et Geoffray qui n'étaient pas loin. Résultat : 3-3 ! Mais au fil des km, on était plus que 3 : Ph. Delie, J. Dasnois (Jérôme Dambly pour le V.A.L.) et moi.

    Mais vers les 1h20 de course, j'ai pris 20 m "en facteur" et je suis parti. Ils revenaient un peu sur moi dans les côtes mais à la relance, je creusais les écarts.

    Mais à un carrefour sur route, j'ai été tout droit alors qu'il fallait tourner à gauche. Heureusement, j'ai vite vu mon erreur et mes 2 poursuivants avaient fait la même gaffe. En fait le traçage m'a paru très très limite ! (Le pire, il y avait des gens qui devaient vérifier le balisage et améliorer si nécessaire mais je ne sais pas à quelle heure ils sont partis, car je les ai doublés bien avant ce carrefour !) En revenant au carrefour, on constate (avec une loupe) qu'il fallait tourner à gauche et Yannick qui arrivait également, à pu revenir dans les roues mais comme j'étais à l'attaque, je devais repasser devant et faire le forcing. Je l'ai fait et suite à une descente très rapide, j'ai vite pris quelques mètres.


    J'ai vite pris 30" d'avance mais dans l'avant-dernière côte, de nouveau, je ne vois plus de chaux ! Suis-je sur le bon chemin ? Je ralentis un peu pour voir si les autres me suivent et c'était le cas. Mais dans ma démarche, ils étaient revenus assez près. Je lâche tout le long de la N4, et entame la dernière descente. Dans celle-ci, j'ai une petite branche de genêt qui vient se mettre dans une roulette. Ca fait un bruit terrible mais je ne peux pas m'arrêter maintenant. Dans la dernière montée, mes poursuivants étaient revenus à 20" mais j'ai pu facilement gérer cette dernière ascension sur route d'autant que le bruit avait bizarrement disparu en changeant de vitesse.

    Je remporte donc ce V.A.L. 45 km en 1h55'16" . En éternel insatisfait, je suis très déçu de moi dans les côtes. Je n'avais aucune puissance et je n'avançais pas, cela m'énervait ! Heureusement qu'il me reste la technique et la tactique, si non, je ne ferais pas ces résultats.

    A noter le beau doublé que le Granville M3 Team a réalisé car Geoffray a remporté le 30 km ! (Sa 1ère victoire 2008 qui en demande d'autres !) Yannick conservera sa 4e place du 45 km, suite à un erreur de parcours et au retour de Denis Jacquemin (qui dimanche, s'appelait Daniel Joris ! Pas facile à suivre ...) . Vincent, suite à assez bien de problèmes, terminera en roue libre 15e du 30 km, alors qu'il luttait pour la 2e place en début de course. Gilles, pour sa part, à ressenti les méfaits de rouler 8h30 (205 km!) le jour avant et fini tout de même 13e.

    Prochain rendez-vous pour moi, le 45 km VTT de Habay-la-Neuve, ce samedi 21. (voir affiche du post précédent)

    Résultats

  • Mérite sportif communal !

    121px-Habay_Luxembourg_Belgium_Mapimg_adm











    Ce vendredi soir, au Châtelet à Habay, avait lieu la cérémonie de remise des trophées communaux 2007. (Mieux vaut tard que jamais !)

    J'étais pré-sélectionné dans le sport bien entendu mais il y avait également le social, la culture et l'économie.
    Pour le trophée sportif, étaient nominés :
    le club de foot de Habay-la-Vieille (équipe première); le club de basket de Rulles; Raphaêl Dion (Cyclisme sur route); les Ardents (club de gymnastique); Anthony Moris (jeune gardien de foot du Standard de Liège); Thimoté Liege (escrime); le club du BMX Galaxy et enfin, moi-même.

    Après une introduction de Mr le Bourgmestre, Mr Bodeux, les résultats ont été divulgés. Dans la catégorie économique, c'est la Brasserie "La Rulles" qui remporte le trophée. Dans la catégorie "social", c'est l'association "Les Ptits Loups" représentée par Mme Draime qui a été élue. Dans le trophée culturel, c'est Florian Kiriluk (comédien) qui est devenu le lauréat. Enfin, dans la catégorie sport (c'est la première à avoir été citée), et bien c'est moi qui l'ai remporté !

    C'est une récompense qui me touche beaucoup car être désigné comme le meilleur sportif d'une commune qui compte plus de 8000 habitants, c'est un privilège et un honneur ! C'est aussi un aboutissement de 8 ans de travail physique et sur soi-même, de sacrifices, ... je suis vraiment ravi d'avoir été mis en valeur par ma commune !

    Voici le trophée communal que j'ai reçu :

    HPIM4660